omar et gregPoints, Points récits, 19 mars 2020, 144 p.

frbe♠   (3.5/5)

Plein de chemins mènent au FN - il est bien question de JM Lle Pen, et pas de ses descendantes ni des nouveaux partis issus des idées et conquêtes du 'patriarche'.

On le voit à travers les parcours respectifs d'Omar et Greg, tous deux issus de milieux modestes, ayant grandi dans des quartiers mixtes, l'un plutôt blanc (malgré des origines tunisiennes, côté paternel), l'autre surtout beur.
Guère motivés par l'école, ils se sont formés plus tard, en autodidactes, et ont suivi des trajectoires politiques différentes pour finalement se retrouver proches de 'Jean-Marie' (sic), et devenir amis.

L'ouvrage est aussi agréable à lire que les autres recueils de témoignages de François Beaune. Ce sont des vies de 'gens du peuple', comme moi, donc je peux m'identifier (notamment parce que nous sommes de la même génération, celle de 'Touche pas à mon pote').
Riche d'anecdotes et de réflexions pertinentes, ce texte me semble avoir néanmoins deux défauts : trop hachuré, en raison d'une alternance trop fréquente entre les deux voix, et une fin confuse - peut-être parce que j'adhérais moins aux idées des deux narrateurs ?

Ce genre de témoignage est sain, il me renvoie à mes propres ambivalences politiques, tout comme certains personnages de Virginie Despentes (notamment dans sa trilogie Vernon Subutex).
Cela me rappelle cet échange marquant entre Marco et un vieux pote qui bosse aux Chantiers navals dans Le Combat ordinaire, tome 2, de Manu Larcenet :
« Moi j'ai pas peur. Et, vu les dernières élections, je suis pas le seul !
- ?!! C'est [JM] le Pen qui est arrivé en tête, ici, non ?
- Si. Et largement, en plus. Alors tu vois, rien n'est perdu.
- Mais... Qu'est-ce que tu racontes ?! Me dis pas que t'as viré facho ?!! Me dis pas que tu crois à leur baratin !
- J'ai pas viré facho... Je veux juste que ça change...
(...)
- Et tu crois quoi ?!! Qu'ils vont sauver le chantier en virant les étrangers SAUF tes potes ?! C'est n'importe quoi !!!
- TA GUEULE ! ME SORS PAS TON DISCOURS DE PARISIEN ! TU SAIS PLUS COMMENT ÇA SE PASSE ICI ! TU SAIS PLUS COMMENT ON VIT ! VIENS PAS ME DONNER DES LEÇONS CHEZ MOI !! (...) Tu veux pas parler, Marco. Tu veux juste me prouver que j'ai tort. Et le pire, c'est que t'as peut-être bien raison. Mais je m'en fous. »

Ces lectures m'aident à moins juger, à être plus tolérante. J'ai moins d'indulgence (voire zéro), en revanche, pour les nantis qui se tournent vers l'extrême-droite. Peut-être qu'un bon livre m'aiderait à comprendre ce qu'ils en attendent, de quoi ils ont peur...

J'ai poursuivi ma découverte de François Beaune avec Dans ma Zup. Même esprit, mais plus léger, plus anecdotique.

____

agenda2

11 > 13 août