faut pas prendreFluide glacial, 7 octobre 2020, 56 p.

♥♥♥♥♥

Ce deuxième tome est dans la lignée du premier.
J'écris bien "deuxième" et pas "second", car j'espère une suite, et même plusieurs.

Les auteurs imaginent des situations ubuesques en exagérant à peine certaines tendances de notre monde capitaliste, exacerbées ces derniers mois. Et même si l'album vient de sortir, il semble avoir été écrit/dessiné avant la crise induite par le Covid.

L'humour rappelle celui de Fabcaro, en plus noir.
Le dessin fait penser aux romans photos et BD des années 50-60, et aux oeuvres 'pop art' de Roy Lichtenstein (1923-1997) qui s'en inspirent. Je trouvais ça moche, en découvrant le premier album. Je me suis habituée et j'aime tellement le ton que je passe outre.

Le tout est aussi drôle que terrifiant, car ces situations absurdes à l'extrême ressemblent cruellement à notre monde : obsession gouvernementale pro-croissance (ou relance), manque de moyens pour les hôpitaux publics et pour l'Education nationale, délocalisations, paupérisation, fracture numérique (dégâts de la fameuse démat', censée nous faciliter la vie), pollution...

___

agenda2

 10 oct.