rien que pour moiMine, 2018
traduit de l'anglais par Caroline Nicolas

Sonatine, 7 novembre 2019, 496 p.
Pocket, 12 novembre 2020, 600 p.

♥♥♥♥

Malgré de sérieux problèmes de santé, Francine Day est une avocate londonienne brillante, spécialisée dans les divorces de couples richissimes.
A 37 ans, elle vise une promotion so british : le titre de Conseiller de la Reine*. Ce n'est donc pas très malin de sa part de tomber raide dingue in love d'un de ses clients banquiers & de coucher avec lui, et encore moins de mener l'enquête lorsque la femme de celui-ci semble avoir disparu... Conflit d'intérêts ! D'autant qu'elle raconte tout à tout le monde, sans discernement.

Même si cette Fran' m'a semblé gourde et immature, j'ai dévoré ce livre, et je me suis régalée à suivre cette intrigue qui nous balade dans tous les sens. Effet boule de flipper (en mousse) garanti, et j'adore ça !

  Les bémols :
  • manque de crédibilité (mais je ne connais pas les règles de déontologie en droit anglais)
  • un côté bluette entre nantis (façon MH Clark) pimentée de scènes de Q cucul
  • que le titre (traduction du sobre 'Mine' en VO) me colle en tête une chanson de Feldman :
    « Je graverai ton nom avec le feu du soleil ♪♫
      [ aïe, les yeux ! ]
      Je construirai pour toi une autre tour de Babel [ yo ! ]
      Oui, pour toi, rien que pour toi » ♪♫
    ceci à chaque fois que je prenais et posais mon livre.**

Autre gros inconvénient : je n'ai pas compris la fin, même en relisant le prologue.
L'auteur prévoit-elle une suite ?


   * statut honorifique conféré par la Couronne par lettre patente et reconnu à la cour (Wikipédia)
    ** beaucoup de titres de romans renvoient à des tubes des 80-90's = stratégie marketing ? C'est à double tranchant !

___

agenda2

18 > 23 déc.