sapiensAlbin Michel, 7 octobre 2020, 248 p.

♥♥♥♥

Après le beau sapin, roi des forêts ♪♫, place au vilain sapiens, roi du monde. Vilain, car destructeur.

Adaptée de l'essai de Yuval Noah Harari (que je n'ai pas lu), cette BD nous expose des théories de l'auteur sur l'évolution : comment sapiens a détrôné les autres espèces humaines (dont Néandertal) et est monté rapidement au sommet de la chaîne alimentaire, l'emportant sur les autres animaux, bouleversant ainsi l'écosystème.

L'auteur du texte est historien. Ses thèses sont notamment étayées de psychologie sociale et de biologie... Il est souvent question d'ADN, j'aurais aimé des explications. Par exemple, je ne comprends pas ce que signifie 'Environ 2% de l'ADN des humains d'aujourd'hui en Europe et en Asie est de l'ADN néandertalien'. Qu'est-ce qu'un pourcentage dans de l'ADN ?

L'aspect de l'album est assez déroutant : l'auteur, accompagné d'une enfant, questionne d'autres théoriciens (le terme de 'scientifique' me semble parfois usurpé, les sciences humaines ne sont pas 'exactes'), et le récit part dans différentes directions, prend diverses formes, souvent artificielles et redondantes (vieux 'illustrés', procès...).

Il s'agit là du premier volet d'une série. Cet épisode était consacré au sapiens nomade, chasseur cueilleur. Dans le prochain, nous découvrirons avec nos ancêtres agriculteurs comment l'homme a domestiqué les animaux et cultivé la terre. J'y serai, parce que Yuval Noah Harari chamboule certaines idées reçues et j'adore ça !

___

agenda2

24 > 29 déc.