blackArola, avril 2019, 52 p.

♥♥♥♥♥

Issu du mouvement culturel né aux États-Unis dans les 1960's, le slogan 'Black Is Beautiful' exprime la fierté d'être noir, la volonté de se réapproprier son identité. Au-delà des frontières de l'Amérique et du domaine des droits civiques, ce mouvement a également joué un rôle dans la musique et d'autres formes artistiques. (intro inspirée d'un article de Miskart)

Ce DADA évoque la représentation des Noirs dans les Arts plastiques occidentaux, de l'Antiquité à nos jours.
Tantôt esclaves destinés à travailler, tantôt objets de curiosité ou d'amusement pour les Blancs qui les 'possèdent', tantôt instruments de propagande de la religion chrétienne contre le 'sauvage' sarrasin (Maures/Musulmans), souvent symbole du mal, les Noirs se sont imposés tardivement :
- comme êtres humains à part entière dans les représentations des artistes blancs
- et comme artistes mondialement reconnus (Henry Ossawa Tanner, Aaron Douglas, Augusta Savage, Basquiat...).

Encore un excellent numéro de la revue DADA (destinée à un jeune public) pour les néophytes curieux qui apprennent beaucoup avec ce genre de support simple, synthétique et pertinemment illustré.
Les articles de la newsletter d'Artips remplissent très bien cette fonction aussi.shan

Les dernières pages de la revue présentent des expos en cours (donc passées), ainsi que des dessinateurs jeunesse actuels, sans rapport avec le sujet qui précède.
On y fait parfois de belles découvertes. J'ai été séduite par l'esthétique 'kawai' ('mignon', en japonais) avec l'oeuvre 'Shangri-La-Blue' (Takashi Murakami, 2016 - voir ci-contre, image zoomable).
Je me doutais un peu que j'étais restée jeune (et fun 😉).


   < emprunt mdtk >

-

dada bl

•  à gauche : La Leçon de banjo, Henry Ossawa Tanner, 1893 (Hampton University Museum)
Le banjo est l'instrument par excellence des Noirs, importé par les esclaves africains aux Etats-Unis.
Henry Tanner veut redonner un peu de dignité à ceux qui le méritent comme ici, avec ce grand-père et son petit-fils,
assis l'un contre l'autre. Le premier, plongé dans l'ombre, représente la vieille Amérique, celle de l'esclavage,
de la guerre civile, du racisme et de la pauvreté. Tandis que l'enfant, éclairé par le feu de cheminée, symbolise
la nouvelle Amérique, celle des opportunités, des progrès, des rêves d'un monde meilleur...

•  à droite : La Harpe, Augusta Savage, photographie los de l'Exposition universelle de NY, 1939-1940
Douze chanteurs noirs sont disposés tels les cordes d'une harpe.
La sculpture symbolise l'espoir que leurs revendications soient un jour entendues.

-