blanc autourpostface de Joanie DiMartino
lupDargaud, 15 janvier 2021, 144 p.

♥♥♥♥♥

Indigne, la révolte d'esclaves sanglante et meurtrière menée par Nat Turner en 1831 chez des propriétaires terriens de Virginie - 60 Blancs massacrés.
Glorieuses, en revanche, les représailles dans les mois qui ont suivi : lynchages et pendaisons 'punitifs et préventifs'. Bilan : plus de 3 000 Noirs tués, pourtant.
Le compte n'est pas bon, et ne l'est toujours pas, près de deux siècles plus tard. On n'est même pas sur l'équation de P. Perret selon laquelle, pour Debussy, il faut 2 noires ♪♪ pour 1 blanche ♪...

« Pourquoi le regard change ? Pourquoi l'indignité se transforme en gloire ? »
Ainsi s'émeut et se révolte Sarah, jeune métisse avide de comprendre le monde qui l'entoure - les injustices sociales mais beaucoup d'autres choses, comme les sciences.
L'institutrice, Miss Crandall, lui propose de rejoindre ses cours, jusqu'alors uniquement suivis par des élèves blanches. Les familles de celles-ci sont hostiles, il n'est pas question de se mélanger. Soit, l'école n'accueillera plus que des Noires, et Prudence Crandall, aidée de son père, fera preuve d'une ténacité admirable...

Une page d'Histoire américaine scénarisée par le talentueux Wilfrid Lupano et somptueusement illustrée (et colorée de tons chauds) par Stéphane Fert.
Bouleversant et décourageant, ce documentaire est néanmoins porteur d'espoir. Beau plaidoyer contre la ségrégation et en faveur de l'éducation pour tou(te)s.... A mettre en parallèle avec L'autre moitié de soi (roman de Brit Bennett), où l'on voit que la situation n'a guère changé 150 ans plus tard.

___

agenda2

2 février

-