dada 248Arola, 3 septembre 2020, 50 p.

♥♥♥♥

Je ne m'étais jamais intéressée à l'oeuvre de Georges Méliès, pour les mêmes raisons qui me font fuir la SF et les romans de Jules Verne : aventure, fantastique - des trucs 'de mecs', ou en tout cas pas pour les fifilles comme moi.
Erreur réparée, et encore une fois, grâce à DADA qui m'ouvre décidément bien des horizons !

Georges Méliès est un des fondateurs du cinéma.
Fasciné par les premières images animées du 'cinématographe' des frères Lumière en 1895, il reprend l'idée. Il délaisse vite le 'réel' et se passionne pour des créations jouant avec l'imaginaire. Ayant travaillé au côté du célèbre magicien Houdin, il met ses talents d'illusionniste et son génie créatif au service de sa passion. Il a tous les talents, endosse tous les rôles : il dessine, construit les décors, imagine les trucages, joue.

Au moyen d'effets spéciaux encore utilisés aujourd'hui, il crée ainsi des courts métrages fantastiques, féériques, engagés et pleins de poésie.

Il a réalisé plus de 500 films, de renommée internationale - le plus célèbre étant 'Le voyage dans la lune'.
La plupart ont disparu ; 220 ont pu être retrouvés à ce jour.
« Nombre d'exemplaires des films de Méliès ont été détruits pour récupérer l'argent et le celluloïd contenus dans les pellicules. Mais c'est Georges Méliès lui-même qui a fait disparaître une grande partie de son oeuvre en 1923, quand, ruiné, il a dû se résoudre à vendre son studio et sa propriété de Montreuil. »

Mais Méliès n'est pas mort : il inspire ses héritiers, dans le cinéma mais aussi le spectacle vivant (je pense à la compagnie des Machines de L'Ile, à Nantes...).

L'équipe de 'Broute' (Canal Plus), également, lui a rendu un superbe hommage hier, avec sa dernière création (voir ci-dessous).

Encore un numéro de DADA instructif et fascinant.

___-

agenda2

5 avril - emprunt mdtk
-