les mèresEditions Bretécher, 1982, 65 p.

♥♥♥♥♥

Mères, ou sur le point de le devenir, et femmes ayant choisi de ne pas l'être (donc s'étant posé la question).
Vues par Bretécher, donc cash, pénibles, de mauvaise foi... loin de l'image d'Epinal de la future maman toute douce qui fredonne des berceuses à son ventre en le caressant et tricote des mini chaussons, tandis que le géniteur est aux petits soins. D'ailleurs, elles ne se fournissent pas chez Prénatal ou Natalys, mais 'Au Cloquon'...
Qu'on ne s'y trompe pas, cependant : la gouaille peut cacher de la tendresse.

Paru en 1982, ce recueil de planches d'abord publiées dans Le Nouvel Observateur confirme que Claire Bretecher était pionnière pour la liberté de ton en BD féminine pas girly.
Et oui, Madameduberry, pour la liberté de ton tout court. Il suffit, pour s'en convaincre, de comparer ses personnages aux clichés sur les "femmes des 80's" dictés par les fantasmes masculins d'un Sardou ou d'un Christian Dingler ('Femme libérée', Cookie Dingler, 1984).

Un régal d'humour cynique, notamment avec l'histoire de Bernard, René et Jeanne, aux allures de feuilleton à l'eau de rose qui pique.

___-

agenda2

18 & 19 mai - emprunté (gîte)