madame B

Hugo Thriller, 2020
Pocket, 11 mars 2021, 360 p.

♥♥

Madame B ne promène pas son c** sur les remparts de Varsovie ♪♫, mais sa serpillère, sa Javel et son chariot, à Paris & ailleurs. Son job : nettoyer des scènes de crime (ou de mort 'accidentelle') dans la plus grande discrétion. Métier risqué puisque ses missions lui sont confiées par des gens pas très recommandables, évidemment. C'est son beau-père qui l'a initiée à ce job, introduite dans ce réseau vingt ans plus tôt, et à l'approche de la quarantaine, elle commence à sentir des signes de fatigue. Pour son dernier contrat, rien ne se passe comme prévu, des corps disparaissent/reviennent, des messages personnels lui sont adressés, comme si elle était suivie, comme si quelqu'un cherchait à lui faire perdre la tête. Vengeance ? de qui ? Pourquoi ?

L'auteur est douée pour le cliffhanging, on dirait une parodie de Fioretto : laisser des questions cruciales en suspens en fin de chapitre, pour qu'on lise le suivant, etc.
Pour le reste, cette histoire alambiquée m'a puissamment ennuyée (la faute aux circonstances, aussi, sans doute), mais j'ai tenu bon, parce que j'avais acheté le livre, et qu'aucune lecture n'aurait été appropriée, de toute façon, cette semaine-là.

___-

agenda2

21 juin > 2 juillet