dimanche 29 août 2021

~ La petite écuyère a cafté, Jean-Bernard Pouy

Editions Baleine, 1995Librio, 94 p. ♥♥♥♥♠ Quand le train ou le métro dans lequel on voyage s'arrête longuement entre deux gares ou stations, et qu'on finit par entendre l'euphémisme 'incident de voyageur', on peut pester parce qu'on va être en retard. On peut aussi penser, tous poils debout d'effroi, aux proches qui vont apprendre la terrible nouvelle, et au désespoir, en amont, si ledit 'incident' était volontaire... Ce roman de JB Pouy s'ouvre donc sur ce genre de "petit aléa" du métier de conducteur de train, dont on se demande... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 28 août 2021

~ Frangines, Adèle Bréau

JC Lattès, 2020Le Livre de Poche, 5 mai 2021, 336 p.♥♥♥♠♠ « Grandir avec une soeur rend plus apte au bonheur. » Ah ? Parce qu'on a morflé ? Alors on trouve la vie douce, après ? Et avec deux frangines, double dose, double effet pas peace, pas cool... Ça m'a surtout rendue susceptible et belliqueuse, je crois, étant la dernière de trois filles - l'alliée de l'aînée contre la cadette, qui me l'a fait payer ensuite quand la grande a pris son envol. Ce roman montre bien les ambivalences des sentiments entre soeurs, et la façon dont les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 26 août 2021

Shamsia Hassani, street artiste afghane

- Les créations déchirantes de Shamsia Hassani : première street artiste afghane Depuis vingt ans, les Talibans avaient perdu le pouvoir en Afghanistan jusqu’à aujourd’hui, plongeant le pays dans le chaos. Alors que des milliers d’habitants tentent de fuir en vain, tous les observateurs se questionnent sur le futur des libertés dans cette société… et notamment celles des femmes. Parmi elles, Shamsia Hassani, première street artiste afghane, se bat depuis de longues années pour représenter la femme insoumise à travers des œuvres... [Lire la suite]
Posté par Canel à 23:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 25 août 2021

~ Fille perdue, Adeline Yzac

La Manufacture de Livres, août 2021, 220 p. ♥♥♥♥♥ « Le monde haïrait-il tant les filles ? » Celui dirigé par les émissaires d'un dieu, assurément. Les religieux n'ont jamais été très détendus de l'entrejambe (pour les autres). Aujourd'hui chez les islamistes - l'actualité en Afghanistan en est un sinistre exemple -, il y a moins d'un siècle en France, quelques décennies en Irlande (Magdalene Sisters). J'en passe. Exorcisme, lapidation, procès en sorcellerie & bûcher. Combien de filles/femmes victimes ? Ce monde-là hait... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 15 août 2021

~ La Belle-mère, Sally Hepworth

The Mother in Law, 2019traduit de l'anglais par Maryline BeuryArchipel, 2020Archipoche, 10 juin 2021, 408 p. ♥♥♥♥♥ Les gens parfaits sont insupportables, surtout quand ils vont prennent de haut et vous donnent des leçons. Elle est comme ça, la belle-mère de Lucy, et d'une rigidité terrifiante. Les deux enfants et le beau-fils semblent habitués et ne pas trop se formaliser, mais Lucy a beaucoup de mal, les premiers temps. Surtout qu'elle s'attendait à une mère de substitution, ayant perdu la sienne jeune... D'autres difficultés... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 12 août 2021

~ Plein gris, Marion Brunet

Pocket Jeunesse, PKJ, janvier 2021, 200 p. ♥♥♠♠♠ Il préfère la haine en mer / C'est juste une question de tempo... ♪♫ Bâbord, tribord... ♪♫ Histoire de meubler le billet (voire de gagner 2 points, qui sait, sur l'insigne mer) : facile de savoir que bâbord, c'est gauche, et tribord, droite, grâce à ce moyen mnémotechnique : dans le mot 'batterie' (ba-tri), ba est à gauche, tri à droite... J'avais envie de poursuivre ma découverte de Marion Brunet. Il me restait : • Sans foi ni loi, mais je déserte les westerns ; • Plein gris, mais... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 11 août 2021

~ Les recettes de la vie, Jacky Durand

Stock, 2019Folio, 5 mars 2020, 224 p. ***,* Emincer, hacher, émonder, rissoler, réduire, tamiser, chemiser... Vous vous y voyez, là, devant les fourneaux ? Vous entendez les casseroles, les couverts, l'eau frémir, la graisse rissoler, vous sentez l'ail, l'échalote, le poivre. Les cuisiniers s'activent, passent les plats aux serveurs... Voilà, vous êtes chez Julien et son père Henri, le Chef du 'Relais fleuri' dans les années 70-80. On s'y régale de bonne grosse cuisine traditionnelle, généreuse : charcuterie, viande &... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 9 août 2021

~ La pêche aux anges, Jean-Bernard Pouy

Gallimard, Série Noire, 1986, 180 p. ♥♥♥♠♠ Les titres de Jean-Bernard Pouy sont souvent des jeux de mots, parfois en référence à des polars d'autres auteurs. Ainsi, mon préféré de Pouy, Le petit bluff de l'alcootest, est un clin d'oeil au Petit bleu de la côte Ouest de JP Manchette. Là, cela m'évoque seulement le 80's plutôt pathétique 'Nice Baie des Anges' ♪♫ du banané Dick Rivers. Mais à part le côté bling-bling du pote assureur Harlette, je ne vois pas de lien. Quelque chose m'échappe ? Chez Pouy, les personnages sont sympas ;... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 8 août 2021

~ Rose Royal (suivi de La retraite du Juge Wagner), Nicolas Mathieu

Actes Sud, Babel, 5 mai 2021, 144 p. ♥♥♥♥♠ Deux nouvelles dans ce recueil, et l'on peut jouer au jeu des 7 ressemblances après les avoir lues. En commun, ces thèmes : - la solitude - le vieillissement - l'alcool, beaucoup (trop) d'alcool - l'Est de la France - les magouilles pour se sortir du lot, ou simplement s'en sortir au quotidien - une arme (fatale ?) Et forcément, le talent de l'auteur pour raconter des histoires plombantes, planter des cadres sombres, des personnages mal barrés. Sa justesse de ton et ses ambiances borderline... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 7 août 2021

~ La photo de classe, Marie Saint-Dizier

illustré par Claire GourdinLe Livre de Poche jeunesse, 1998, 190 p. ♥♥♥♠♠ La vie de collégien n'est pas une sinécure, souvenez-vous. En 6e, on est souvent malmenés par les aînés, à l'école ou en famille. Et puis on doit assumer son physique. On se traîne déjà des complexes, pour la plupart (avant la magie douloureuse de l'orthodontie, par exemple), et tout ce qui pousse n'importe comment à la pré-adolescence (poils, boutons, nez, seins, jambes...), nous fait nous sentir gauches, laids. Il y a aussi ceux qui semblent avoir huit ans à... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]