la princesse ortieKaleidoscope, 8 septembre 2021, 32 p.

♥♥♥♥♥

« Ortie n'était pas une princesse comme les autres.
Elle n'aimait pas les pommes. Elle n'aimait pas filer la laine.
Elle n'aimait pas jouer au croquet avec ses suivantes.
Et surtout, surtout, elle détestait enfiler des robes de bal pour danser avec des imbéciles de princes. »

princ2On voit tout de suite à qui on a affaire avec cette demoiselle qui porte une robe verte (pas rose), courte et sans chichi, la couronne de travers sur des cheveux en bataille, et se balade pieds nus.
Elle n'est pas caractérielle et capricieuse, mais volontaire et énergique, nuance ! Elle court, se démène, a des idées et du répondant - une petite fille qu'on aurait traitée bêtement, à 'mon' époque, de 'garçon manqué'.
prin-
Alors on l'aura deviné, dans cette histoire, les rôles s'inversent et l'intrigue est portée par une héroïne active, tandis que le prince, bien gentil, un peu benêt, suit, subit, et a un (au moins) temps de retard sur la gamine débrouillarde et futée.

L'histoire bouscule les stéréotypes avec humour.
C'est drôle, pêchu, jubilatoire, et les dessins sont délicieux.
Pour tous les sexes, tous les âges.

___-

agenda2

3 nov. - merci MEL