eliseDelcourt, 3 novembre 2021, 180 p.

♥♥♥

Mon deuxième Philippe préféré a déclaré récemment : « La police tue. » *
Tollé : calomnie ! Et leur chef/ministre ('Tchoupi agent immobilier', dirait G. Meurice ♥) a illico annoncé qu'il déposait plainte...

Dans cet album engagé (co-signé Tardi !) : police à la fois meurtrière et complice de fachos, mais sur une autre époque.
A travers l'histoire d'une jeune militante, les auteurs montrent que les "forces de l'ordre" (sic) ont tué, et beaucoup, entre la fin des années 60 et les années 70.

J'ai toujours un peu de mal à piger les événements de mai 68, notamment les conflits & scissions entre mouvements de gauche.
Ça fait un peu mal (où vous voulez), aussi, d'entendre des militants - rêvant d'un monde meilleur, plus équitable, et oeuvrant pour cet Eden - se réclamer de Mao ! Avec le recul qu'on a sur la révolution chinoise...
Par contre, en cette période où De Gaulle se retrouve glorifié de tous les bords/bouts, érigé en modèle, j'adore qu'on rappelle certains 'détails' sur le bonhomme...
A ce sujet, lire également Cher pays de notre enfance: Enquête sur les années de plomb de la Ve République, d'Etienne Davodeau & Benoît Collombat.

Pour en revenir à cet album, Elise : lecture un peu laborieuse, à cause de mon manque de connaissance du contexte politique d'alors.
Mais ce travail de mémoire des auteurs est bienvenu. On ne peut pas ignorer les similitudes entre cette époque de violences policières et aujourd'hui.
Idem sur le pouvoir des médias : « Nos actions doivent contrer la propagande de merde de la télé... 'être une sorte d'ORTF au service du peuple' ! » (p. 157)
Ceux-ci ont beau s'être multipliés, diversifiés, le discours dominant semble en faveur de "l'ordre", du 'Français blanc & de souche', de la droite bien dégagée derrière les oreilles (succès de certaines chaînes, rachats par B*ll*ré)...

Sur les violences policières, on peut aussi lire l'album documenté La Force de l'ordre, de Didier Fassin, Frédéric Debomy & Jake Raynal (reportage en immersion 'ouverte' sur la BAC).

PS : très juste, la chronique de Clara Dupont-Monod, qui pointe la violence des militants, lors de ces manifs, affrontements, mais aussi entre eux. Je n'avais pas pensé à la mentionner.

___

agenda2

4 > 8 déc.