mon mariL'Iconoclaste,  19 août 2021, 360 p.

♥♥♥♥

« Il faut déterminer quelle vie amoureuse on souhaite mener : serons-nous celui qui reçoit ou celui qui donne ? »
Celui qui attend & espère toujours plus, ou bien celui qui semble indifférent & solitaire...

Une femme peut-elle se rendre à ce point esclave de son mec ? et du paraître ? Au secours pour la rate au court-bouillon non stop et le budget coiffure-maquillage-fringues - si on n'est pas Brigitte M., abonnée au tout gratos pour dix ans.
Quand mes enfants étaient petits, au début des années 2000, je n'avais plus assez de temps & d'énergie pour lire des livres, alors je me distrayais avec Voici. J'y avais appris, effarée, que la danseuse Dita von Teese, alors épouse du chanteur trash Marilyn Manson, se levait systématiquement avant lui pour apparaître toujours sexy, tirée à quatre épingles, coiffée, maquillée. Les jours de télétravail en pyjama, sans soutif et les cheveux gras, pas pour elle !

La femme du roman a beau s'avérer de plus en plus immature, dingue & pathétique, ses délires m'ont captivée. J'ai lu ce livre comme un thriller, je me demandais ce qui clochait, s'il y avait "un truc", si on était dans un univers parallèle, un fantasme...
Et même si ses obsessions et manies me semblaient complètement démesurés, j'avoue m'être parfois sentie proche de ses questionnements.

Déjà vu et téléphoné mais quand même... ** habile et délicieusement pervers ! **
« J'aime pas l'amour ♪♫ » comme dirait Olivia Ruiz.

____

agenda2

19 > 25 juin  -  lu dans le cadre du prix Cézam 2022