mercredi 6 juillet 2011

~ Le Chat du Rabbin, tome 1 : La Bar-Mitsva - Joann Sfar

Depuis qu'il a avalé un perroquet, le chat du Rabbin est doté de la parole. Il exprime enfin ce qu'il pensait tout bas, et ça décoiffe ! Dialogues jubilatoires avec son maître et le rabbin de ce dernier. Le chat futé et observateur les pousse dans leurs retranchements et disserte de religion et de philosophie avec humour, (im)pertinence et beaucoup de sagesse. Un régal de lecture, le sourire aux lèvres et les neurones bien connectés. + +  =-   1/2 h. très concentrée Le Chat du Rabbin, tome 1 : La Bar-Mitsva... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 2 juillet 2011

~ Le bleu est une couleur chaude, Julie Maroh

Emma a seize ans. Elle aime bien Thomas, son petit ami, mais son corps s'embrase pour Clémentine, jeune femme homosexuelle. Emma a honte de cette attirance, ses camarades lycéen(ne)s l'ont étiquetée "lesbienne" et se moquent d'elle ou la fuient pour cette raison. Quant à ses parents, ils ont des idées bien arrêtées sur la question, mieux vaut éviter le sujet.  Cet album évoque l'homosexualité féminine sans tabou, mais on est loin du militantisme trash de Virginie Despentes dans Apocalypse bébé (qui... [Lire la suite]
samedi 2 juillet 2011

~ Les princesses aussi vont au petit coin, Chabouté

Un homme malade s'évade de l'hôpital, se munit d'une arme et prend en otage un couple de baroudeurs pour fuir à bord de leur fourgon. Où ? Pourquoi ? On l'apprend peu à peu. Pas grand chose à ajouter sur cet album de Chabouté, d'une part parce que je ne veux pas dévoiler l'intrigue (déjà assez pauvre en surprises), d'autre part parce que je n'ai pas aimé. On retrouve bien la noirceur, le désespoir souvent présents chez cet auteur, mais nulle émotion pour moi ici, nul (gentil) frisson non plus comme dans Sorcières  ou La... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 1 juillet 2011

~ L'effet kiss pas cool : journal d'une angoissée de la vie - Leslie Plée

Attention, cette BD a beau figurer en librairie au milieu des collections "girly" - trentenaires à la recherche du prince charmant qui papotent entre copines, se goinfrent et pleurent ensuite sur la balance, se ruinent en fringues - rien de tel ici. Si le graphisme tout mignon, enfantin, aux couleurs pastel peut tromper a priori, le sous-titre et la couverture, en revanche, jouent franc-jeu : il est question d'angoisse, de mal-être, de dépression. Agoraphobe, claustrophobe, Leslie est sujette à des crises d'anxiété. Autant de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 19 juin 2011

~ Coronado, Loustal & Dennis Lehane

"Aujourd'hui je sors de prison et mon père vient me chercher dans une Buick Skylark volée, avec de la coke dans la boîte à gants et une pute prénommée Mandy sur la banquette arrière." (p. 11) Le ton est donné ! Après avoir purgé une peine de quatre années de prison pour vol, le narrateur retrouve son truand de père très attentionné. Tout cela n'est certainement pas désintéressé, que lui veut-il ? Une ou deux images par planche, donc dessins grand format, couleurs chaudes, personnages aux traits anguleux. Pas le style de graphisme... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 16 juin 2011

~ Le marchand d'éponges, Edmond Baudoin & Fred Vargas

Une femme agressée, un témoin insolite peu enclin à coopérer avec la police. Heureusement, Adamsberg est là ! Sa douceur et son flegme viennent toujours à bout des plus récalcitrants... Un graphisme sombre, chargé, épais. Ca ressemble à du Vargas, les dialogues savoureux qui font une partie de son charme sont là, l'originalité du témoin et le don d'Adamsberg pour faire parler les hurluberlus aussi, mais... c'est un peu maigrichon. Le récit manque de substance, le "hors dialogues" (je ne connais pas le langage technique BD) apparaît... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

mercredi 15 juin 2011

~ Pauvres zhéros, Baru & Pierre Pelot

Pour sa mère, Anastase Brémont est un feignant, "encore pire que son père". C'est sûr qu'avoir entendu cette sentence toute sa vie ne donne pas une haute estime de soi. Dans les faits, Anastase est même voleur. Sa prochaine mission honnête : installer un loquet sur les toilettes extérieures, car sa mère s'en fait régulièrement déloger par de jeunes plaisantins... Ce même jour, une occasion de redorer son blason - et même d'être héroïque - lui apparaît, mais qui lui fera désormais confiance, dans ce village où sa (mauvaise)... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 12 juin 2011

~ Rides, Paco Roca

Une maison de retraite comme tant d'autres : le personnel est débordé, les vieillards perdent la boule, (n')osent (plus) espérer les visites de leur famille, attendent les repas, somnolent devant les reportages animaliers télévisés, se chicanent et se balancent des vacheries... Au milieu de cette sinistre routine, pourtant, l'amitié peut éclore et l'espoir surgir. Un album poignant où le graphisme classique s'efface derrière un scénario intéressant et des réflexions subtiles sur la vieillesse, la décrépitude, la... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 11 juin 2011

~ Animal lecteur, ça va cartonner ! - Sergio Salma et Libon

Le quotidien d'un libraire spécialisé dans la BD : les cartons à transporter et vider, les albums à mettre en rayonnage, les nombreux invendus, les clients - fans ou indécis -, ceux qui se sont trompés de porte, etc. L'histoire de la BD depuis quelques décennies (autrefois honnie des parents, parfois considérée aujourd'hui comme une alternative "littéraire" aux écrans), la mauvaise image de la BD dans la littérature, et la hiérarchie au sein de l'univers lui-même. Tout cela, je le savais déjà car la BD m'intéresse, j'en lis de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:19 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 1 juin 2011

~ Vénus noire, Abdellatif Kechiche & Renaud Pennelle

Esclave au Cap, Saartjie Baartman fut achetée au début du XIXème siècle à un couple de Blancs, soi-disant pour faire d'elle une artiste en Europe. Elle fut en fait exhibée comme un animal, avant d'être prostituée, et de finir alcoolique et pauvre. Ses particularités anatomiques (hypertrophie des hanches et des fesses et protubérance des organes génitaux) fascinèrent curieux, peintres et "clients" avides de sensations, mais aussi des scientifiques qui y trouvèrent des preuves de leurs théories sur la supériorité de la... [Lire la suite]
Posté par Canel à 08:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]