dimanche 15 mai 2011

~ Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune, Rabaté

Notre (anti)héros invente des gadgets à ses heures perdues, et tient un magasin de farces et attrapes, sans grande conviction. Il ne se remet pas de sa dernière rupture amoureuse, c'est la déprime. Couleurs tristes, visages abattus, idées noires - tout est là pour exprimer le mal-être, la dépression. Un brin de tragi-comique (Intervilles), un soupçon d'espoir, un peu d'amour, une fin qui m'a déçue. J'ai largement préféré Les petits ruisseaux, plus consistant, plus subtil et moins sombre. Mr n'a pas été emballé non plus. ... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

samedi 23 avril 2011

~ Pourquoi j'ai tué Pierre - Olivier Ka & Alfred

L'univers de la BD pour adultes recèle vraiment des trésors de finesse et d'émotion - cet album en est un. L'auteur est le fils d'un couple très libre d'artistes "soixante-huitards", et le petit-fils de catholiques pratiquants qui l'initient à la religion (toucher son z!z! est censé conduire droit en enfer). Hiatus entre ces deux générations d'adultes, le petit garçon est au milieu et s'accomode comme il peut des enseignements contradictoires reçus ici et là... A douze ans, Olivier vit un événement traumatisant.... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
lundi 4 avril 2011

~ Les petits ruisseaux, Rabaté

  Emile vit à la campagne, il est veuf depuis plusieurs années. Son quotidien de retraité : les parties de pêche avec Edmond, le marché du village, les petites discussions de bistrot, les "Chiffres et les lettres" le soir tout seul à la maison. Son copain Edmond lui ouvre de nouveaux horizons en lui parlant de ses rencontres féminines via les agences matrimoniales.   Une BD très réussie qui allie humour et émotion avec une grande finesse. Un joli regard plein de tendresse sur l'amitié virile, la vieillesse et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 3 avril 2011

~ Renée, Ludovic Debeurme

NE LISEZ PAS CE QUI SUIT SI VOUS VOULEZ DECOUVRIR L'ALBUM Lucille ! Lucille vit de nouveau chez sa mère, elle rend visite à Arthur en prison. Si la cohabitation est harmonieuse entre le jeune homme et son premier co-détenu, il n'en sera pas de même avec le suivant. Parallèlement, on suit Renée, jeune étudiante amoureuse d'un musicien marié... Un album relativement différent du précédent, selon moi : moins factuel, plus onirique et métaphorique, et un graphisme moins agréable (voire répugnant lorsque les corps se... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 3 avril 2011

~ Bienvenue, t.1 - Marguerite Abouet & Singeon

Bienvenue (c'est son prénom) est étudiante aux Beaux-Arts à Paris. Elle partage une chambre minuscule avec sa cousine Lola. C'est la dèche, la jeune fille cumule les petits boulots pour joindre les deux bouts : baby-sitter, lectrice pour une vieille dame. Elle est entourée d'amies (?) et de voisins envahissants qui abusent de son temps et de sa bonne volonté... Ils la sollicitent beaucoup mais gare aux susceptibilités si elle se mêle trop de leurs affaires, les portes claquent vite sous son nez. Comme dans Aya,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
dimanche 27 mars 2011

~ Lucille, Ludovic Debeurme

Sans le billet élogieux de Gridou, je ne me serais probablement pas attardée à la médiathèque sur cet album (presque) aussi épais qu'un dictionnaire. J'aurais eu tort ! Tout commence comme une histoire gentillette et banale d'ados ordinaires, en proie aux difficultés de leur âge. Et puis l'émotion surgit lorsque l'anorexie de Lucille est abordée. La gravité va ensuite crescendo, accompagnée de finesse et de beauté. Au détour des pages, au gré des drames qui ponctuent le quotidien de Lucille et Arthur, le... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 8 mars 2011

~ Aya de Yopougon, tome 4 - Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

Inno est arrivé à Paris, les désillusions ne se font pas attendre mais il rebondit vite. A Abidjan, les hommes ne sont pas en peine de magouilles diverses pour avoir plus d'argent, vivre confortablement, etc. Forte de ses propres déboires, Bintou s'est recyclée dans le conseil aux jeunes femmes malheureuses en amour - les solutions qu'elle propose sont radicales. Quant à Aya, elle est victime de harcèlement sexuel, ce qui menace sa carrière universitaire. C'est dans ce quatrième opus que j'ai trouvé le plus... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
vendredi 4 mars 2011

~ Un ver dans le fruit, Pascal Rabaté

Automne 1962, c'est l'époque des vendanges à Restigné. Le vigneron Renard s'oppose violemment au gros propriétaire Deguelo qui espère racheter sa terre, celui-ci meurt le lendemain, visiblement assassiné. L'inspecteur venu de la ville et le tout nouveau prêtre  de la paroisse mènent leurs enquêtes en parallèle, le premier avec cynisme et détachement, le second plein de bonnes intentions mais ô combien maladroit. L'atmosphère de ce petit village agricole des années 60 est particulièrement bien rendue... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 4 mars 2011

~ Aya de Yopougon, tome 3 - Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

Le concours de Miss Yopougon occupe fébrilement les jeunes filles et le résultat va bien sûr faire grincer quelques dents. Un vieil ami d'Ignace se verrait bien lui aussi avec une deuxième femme, très jeune, de surcroît - quid de son épouse officielle ? Albert, le frère d'Adjoua, est amoureux, et Bintou s'imagine déjà à Paris aux côtés de Grégoire, lequel passe ses journées à dormir, au grand désespoir de sa mère. La France est un rêve pour beaucoup, c'est la perspective de gagner plus, d'être libre, de vivre mieux, quoi. Ce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 2 mars 2011

~ La Marie en plastique, tomes 1 et 2 - David Prudhomme et Pascal Rabaté

   Du calme : la Marie en plastique ne sort ni d'un s*x-shop ni d'un catalogue de VPC sous blister noir. C'est une figurine de la Vierge que grand-mère Garnier a rapportée de Lourdes et posée sur la TV, au grand dam du pépé, communiste et athée convaincu. Il riposte en accrochant un portrait de Lénine au-dessus. Pour ces prétextes parmi tant d'autres, le vieux couple passe son temps à se déchirer sous les yeux fatigués de leurs enfants et petits-enfants qui les hébergent. Quand un miracle (?) survient à la maison,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]