samedi 28 janvier 2017

Actu dessinée

- L'actu politique inspire les dessinateurs de presse,un bonheur pour les amateurs du genre ... et une légère revanche du peuple quant au f*utage de gu3ule de 'ces gens-là' ! - *    *    * surtout qu'en même temps, il se passe ça : -
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

vendredi 27 janvier 2017

~ Sale temps pour le pays, Michaël Mention

Rivages/Noir, 2012, 270 p. ♥♥♥♥♠ Je ne vois pas très bien sans mes lunettes, ni avec (mais rien de grave). Les étoiles Babelio me faisaient mal aux yeux depuis ce matin, je les trouvais plus grandes, plus maigres et plus pâles qu'avant. Je viens de comprendre pourquoi : on peut colorier des moitiés ! Merci les Ours & les Abeilles du site ! Ce progrès tombe à pic : j'hésitais entre 4 et 3/5 pour ma première rencontre avec Michaël Mention - qui est marseillais, pas britannique, donc ne pas prononcer Maille-Keul Mène-Cheun, quoi... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 26 janvier 2017

~ Les échoués, Pascal Manoukian

Seuil, Don Quichotte, 2015Points, 19 janvier 2017, 287 p.♥ Parcours poignants de quatre migrants au tout début des années 90 : Virgil le Moldave orthodoxe, Chanchal le Bangladais hindou, Assan le Somalien ex-musulman, et sa fille Iman. Ils sont arrivés en France, enfin ! A Paris ! Dire qu'ils sont sains et saufs serait exagéré, la survie reste une lutte de chaque instant, et ils en ont bavé pour en arriver là. Ils ont fui des conditions difficiles, ont laissé des morts derrière eux, ont été exposés à de nombreux risques au cours du... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 25 janvier 2017

~ La Mort des bois, Brigitte Aubert

Editions du Seuil, 1996Points Thriller, 270 p. ♥♥♠♠♠ Elle sait presque tout, Elise, mais elle dira rien. Non pas qu'elle fasse sa mauvaise tête, mais ses moyens d'expression sont limités depuis l'attentat qui l'a rendue tétraplégique quelques mois plus tôt. Muette, aveugle, elle peut juste lever un index pour signifier son approbation. Il n'y a que le lecteur pour « l'entendre », via ses pensées, et ça carbure dans sa caboche parce que son entourage a souvent tendance à oublier qu'elle n'est pas sourde. La petite Virginie lui... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 24 janvier 2017

~ Messages de mères inconnues, Xinran

Message from an Unknown Chinese Mother, 2010traduit de l'anglais par Françoise NagelEditions Philippe Picquier, 2011 - Picquier Poche, 2013, 370 p.♥♥♥♥♥ « Pourquoi ma mère n'a-t-elle pas voulu de moi ? » se demandent les enfants abandonnés.Journaliste radio en Chine de 1989 à 1995, Xinran a écrit ce livre pour les filles chinoises qui ont été adoptées en Occident et pour leurs familles adoptives. Elles doivent savoir ce qu'ont subi les mères, dans quelles circonstances elles ont dû se séparer de leurs bébés. Ce texte rend également... [Lire la suite]
Posté par Canel à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
lundi 23 janvier 2017

~ Le pirate de la Loire, Alain Grousset

Flammarion Jeunesse, 18 janvier 2017, 155 p. lu par Mr ♥♥♥♠♠ En 1750, le marinier Gusse est tué sous ses yeux de son fils Etienne, alors qu'ils remontaient la Loire à bord de leur sapine. Le jeune homme de dix-sept ans, qui doit désormais subvenir aux besoins de la famille, entend bien venger son père. Reprendre l'activité paternelle pourrait lui donner l'occasion de réaliser cet objectif, mais sa jeunesse est un handicap qu'il conviendra de surmonter. L'intrigue n'est pas particulièrement originale, mais elle est suffisamment... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 22 janvier 2017

~ L'affaire de la belle évaporée, JJ Murphy

Editions Baker Street, 3 novembre 2016, 336 p. lu par Mr ♥♥♥♥♠ Dans les années 1920, au prestigieux hôtel new-yorkais de l'Algonquin, les clients se préparent à fêter le passage à la nouvelle année. Des cas de varioles imposent une mise en quarantaine de l’établissement. Pour pimenter la soirée en huis clos, quelqu’un propose de jouer à l’Assassin : un « assassin » désigné par tirage au sort choisit son mode opératoire et sa victime à qui il doit simplement annoncer qu’il la tue, sans témoin. Un détective, lui aussi choisi au... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 20 janvier 2017

Ce samedi 21 janvier, faites des...

... câlins ! ■  Extrait de ma lecture en cours, Messages de mères inconnues, Xinran : [...] à la Foire internationale du livre de Melbourne, en Australie, en 2002, quelqu'un m'a demandé :- Xinran, quel est votre rêve ?- Etre la fille de ma mère, ai-je répondu.Un brouhaha s'est élevé parmi les centaines de personnes qui composaient l'auditoire.- Mais puisque vous êtes venue au monde, vous devez bien être la fille de quelqu'un ?- Biologiquement parlant, c'est exact, ai-je répondu. Mais je suis née [en 1958] dans une culture... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
jeudi 19 janvier 2017

~ Ceci est mon sang, Elise Thiébaut

La Découverte, 5 janvier 2017, 248 p. ♥♥♥♥♠ Faisons la paix avant de nous dire adieu (mes règles et moi). Ma cohabitation avec ces ennemies de trente ans a été/reste presque aussi compliquée que celle qu'a vécue l'auteur, Elise Thiébaut, avec les siennes. Mais à 54 ans, après environ 400 cycles - soit 2 400 jours entre rouge clair et rouge foncé -, elle en a fini, la veinarde.Pas moi. Mais restons décents, je ne vais pas trop m'épancher, je me plaindrai juste des douleurs associées (au ventre, au moral, à la tête, alouette) et de la... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 18 janvier 2017

~ Silex and the City, tome 7 : Poulpe Fiction - Jul

Dargaud, 25 novembre 2016, 48 p. ♥♥♥♠♠ Les épisodes BD de Silex and the City se suivent à un rythme quasi annuel, l'esprit reste le même mais la qualité s'essouffle. Mon plaisir de lectrice, en tout cas. Jul propose toujours une critique amusante de la société, y compris de ses aspects les plus tragiques, mais j'y vois moins de bonnes trouvailles, de petits détails, de jeux de mots, et les parallèles sont parfois tellement tirés par les cheveux que si on ne connaît pas l'auteur, on peut presque le soupçonner de véhiculer de drôles... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]