jeudi 14 mai 2020

~ A Mains nues, Amandine Dhée

Ed. La Contre Allée,collection La Sentinelle2 avril 2020, 144 p. ♥♥♥♥♥ Ici Amandine Dhée ! Une femme brouillon parle aux femmes brouillons. Je répète... Dans son précédent ouvrage (La femme brouillon, 2017), l'auteur se définit comme telle car elle doute, beaucoup, à l'approche de la naissance de son premier enfant. Ici, le petit garçon a quelques années, la narratrice est en couple, et comme beaucoup de mères, a du mal à tout concilier en restant 'exemplaire' : un modèle de douceur, de patience et de fermeté pour son fils, tout... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 13 mai 2020

~ Pavillon 38, Régis Descott

Jean-Claude Lattès, 2005Le Livre de Poche, 7 février 2007, 415 p. ♥♥♥♥♠ L'été, les grandes surfaces 'culturelles' proposent des opérations de déstockage : pour 2 poches achetés, 1 offert. Voilà comment ce Pavillon 38 s'est retrouvé dans ma PAL, un jour, parce que le choix est généralement restreint, ou que j'arrive en général trop tard ? En manque de polars faciles & efficaces, je viens de le sortir (et de le lire), malgré les avis tièdes sur Babelio.J'ai dévoré ! On y trouve matière à réflexion (sans issue, en fait) sur un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 10 mai 2020

D-Day... sommes-nous prêts pour le 11 mai, demain ?

- *   *   * *   *   * - c'est ici - merci pour eux ! -  
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 9 mai 2020

~ Une Confession, John Wainwright

Cul-de-sac, 1984traduit de l'anglais par Laurence RomanceSonatine, 201910/18, 6 février 2020, 310 p. ♥♥♥♥♥ Le couple Duxbury est sur la mauvaise pente, très loin de la félicité des débuts, trente années plus tôt. C'est du moins ce qui apparaît dans le journal intime de John, l'époux. Ces confessions sont destinées à son fils, à titre posthume. On en prend connaissance sur presque cent pages, et c'est long de suivre les récriminations de ce quinquagénaire geignard, ses considérations sur le couple et le caractère de sa femme. Le... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 7 mai 2020

D-Day... sommes-nous prêts pour le 11 mai ?

      le mot de la fin à Charlie merci aux auteurs & illustrateurs très inspirés qui partagent sur facebook ! - à suivre -
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 6 mai 2020

~ Dans la gueule de la bête, Armel Job

Robert Laffont, 6 février 2014, 312 p. ♥♥♥♥♥ « Il n'est nullement nécessaire d'avoir un coeur mauvais pour causer de grands maux. » Hannah Arendt (in 'Considérations morales') Nous sommes à Liège en 1943. La menace nazie grandit pour les Juifs résidant en Belgique, et des 'Justes' s'organisent pour les cacher. Parmi eux, une organisation catholique. Grâce à ce réseau, la petite Annette/Hanna est placée chez des religieuses, Grégoire/Volko exerce clandestinement ses talents de tailleur chez une veuve, et Nicole/Fannia est accueillie... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 2 mai 2020

~ Le Cerbère blanc, Pierre Raufast

Stock, 4 mars 2020, 275 p. ♥♥♠♠♠ Y aura-t-il un avant et un après ? Oui ! Avant, je me régalais des livres de Pierre Raufast. Maintenant, je les éviterai. Ses talents de conteur sont toujours là. C'est juste l'histoire qui déconne. Plan-plan sur 150 pages (c'est long), drôle de mélange ensuite. Pas de récits tiroirs, de poupées russes, d'effet K!nder surprise et d'inventions de génie (les voix antiques sur la terre cuite, par exemple)... qui faisaient le charme de ses précédents romans. Par contre, toujours des anecdotes et des... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 1 mai 2020

1er mai

- --------- --------- des photos 'maison' du jour •  fleuries  •  •  + engagée  • trouve un DJ, une gitane, un jardinier, un distributeur de journaux, un agent d'entretien, le Pr Raoult, une clochette de muguet (bleu), des mutants... j'ai modifié ma 1e version, qui contenait un "gros mot", pas envie de passer 4h en garde à vue - zoomable - d'autres mini-manifs ici (France Bleu) - ma préférée :         et les Fatals Picards, titre de 2019 (album Espèces... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:30 - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 29 avril 2020

~ Au fond de l'eau, Paula Hawkins

Into the Water, 2017traduit de l'anglais par Corinne Daniellot & Pierre SzczecinerSonatine, 2017Pocket, juin 2018, 500 p. ♥♥♥♥♠ « Quand quelqu'un meurt de cette manière, la question qu'on se pose, c'est toujours 'pourquoi'. Pourquoi a-t-elle fait ça ? Pourquoi mettre fin à ses jours (...) ? » Avec cette question, vient celle de la 'responsabilité' des proches, accompagnée de leur sentiment de culpabilité. Ils peuvent passer le reste de leur vie à chercher « quelque chose à quoi se rattacher, quelque chose qui puisse leur faire... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 25 avril 2020

~ La fille tombée du ciel, Heidi W. Durrow

The Girl Who Fell from the Sky, 2010traduit de l'anglais par Marie de PrémonvilleAnne Carrière, 2011Le Livre de Poche, mai 2013, 290 p. ♥♥♥♠♠ A onze ans, Rachel est une « petite-fille-toute-neuve ». J'aurais plutôt dit « d'occasion et toute abîmée », mais sa grand-mère paternelle qui la recueille après un drame familial a besoin de croire qu'elle repart à zéro. Une page blanche, une feuille vierge. Cette aïeule est aimante et maternante, nul doute, mais souvent maladroite quand elle s'exprime sur la mère de l'enfant. Nous sommes... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]