dimanche 25 novembre 2018

~ Crever l'écran, Elisabeth Brami

Editions du Mercredi, 23 août 2018, 95 p. ♥♥♥♠♠ Paul Daveine n'a pas de chance, dans la vie. Déjà, avec ses initiales, il s'est fait charrier dès l'école primaire. Pourquoi ses parents l'ont-ils affublé de ce prénom !? Il croit piger qu'ils avaient une dette envers un autre Paul de la famille, décédé jeune...Autre guigne : ce garçon de dix-sept ans kiffe les livres, les pages roses du dico, c'est un littéraire. Il rêve de poursuivre dans cette voie une fois son Bac L en poche, il se voit bien en 'Lettres classiques,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 24 novembre 2018

~ L'ordre du jour, Eric Vuillard

Actes Sud, 29 avril 2017, 160 p. ♥♥♥♠♠ Quel cynisme ! Ce livre, qui nous parle de népotisme et de collaboration entre politiques et industriels/financiers, a obtenu le prix Goncourt en 2017, alors même que la Ministre de la Culture, Françoise Nyssen, était également à la tête de la maison Actes Sud (éditeur de ce roman), héritée de son papa. Nul n'ignore que le monde de l'édition est indépendant, comme celui de la presse. Quant à la mascarade des prix littéraires...Je l'ai quand même lu (mais pas acheté), parce que ce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
vendredi 23 novembre 2018

Green Friday

-     merci Laurence ! 😉 ■  Le 'Green Friday' en résistance à la consommation débridée du 'Black Friday' (Le Monde, 22/11/2018).Un an après ses premiers balbutiements en 2017, l’opération 'Green Friday' tente de sortir de l’ombre et de se structurer, en convertissant de gros acteurs. En résistance au 'Black Friday', événement emblématique de la surconsommation venu des Etats-Unis, les initiatives foisonnent : sites en ligne fermés vendredi, chiffre d’affaires reversé, marché de Noël... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 22 novembre 2018

~ PS : Tu me manques - Brigid Kemmerer

Letters to the Lost, 2017traduit de l'anglais (US) par Alice DelarbreHachette Romans, 7 février 2018, 440 p. ♥♥♥♥♠ Comme les 'vieux' quadras Désirée et Benny dans 'Le mec de la tombe d'à côté' (K. Mazetti), Juliet et Declan, lycéens, font connaissance dans un cimetière. Mais indirectement, par le biais d'une lettre posée sur une tombe, adressée à une défunte et lue par curiosité. La relation part mal, façon 'C'est quoi ce malotru qui ose interférer, me parler de douleur, comparer la sienne à la mienne ?' (Juliet n'est... [Lire la suite]
Posté par Canel à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 21 novembre 2018

~ Qui ne dit mot, Stéphane de Groodt & Grégory Panaccione

Delcourt, Mirages, 4 novembre 2015, 144 p. ♥♥♥♠♠ ■  lu par Canel Après la semaine de commémorations la plus longue de l'Histoire de France : le jour le plus long de l'histoire de John.Ce matin, il est en avance, il va pouvoir se préparer tranquillou. Ah non, m3rde, il a oublié le changement d'heure, il risque d'être en retard à son rendez-vous. Course semée d'embûches et d'épreuves pour y arriver. Où ? Vous le saurez après bien des rebondissements si vous êtes du genre patient, si vous ne feuilletez pas les dernières... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 18 novembre 2018

~ Journal d'un dégonflé, tome 13 : Totalement givré ! - Jeff Kinney

The Meltdown, 2018Seuil Jeunesse, 8 novembre 2018, 224 p. ♥♥♥♠♠ On ne présente plus le 'petit Nicolas' US collégien du XXIe siècle : Greg Heffley, alias le Dégonflé.Un gamin turbulent, rigolo, loser, à l'imagination fertile...Les assidus de la première heure suivent ses aventures depuis 2009 (pour la VF). Avec deux nouveaux titres par an, on commence à en connaître un rayon sur le lascar, ses copains, sa famille, leurs voisins.Mais avec un tel rythme, l'auteur ne peut pas être bon à chaque fois. Et pas de bol, ce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

vendredi 16 novembre 2018

Actus à la veille d'un 17 novembre...

- ... révolutionnaire ? ou de revendication ridicule ? comme dirait le génial Guillaume Meurice : « En France, tu peux tout faire : refuser l'Aquarius, fustiger les chômeurs...Mais tu ne touches pas à la bagnole et au fromage ! »('A la recherche de candidates LREM pour les élections européennes', 13 nov. 2018 : ici)                                  ___________          ... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 14 novembre 2018

~ Tyrannie, Richard Malka

Grasset, 17 janvier 2018, 390 p. ♥♥♥♥♥ « La population de mon pays était divisée entre ceux qui avaient peur et ceux qui faisaient peur. » Portrait de l'Aztracie, dictature fictive qui ressemble à tant d'autres du passé, en cours, ou imaginées par des auteurs (Aldous Huxley, George Orwell...).Purges, intimidations meurtrières, lois castratrices absurdes, lavage de cerveau, encouragement à la délation...On appréhende les règles de cette autocratie par deux biais :- par le récit de sa genèse et la biographie du dictateur,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 12 novembre 2018

~ Les vieux fourneaux, tome 5 : Bons pour l'asile - Lupano & Cauuet

Dargaud, 9 novembre 2018, 56 p. ♥♥♥♥♥ Pas de marionnettes dans cet album, mais un lapin et un cochon en peluche qui se bouffent le nez...Pas de baguettes sophistiquées non plus, mais des pains dans la tronche, oui – s'agit pas de se faire taxer de militant de pacotille ou d'avoir l'air de copiner avec un flic. Comme dit Pierrot : « Je te fais pas la bise, faut pas déconner non plus, j'ai mieux vieilli que Renaud. Société tu m'auras pas. »Pas de magicienne, mais un éduc' de banlieue qui a fait des miracles, même si le résultat... [Lire la suite]
Posté par Canel à 08:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 11 novembre 2018

Des peintres pour raconter la guerre 14-18

- Otto Dix à l'honneur au Musée des Sables d'Olonne   Du 14 octobre 2018 au 13 janvier 2019 : L’œuvre et la vie d’Otto Dix (1891-1969), artiste reconnu aujourd’hui comme l’un des peintres allemands les plus importants du XXe siècle, ont traversé des temps d’une violence et d’une cruauté extrêmes. Ils furent irrémédiablement marqués par les horreurs de la Première Guerre mondiale, à laquelle l’artiste participa comme engagé volontaire puis par le nazisme, qui stigmatisa son œuvre comme « art dégénéré ». ... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]