dimanche 16 janvier 2011

~ Fables amères - De tout petits riens, Chabouté

Première approche pour moi de l'oeuvre de Chabouté, dont je lis beaucoup d'éloges sur la blogo. Bref aperçu à la médiathèque. Bien que le graphisme de l'album ne me tente pas, je me lance et je le prends malgré tout. Même impression en le commençant : le trait est épais, il n'y a pas de couleurs, les visages des personnages sont durs, ce qui rend l'ensemble bien sombre. Mais très vite, le contenu fait oublier ces quelques réticences puisque précisément, dessins et propos se combinent parfaitement. Quelques histoires, aussi... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 15 janvier 2011

~ L'étrangère aux yeux bleus, Youri Rytkhèou

Lu par Mr : En 1947, Anna Odintsava, jeune ethnographe russe, vient dans l'est de la Sibérie, près du Détroit de Béring, pour y étudier la tribu nomade des Tchouktches, laquelle tribu vit principalement de l'élevage de rennes. Anna épouse un jeune Tchouktche dont elle s'est éprise. La vie d'Anna et celle de sa nouvelle famille sont cependant bouleversées par la relance de la politique de dékoulakisation décidée par Staline après la fin de la seconde guerre mondiale. Dans ce magnifique roman, l'auteur mêle des histoires d'amour, un... [Lire la suite]
samedi 15 janvier 2011

~ Mon coeur n'oublie jamais, Agnès de Lestrade

La fin de sa grossesse ne se déroulant pas très bien, la maman d'Angèle doit être hospitalisée jusqu'à la naissance du petit frère. La fillette est confiée quelques jours à Mamia, sa grand-mère maternelle fantasque, une sorte de fée qui ne dit jamais non. On rit bien chez Mamia, mais parfois elle devient d'un "bizarre pas rigolo, un bizarre qui inquiète" (p. 73), et là, Angèle a peur... Un petit roman délicat sur la vieillesse, la maladie, mais aussi le trouble et l'inquiétude qui s'emparent d'un enfant lorsqu'il ne peut... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 15 janvier 2011

~ Chroniques d'une prof qui en saigne, Princesse Soso

Je n'aimais ni la couv (genre "histoires de blondes"), ni le pseudo de l'auteur, ni le titre, et pourtant j'ai acheté ce livre, attirée par des éloges unanimes sur la blogo. J'aurais dû me fier à ma première impression. Dans cet ouvrage, je n'ai apprécié ni le ton, ni l'humour. Tout le monde en prend pour son grade, sauf les profs. Peut-être est-ce pure paranoïa de parent (non démissionnaire, je crois) d'un ado pas "choupi" de 4ème ? J'ai juste été d'accord de loin en loin avec les récriminations contre certaines... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
vendredi 14 janvier 2011

~ L'Enfant allemand, Camilla Läckberg

La petite Maja Hedström fête son premier anniversaire. Lasse de pouponner à longueur de journées, Erica se remet à écrire et fouille dans le passé maternel suite à une découverte troublante. Pour qu'elle dispose de temps, Patrik prend un congé parental de quatre mois. Rester à la maison le frustre rapidement, aussi est-il tenté de s'impliquer dans l'enquête lorsque ses collègues trouvent le cadavre d'un vieil homme passionné de nazisme. Malgré les coïncidences, les invraisemblances et la pléthore de personnages, on retrouve... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:50 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 13 janvier 2011

~ Le journal d'Anatole Frot en Mongolie, Armandine Penna

Anatole, petit Français de dix ans, est invité en Mongolie avec ses parents. Ils sont accueillis par un autochtone citadin, ami de la mère d'Anatole, qui les convie à vivre quelques jours chez un oncle nomade. Voilà la petite famille partie pour un séjour très exotique au coeur des steppes. Anatole va passer de merveilleuses journées en compagnie d'une fillette de son âge, parmi les chevaux et le bétail, et des soirées chaleureuses au sein de la yourte, dans une pièce unique qui abrite la famille et ses visiteurs. Un dépaysement... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 12 janvier 2011

~ 40 ans, 6 morts et quelques jours - Victor Rizman

Un homme qui a l'impression que sa fin est proche juste en passant le cap de la quarantaine, un flic meurtri, un journaliste crado doué pour les élucubrations... Autant de personnages peu convaincants, antipathiques, pour un semblant de polar tiré par les cheveux. Je suis restée hermétique à l'humour, j'ai eu un mal fou à m'intéresser à l'histoire, été saisie d'un grand découragement, au point d'abandonner la lecture un peu avant la moitié... Et pour couronner le tout : pléthore de coquilles agaçantes dans le texte... Bref, un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 05:00 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
mardi 11 janvier 2011

~ Il s'appelait... le soldat inconnu, Arthur Ténor

Lu par Junior : Ce récit nous parle de François, de sa naissance dans une ferme jusqu'à sa célébrité posthume. Il passe sa jeunesse dans un petit village, aime jouer à la guerre avec ses copains, et doit partir se battre dès dix-neuf ans, en 1915. Sa famille et son amie voient ce départ comme une contrainte, mais pas lui, parce qu'il a envie d'aller au front. Une fois là-bas, il se rend compte que ce n'est pas du tout comme il l'imaginait. J'ai apprécié ce livre, instructif et émouvant. Il y a du suspense, mais ce qui est... [Lire la suite]
lundi 10 janvier 2011

~ Délire d'amour, Ian McEwan

Ensemble depuis sept ans et très amoureux, Joe et Clarissa coulent des jours paisibles. Un événement vient bousculer cette quiétude : Joe se retrouve impliqué dans un accident tragique avec quelques autres hommes. Egoïsmes conjugués ? concours de circonstances fâcheuses ? Quoi qu'il en soit, Joe demeure perturbé, d'autant plus qu'un des autres acteurs du drame ne cesse de se rappeler à lui. La mauvaise conscience et ce harcèlement délirant vont avoir des incidences sur la vie de Joe. Drame ressassé par le narrateur et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 05:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
dimanche 9 janvier 2011

~ Bleu de Rose, Marie Chartres

Rose est une lycéenne solitaire de quinze ans. Loin des états d'âme souvent futiles et égoïstes de ses camarades, ses préoccupations sont centrées sur les difficultés de sa famille : un père souvent au chômage, et surtout un frère de dix-sept ans atteint de mucoviscidose. Marie Chartres dessine parfaitement la géométrie d'une famille touchée par la maladie, où la personne souffrante est au centre de l'attention, et les autres membres forcément négligés - ce qui est d'autant plus difficile à vivre à l'adolescence, période ô combien... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:55 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,