lundi 7 août 2017

~ Aphrodite et vieilles dentelles, Karin Brunk Holmqvist

Potensgivarna, 2004traduit du suédois par Carine BruyMirobole, 2016J'ai lu, 29 aril 2017, 280 p. ♥♥♥♥♠ La couverture de l'édition brochée, c'est un septième de ce que je voyais de mon jardin avant que les arbres poussent. La vieille dame d'à côté passait ses culottes à la machine le lundi... Elida et Tilda lavent les leurs à la main tous les jours, et comme elles vivent en Suède, elles peuvent rarement les mettre à sécher dehors, alors elles les étendent au-dessus du poêle, la nuit. Elles se débrouillent à l'ancienne, ces... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 6 août 2017

Comme une petite ressemblance...

Des couvertures qui se ressemblent, plus ou moins. Ça va de l'identique à la simple association d'idées de ma part. ________ •  bouches  en  coin  •           •  prises  de  tête  •                      •  longueurs  &  pointes  •       •  cunéiforme  •       •  à  tire  d'ailes  •      ... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 5 août 2017

~ Les Mensonges, Karen Perry

The Innocent Sleep, 2014traduit de l'anglais par Valérie Le PlouhinecLe Cherche Midi, 2014Pocket, 9 avril 2015, 383 p. ♥♥♥♠♠ Robin et Harry ont perdu leur petit garçon de trois ans dans un tremblement de terre à Tanger. Cinq années ont passé, le couple est revenu vivre en Irlande, Harry semble avoir été beaucoup plus perturbé que son épouse par le drame - dépression, alcoolisme. Aussi, quand il prétend avoir vu son fils lors d'une manifestation à Dublin, on a du mal à le croire. Le lecteur a beau cogiter dans tous les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 2 août 2017

~ Histoire de la violence, Edouard Louis

Editions du Seuil, 2016Points, 3 janvier 2017, 227 p. ♥♠♠♠♠ Il a fait monter un bel inconnu chez lui et il n'aurait pas dû. Ça a mal fini et ça aurait pu être encore pire.« Il savait ce qu'il voulait et ce qu'il voulait c'etait Reda chez lui. Dans son lit. » Oui mais Reda, il ne le connaissait pas, il venait de le rencontrer, par hasard, dans la rue. Et après quelques actes sexuels agréables le temps d'une soirée, l'autre est devenu dingue et violent, je ne sais plus trop pourquoi. Une histoire d'ipad et puis peut-être pour... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
dimanche 30 juillet 2017

~ Six femmes, Tina Seskis

When we were friends, 2013traduit de l'anglais par Florianne VidalLe Cherche Midi, 2016Pocket, 16 mars 2017, 440 p. ♥♥♥♥♠ Après 'Trois hommes et un couffin' : 'Six femmes' et des coups bas.Elles se sont connues vingt-cinq ans plus tôt, elles étaient copines à la fac, elles se retrouvent tous les ans autour d'un repas, même si la plupart y viennent à reculons. Il faut dire que beaucoup de choses ont changé, forcément, les unes tiennent d'autres pour responsables de certains foirages de leur vie. Les griefs et rancoeurs se sont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 28 juillet 2017

~ Histoire du carbone et du CO2, Gérard Borvon

Vuibert, 30 août 2013, 249 p. lu par Mr ♥♥♥♥♠ L’auteur présente d’abord les étapes de la découverte du carbone par les scientifiques, depuis Empédocle (grec présocratique - de moins 490 à moins 430 av. JC environ), pour qui l’univers matériel était constitué de 4 éléments : l’eau, la terre, le feu et l’éther ou l’air. Ce n’est que relativement récemment que l’élément carbone fut isolé et identifié, et que les scientifiques comprirent son rôle vital (cycles végétatifs, constitution de l’ADN…).Outre les théories des chercheurs... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 27 juillet 2017

~ Comment maximiser (enfin) ses vacances, Anne Percin

Editions du Rouergue, DoAdo, 3 mai 2017, 394 p. ♥♥♥♥♠ Max et Kevin ont le bac en poche, le premier vise l'IEP de Paris, le second une Ecole de Commerce. En attendant la rentrée, va falloir s'occuper, parce que glander plus de deux mois dans le 9-4, c'est un peu la lose. Et si on faisait la tournée des festivals en montant sur scène, nous, le groupe de rock Kremlin !? Genre en Bretagne, Vendée - ça doit pas être trop exigeant, là-bas ! Ces braves touristes n'ont pas les exigences du gratin bling-bling de la Côte d'Azur... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 25 juillet 2017

~ La faille, Isabelle Sorente

Folio, 16 mars 2017, 480 p. ♥♥♥♥♠ Elle interpelle, cette couverture montrant une étreinte entre deux jeunes femmes. Émergent-elles de l'eau ? Sont-elles amies ? amantes ? soeurs ? Le nom de l'auteur, Sorente, m'a évoqué le pseudo italien Elena Ferrante. Il ne m'en a pas fallu davantage pour imaginer une histoire proche de celle des deux Napolitaines dans L'amie prodigieuse et être tentée par cette lecture.Lucie a 12 ans, et Mina, 16, lorsqu'elles commencent à se côtoyer. Elles sont voisines, la seconde donne des... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 24 juillet 2017

~ Biomimétisme, Janine M. Benyus

Editions Rue de l'Echiquier, Ecopoche, mai 2017 lu par Mr ♥♥♥♥♠ De cet ouvrage je n'avais d'abord décodé que le titre, omettant à tort de m'arrêter à son sous-titre. Ce dernier explicite pourtant le propos de manière importante. Je m'attendais donc à une sorte de catalogue d'inventions inspirées de la nature, de la forme d'ailes d'avions copiées sur celles d'oiseaux, au scratch imitant les crochets de fruits de bardane…Le propos de l'ouvrage va bien au-delà, il est surtout prospectif et insiste sur l'efficacité des « créations »... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 23 juillet 2017

~ La vraie vie, Grégory Mardon & Thomas Cadène

Futuropolis, 7 janvier 2016, 136 p. ♥♥♥♠♠ Le réveil se déclenche en musique : 'Oh, oh-oh I got a love that keeps me waiting / I'm a lonely boy'. ♪♫ *Jean l'éteint, se lève, ne « la bouscule pas » (y a personne, Jean vit seul), s'étire, se gratte le bas-ventre et les fesses (c'est un mec, bien prononcer 'Gen' pas 'Djinn'), comme d'habituuude. ♪♫Il se douche, boit son café, il est en retard, re-comme d'habituuude. ♪♫Son pote/collègue Didier l'attend dans leur camionnette, c'est parti pour une journée de taf - ils sont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]