samedi 1 décembre 2018

~ Confessions d'une cleptomane, Florence Noiville

Stock, collection 'La Bleue', 2018, 195 p. ♥♥♥♥♠ Valentine de Lestrange est « une dame d'un certain âge, tellement comme il faut ». Tellement comme il faut qu'on ne la soupçonnerait jamais de vol. Son mari est ministre, ils sont riches, pourquoi piquerait-elle dans les magasins des babioles qu'elle peut largement s'offrir ? Parce que la cleptomanie est, comme son nom l'indique, une pathologie.« C'est un jeu, disait elle, un défi. Pour voir si on y arrive. Et quand ça marche, c'est chaque fois une victoire. »J'ai failli... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 25 novembre 2018

~ Crever l'écran, Elisabeth Brami

Editions du Mercredi, 23 août 2018, 95 p. ♥♥♥♠♠ Paul Daveine n'a pas de chance, dans la vie. Déjà, avec ses initiales, il s'est fait charrier dès l'école primaire. Pourquoi ses parents l'ont-ils affublé de ce prénom !? Il croit piger qu'ils avaient une dette envers un autre Paul de la famille, décédé jeune...Autre guigne : ce garçon de dix-sept ans kiffe les livres, les pages roses du dico, c'est un littéraire. Il rêve de poursuivre dans cette voie une fois son Bac L en poche, il se voit bien en 'Lettres classiques,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 24 novembre 2018

~ L'ordre du jour, Eric Vuillard

Actes Sud, 29 avril 2017, 160 p. ♥♥♥♠♠ Quel cynisme ! Ce livre, qui nous parle de népotisme et de collaboration entre politiques et industriels/financiers, a obtenu le prix Goncourt en 2017, alors même que la Ministre de la Culture, Françoise Nyssen, était également à la tête de la maison Actes Sud (éditeur de ce roman), héritée de son papa. Nul n'ignore que le monde de l'édition est indépendant, comme celui de la presse. Quant à la mascarade des prix littéraires...Je l'ai quand même lu (mais pas acheté), parce que ce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 22 novembre 2018

~ PS : Tu me manques - Brigid Kemmerer

Letters to the Lost, 2017traduit de l'anglais (US) par Alice DelarbreHachette Romans, 7 février 2018, 440 p. ♥♥♥♥♠ Comme les 'vieux' quadras Désirée et Benny dans 'Le mec de la tombe d'à côté' (K. Mazetti), Juliet et Declan, lycéens, font connaissance dans un cimetière. Mais indirectement, par le biais d'une lettre posée sur une tombe, adressée à une défunte et lue par curiosité. La relation part mal, façon 'C'est quoi ce malotru qui ose interférer, me parler de douleur, comparer la sienne à la mienne ?' (Juliet n'est... [Lire la suite]
Posté par Canel à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 14 novembre 2018

~ Tyrannie, Richard Malka

Grasset, 17 janvier 2018, 390 p. ♥♥♥♥♥ « La population de mon pays était divisée entre ceux qui avaient peur et ceux qui faisaient peur. » Portrait de l'Aztracie, dictature fictive qui ressemble à tant d'autres du passé, en cours, ou imaginées par des auteurs (Aldous Huxley, George Orwell...).Purges, intimidations meurtrières, lois castratrices absurdes, lavage de cerveau, encouragement à la délation...On appréhende les règles de cette autocratie par deux biais :- par le récit de sa genèse et la biographie du dictateur,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 6 novembre 2018

~ C'est dimanche et je n'y suis pour rien, Carole Fives

Editions Gallimard, 2015Folio, 19 janvier 2017, 160 p. ♥♥♥♥♠ Plus de vingt ans après l'accident qui a coûté la vie à José, son premier amour, Léonore s'envole pour le Portugal. Après s'être dérobée pendant tant d'années, elle se résout à lui rendre un dernier hommage. Elle est enfin prête à affronter la famille, là-bas, elle qui se sent coupable de ce décès. Peut-être pourra-t-elle ensuite tourner une page, passer à autre chose ? Faire la paix avec elle-même, pour enfin s'autoriser à vivre, aimer, peindre à nouveau ?Encore un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

dimanche 4 novembre 2018

~ Chien-Loup, Serge Joncour

Flammarion, 22 août 2018, 480 p. ♥♥♥♥♥ Chien-Loup.Animal ami de l'homme ou prédateur ?« Cette ambiguïté fondatrice [...]. Dans la vie il ne s'agit pas d'être le bon ou le méchant, tout comme dans les affaires il ne s'agit pas de prêter le flanc ou de mordre, il convient plutôt de toujours maîtriser les deux registres, en fonction des circonstances. Tout animal est fondé sur cette ambivalence. »Et tout homme, par définition...Voilà qui résume parfaitement l'esprit de cet ouvrage qui invite à réfléchir sur l'homme, l'animal, leurs... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
lundi 29 octobre 2018

~ Que nos vies aient l'air d'un film parfait, Carole Fives

Le Passage, 2012Points, 29 août 2013, 128 p. ♥♥♥♥♥ Tom est un enfant du divorce, dans les années 80 - un précurseur : « Notre famille n'est qu'une des premières sur la longue liste des divorces à venir, qui les toucheront eux aussi bien sûr, qui les toucheront tôt ou tard, qui n'épargneront personne. »Pas facile d'essuyer les plâtres : les autres jugent, et on se sent coupable - c'est forcément de notre faute si nos parents ne s'aiment plus, ne se supportent plus.Et quoi qu'il en soit, quel que soit le regard des autres, ça... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 27 octobre 2018

~ La nuit des béguines, Aline Kiner

Liana Levi, 24 août 2017Piccolo, 20 septembre 2018, 320 p.♥♥♠♠♠  Paris, 1310-1315, quartier du Marais - sale an, bon an... Comme aujourd'hui, sept siècles plus tard : impression lourde et effrayante d'être à une période charnière et que la situation est explosive : « Les problèmes monétaires qui accablent le royaume ne font qu'empirer le sentiment d'insécurité. Les pauvres et les désespérés affluent plus nombreux au couvent, une vague de mécontentement balaie les campagnes et commence à toucher la petite noblesse... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 24 octobre 2018

~ Une femme au téléphone, Carole Fives

Gallimard, L'Arbalète, 12 janvier 2017, 112 p. ♥♥♥♥♠ Un 'Allô Maman bobo' inversé.Charlène, la petite soixantaine, se plaint à sa fille par téléphone. Souvent, très souvent. Plusieurs fois par jour, sans doute. On n'entend jamais les répliques, on se doute de certaines réponses au vu des réactions maternelles, on sent que la fille ne doit pas vraiment pouvoir en placer une, on imagine, on pense à sa propre réaction devant un tel discours, face à un tel fatras de mauvaise foi, de franchise blessante et de chantage... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]