vendredi 9 septembre 2016

~ Possédées, Frédéric Gros

Albin Michel, 17 août 2016, 297 p. ♥♥♥♠♠ Possédé : être vivant dominé par une puissance maléfique ou occulte. Comme ces Ursulines dans les années 1630 qui ont des hallu' de phallus, se convulsent, se tripotent, hurlent. Je dirais bien que l'isolement, l'enfermement, l'abstinence, les privations et l'auto-flagellation ne sont pas étrangères à ces crises d'hystérie collective. Mais non, il paraît que c'est bel et bien le diable qui les habite, via le curé de Loudun. Cette explication arrange en tout cas quelques nantis du coin, mais... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 6 septembre 2016

~ Repose-toi sur moi, Serge Joncour

Flammarion, 17 août 2016, 432 p. ♥♥♥♥♥ Ludovic : quarante-six ans, veuf depuis trois ans, sans enfant, agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes, mal à l'aise dans ce boulot et à Paris. Aurore : styliste, citadine friquée, la quarantaine, mariée depuis huit ans à un homme d'affaires américain, mère de jumeaux de six ans. Lui : un doux géant effrayant, mi-nounours mi-grizzly, un roc, une puissance minérale. Elle : élégante, gracieuse, désemparée, fatiguée par sa vie de famille, angoissée par l'avenir de sa petite... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
samedi 3 septembre 2016

~ L'amie prodigieuse, tome 1 : Enfance, adolescence - Elena Ferrante

L'Amica geniale, 2011traduit de l'italien par Elsa DamienGallimard, 2014 Folio, janvier 2016, 448 p. ♥♥♥♥♠ Nées en 1944, Elena et Lila vivent à Naples, dans un quartier populaire. Elles deviennent amies à huit ans, après s'être longtemps côtoyées sans se parler. Aux yeux des autres, Lila est une sale gamine, dure, impitoyable. Elle est « détestée à l'école et dans le quartier », tandis qu'Elena apparaît comme la gentille fille docile du duo. Dans le premier volet de cette série qui doit en compter quatre, nous découvrons la... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
vendredi 2 septembre 2016

~ Lever de rideau sur Terezin, Christophe Lambert

Bayard Jeunesse, 27 août 2015, 456 p. lu par Mr ♥♥♥♥♥ Pendant les premières années de l'occupation allemande à Paris, le dramaturge juif Victor Steiner vit caché. En 1944, après avoir été capturé par la police, il est expédié à Theresienstadt (actuellement Terezin en république Tchèque). Il s'agit d'un camp de transit : pour les moins chanceux, Terezin n'est qu'une étape vers un camp d'extermination. Pour ceux pouvant être utiles aux autorités allemandes, survivre à Terezin est possible, à condition toutefois de supporter les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 1 septembre 2016

~ Police, Hugo Boris

Grasset, 24 août 2016, 200 p. ♥♥♥♥♠ Quelques heures de la vie d'une femme flic. Virginie s'apprête à avorter, l'intervention est programmée pour le lendemain. Avant de s'y préparer, de rentrer chez elle retrouver son mari et leur petit garçon, elle a sa journée de travail à finir. Mutinerie dans un centre de rétention, incendie, il s'agit d'aller chercher avec deux collègues un réfugié politique tadjik et de l'emmener à l'aéroport, il doit être reconduit dans son pays. Est-ce la grossesse et la perspective de l'IVG qui rendent... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 31 août 2016

~ Sortie de classes, Laurent Torres

Albin Michel, 1e septembre 2016, 270 p. ♥♥♥♥♥ Julien enseigne le français dans un collège de banlieue parisienne dite 'difficile'. Il est prof agrégé, issu de la bourgeoisie 'bien introduite' - ses parents côtoyaient des incontournables des 80's. Est-ce en raison de ces origines que ses anciens camarades sont surpris lorsqu'il leur annonce son métier ?  ► « 'Je t'imaginais devenir acteur, ou journaliste, devenir comme une espèce d'Antoine de Caunes sur Canal +...' C'est un uppercut. Donc, aujourd'hui, il est plus valorisant... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 29 août 2016

~ Dora la dingue, Lidia Yuknavitch

Dora : A Headcase, 2012traduit de l'américain par Guillaume-Jean MilanDenoël, 201310/18, 21 mai 2015, 265 p. ♥♥♥♠♠ Papa est en haut, Madame K. joue avec son flûtiau, Maman est en bas, S'anesthésie au Lysanxia, Temesta, et caetaera. Et Idia, dans tout ça ? Elle a dix-sept ans et se débrouille comme elle peut pour survivre à cette ambiance familiale délétère. De séances curieusement interactives chez son drôle de psy, en « petites manigances » seule ou avec ses « voyous de copains » de tous les sexes, elle nous entraîne dans ses... [Lire la suite]
Posté par Canel à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 27 août 2016

~ Et la vie nous emportera, David Treuer

Prudence, 2015traduit de l'américain par Michel LedererAlbin Michel, Terres d'Amérique, 17 août 2016, 336 p. ♥♥♥♥♠ La date du 3 août 1952 marquera à double titre les habitants de cette réserve indienne du Minnesota : on y a vu pour la première fois un Juif, et on a retrouvé le corps sans vie d'une femme enceinte, dans sa chambre, au-dessus du bar où elle travaillait. Que s'est-il passé ? Qui sont Prudence (la morte), Billy et Félix ? Retour dix ans plus tôt, en 1942, lorsque le jeune Indien Billy et son ami blanc Frankie Washburn... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 26 août 2016

~ M pour Mabel, Helen Macdonald

H is for Hawk, 2014traduit de l'anglais par Marie-Anne de BéruFleuve éditions, 25 août 2016, 400 p. lu par Mr ♥♥♥♠♠ Les rapaces et les fauconniers fascinent Helen depuis son enfance. Marquée par les livres qu'elle a lus sur le sujet, elle s'intéresse particulièrement aux relations entre le rapace et l'homme - la fauconnerie est longtemps demeurée une discipline masculine, réservée à l'aristocratie. Après le décès brutal de son père, Helen sombre dans la dépression. Elle acquiert alors un autour* qui accapare son attention, sans... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 25 août 2016

~ Rien que la mer - Annick Geille

La Grande Ourse, 24 août 2016, 288 p. ♥♠♠♠♠ Allez, encore une histoire de quadragénaire abandonnée par son mari. Il est en retard au rendez-vous fixé, il ne viendra plus. Alors elle reste seule à sa table, les yeux dans l'eau, son rêve était trop beau... ♪♫ Quel rêve ? Celui de vieillir avec lui ? Vingt ans de vie commune qui s'achèvent, il s'en va... ♪♫ Heureusement, la dame est sur une côte bretonne, elle peut se consoler en regardant le beau paysage. La Bretagne, ça vous gagne ! Et en plus, la mer lui rappelle son père,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]