vendredi 26 août 2016

~ M pour Mabel, Helen Macdonald

H is for Hawk, 2014traduit de l'anglais par Marie-Anne de BéruFleuve éditions, 25 août 2016, 400 p. lu par Mr ♥♥♥♠♠ Les rapaces et les fauconniers fascinent Helen depuis son enfance. Marquée par les livres qu'elle a lus sur le sujet, elle s'intéresse particulièrement aux relations entre le rapace et l'homme - la fauconnerie est longtemps demeurée une discipline masculine, réservée à l'aristocratie. Après le décès brutal de son père, Helen sombre dans la dépression. Elle acquiert alors un autour* qui accapare son attention, sans... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

jeudi 25 août 2016

~ Rien que la mer - Annick Geille

La Grande Ourse, 24 août 2016, 288 p. ♥♠♠♠♠ Allez, encore une histoire de quadragénaire abandonnée par son mari. Il est en retard au rendez-vous fixé, il ne viendra plus. Alors elle reste seule à sa table, les yeux dans l'eau, son rêve était trop beau... ♪♫ Quel rêve ? Celui de vieillir avec lui ? Vingt ans de vie commune qui s'achèvent, il s'en va... ♪♫ Heureusement, la dame est sur une côte bretonne, elle peut se consoler en regardant le beau paysage. La Bretagne, ça vous gagne ! Et en plus, la mer lui rappelle son père,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 23 août 2016

~ La correction, Elodie Llorca

Rivages, 17 août 2016, 192 p. ♥♥♠♠♠ Chouette, ce roman a pour cadre le monde de l'édition, et le narrateur est relecteur/correcteur ! Autrement dit, il traque la coquille. J'adorerais faire ce boulot, d'ailleurs je jubile quand je trouve des petites fautes dans mes livres - à condition qu'il y en ait peu, sinon j'ai des doutes sur le sérieux de l'éditeur - et je les corrige. Un côté prof refoulé, sadique, perfectionniste, je ne sais pas...Bref, revenons à l'histoire de ce roman, La correction. En relisant les textes, le narrateur... [Lire la suite]
Posté par Canel à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 19 août 2016

~ L'autre qu'on adorait, Catherine Cusset

Gallimard, 18 août 2016, 304 p. ♥♥♠♠♠ Ce récit est un hommage à un ami récemment décédé - il s'est suicidé. La narratrice, une certaine Catherine universitaire et auteur, raconte la courte vie de Thomas en s'adressant à lui à la deuxième personne du singulier. Le portrait du défunt est accablant : Thomas apparaît comme égocentrique, de mauvaise foi, immature, manipulateur, s'étonnant des trahisons d'amis et de femmes qu'il ne respecte guère pourtant.Comme dans la plupart de ses ouvrages, Catherine Cusset donne dans l'autofiction, et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 3 août 2016

~ Le livre de Joe, Jonathan Tropper

The Book of Joe, 2004traduit de l'américain par Nathalie PerronyFleuve éditions, 2006présente édition : 10/18, 412 p. ♥♥♥♥♠ Largement autobiographique, le livre de Joseph Goffman, 'Bush Falls', a été très mal accueilli par les habitants du patelin où l'auteur a passé sa jeunesse. Il faut dire que chacun peut s'y reconnaître, et si Joe a pris quelques libertés avec la réalité, on sent bien que certains n'avaient pas besoin de retouches pour apparaître comme de parfaits connards. Joe avait des comptes à régler ; il reste marqué par... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 22 juillet 2016

~ En attendant Bojangles, Olivier Bourdeaut

Finitude, 16 janvier 2016, 160 p. ♥♥♠♠♠ Cette histoire d'un « amour fou » a cartonné à sa sortie. Que d'éloges, partout, dans les medias et chez les 'vrais' lecteurs (auxquels je fais davantage confiance). « On rit comme on pleure au rythme de la valse », dit Télérama. Je n'ai pas ri, ni pleuré, mais vite grincé des dents parce que j'ai du mal à suivre les narrations - artificielles - d'enfants, et surtout parce que les mères malades, ça ne me fait pas marrer, surtout si elles boivent, même si elles ont l'alcool joyeux, même si... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

jeudi 21 juillet 2016

~ Notre mère, Koren Zailckas

Mother, Mother - 2013traduit de l'américain par Samuel SfezBelfond, janvier 201510/18, janvier 2016, 428 p. ♥♥♥♥♠ Leur mère, c'est quelqu'un de bien. La preuve : elle fait cours au petit frère autiste depuis qu'il est déscolarisé. Elle a même laissé tomber son boulot de prof pour ça. Leur père, il semble moins présent - éclipsé par sa femme, sans doute. Ils sont un peu stricts, ces parents, du genre : "pas de portes fermées et pas de garçons à l'étage". Mais bon... Les deux filles... ah les plaies ! L'aînée a fui la maison à vingt... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 12 juillet 2016

~ La mAiSoN, Mathias de Breyne

Belfond, 9 juin 2016, 240 p. ♥♥♠♠♠ Magdalena ne vit que pour son ordi et ses livres, Gab est amoureux des maisons et des meubles qu'il bricole. Il se rencontrent au gré d'une petite annonce... immobilière. Triple coup de foudre à la visite : elle pour la demeure et son propriétaire, lui pour l'acheteuse potentielle. Malgré un malentendu, ils se jettent rapido dans les bras l'un de l'autre après quelques échanges épistolaires et photographiques. Et là, une fois ensemble, ils n'ont de cesse « d'éclater de rire », de faire l'amour... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 11 juillet 2016

~ Ma fille a 14 ans, Vincent Ravalec

Librio, 29 décembre 2004, 78 p. illustré par Pierre Ouin ♥♥♥♠♠  Sa fille a quatorze ans !? Tiens, la nôtre aussi ! Dingue, cette coïncidence, quand même... La maman d'Eglantine s'absente quelques jours pour le boulot, laissant seuls l'adolescente et son père. Ce quadragénaire va pouvoir mesurer l'ampleur des changements qui se sont opérés chez "sa petite fille". Faute de pouvoir se reposer entièrement sur la mère pour les décisions et prises de tête du quotidien, il va découvrir qu'entre un(e) ado et un de ses parents, il... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 9 juillet 2016

~ Quand le diable sortit de la salle de bain, Sophie Divry

Noir sur Blanc, Notabilia, 20 août 2015, 320 p. ♥♥♥♥♠               Journaliste trentenaire, Sophie ♀ est tombée ↓ dans la spirale infernale ҨҨҨ : boulot précaire, chômage, RSA, fins de mois difficiles [€ + £ + $ < 0]. Elle n'est pas encore à la rue, elle a une famille, pas tout près, certes, mais elle peut toujours s'y réfugier.╔╗ Ce roman « émaillé d'élucubrations incontrôlables » est un formidable fourre-tout, foutraque, délirant, loufdingue. Sophie... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]