dimanche 16 septembre 2012

~ L'oeil de Pâques, Jean Teulé

Lu par Mr : Divers personnages, plus ou moins excentriques, se rencontrent autour d'une "intrigue" policière qui sert seulement de prétexte au récit. Les 50 premières pages de ce livre m'ont paru sans intérêt. Je n'ai poursuivi la lecture de ce livre que parce que je connaissais par ailleurs les qualités d'écriture de Jean Teulé, et que Canel m'en avait dit du bien. Passé cette première partie, j'ai retrouvé un roman original, loufoque et plutôt amusant, même si l'auteur en fait ici parfois un peu trop dans le genre déjanté,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 12 septembre 2012

~ L'Embellie, Auður Ava Ólafsdóttir

MERVEILLEUX ROMAN PLEIN DE CHARME ET D'HUMOUR ! Trentenaire insouciante, immature, égoïste par négligence, la narratrice est écrivain public. Elle corrige et/ou traduit tous types de manuscrits et sillonne l'Islande pour livrer ses clients... et plus si affinités. Son mari souffre de cette vie conjugale en pointillés, d'autant qu'il veut un bébé, tandis qu'elle se défend farouchement d'aimer les enfants, prétendant 'ne pas avoir la fibre maternelle'... Vraiment ? Un excellent moment de lecture ! Comme dans Rosa Candida, on assiste... [Lire la suite]
lundi 10 septembre 2012

~ Un garçon singulier, Philippe Grimbert

Début des années 70. Après trois années de fac, Louis se rend compte qu'il se fourvoie dans ses études, guère motivé, encore indécis sur son avenir professionnel. Dans les petites annonces, une offre d'emploi semble lui convenir. Il s'agit de s'occuper d'un "adolescent singulier" dans une villa de la côte normande, précisément dans la station balnéaire de ses vacances d'enfant. "Singulier", voilà aussi ce qui peut qualifier Louis : à la fois solitaire et en décalage avec les jeunes gens "libérés" de l'après-mai 68. Le jeune homme va... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 9 septembre 2012

~ L'affaire Blaireau, Alphonse Allais

Lu par Mr : Le maire de Montpaillard oeuvre pour la tranquillité de cette petite ville de province - tranquillité conforme à son propre conservatisme, et garante selon lui de son succès. Blaireau, braconnier notoire, a toujours su échapper à la justice pour les méfaits réels ou supposés que lui prête le maire. Une agression survient de nuit dans le village. Blaireau n'est-il pas le coupable idéal ? Ce roman se lit comme une pièce de théâtre. L'auteur plante le décor puis y fait dialoguer ses protagonistes, tous affublés de traits... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 5 septembre 2012

~ Festin de miettes, Marine Bramly

A treize ans, Sophie pense n'avoir jamais été aimée : ses parents quinquagénaires ne se sont visiblement jamais intéressés à elle, ils l'ont placée dès que possible dans des internats pour handicapés, faute de trouver/chercher autre chose. Lorsqu'elle devient amie avec Deya au collège - la belle et excentrique Deya - tout change, sa vie s'illumine. Deya vit dans une grande maison, avec ses grands-parents nobles et désargentés, des oncles et tantes, mais la jeune fille voit (trop) rarement sa mère, toujours par monts et par... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:05 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 3 septembre 2012

~ L'oeil de Pâques, Jean Teulé

Ce deuxième roman de Jean Teulé (publié en 1992) est une histoire complètement loufoque comme l'auteur peut en signer, mais ni violente ni 'sexualisée' à l'extrême - ça change ! Il s'agit vaguement d'un polar, le décor est planté 15 millions d'années avant le meurtre, et s'avère lié à la Manche, à son tunnel. Une poignée de personnages azimutés : une nymphomane française à Pondichéry et sa fille chanteuse - émigrée à Calais - dont l'œil droit est rose, un commissaire accro au hasch qui a la phobie de l'humidité, un amoureux... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 2 septembre 2012

~ Moi, Pascal F : Congelé, tsunamié, élevé par les loups, presque chauve... - Pascal Fioretto

Lu par Mr : Ce roman est écrit à la manière d'une autobiographie. Le narrateur y raconte les horreurs (imaginaires) de sa vie, à l'image de faits divers exceptionnellement dramatiques, ou de romans contemporains qui se complaisent dans des thématiques glauques, voire racoleuses. Le livre de Fioretto tourne les auteurs de ces romans en dérision. On y retrouve ainsi des références ironiques à l'oeuvre d'E. Carr3re. Critiques habiles d'un auteur que Fioretto ne semble pas apprécier beaucoup, contrairement à moi (ce qui ne m'a... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 1 septembre 2012

~ La Légende de nos pères, Sorj Chalandon

Le narrateur est biographe familial : il rencontre, sur plusieurs séances, un inconnu qui souhaite voir sa vie rédigée sous forme de livre. Son travail consiste à écouter, transcrire, habiller les propos de son "client", ceci le plus fidèlement possible, avec le maximum de neutralité. A ce titre, la fille de Beuzaboc le contacte pour qu'il écrive sur les années de guerre de cet homme en tant que résistant. Faute d'avoir osé/pu discuter avec son propre père de son passé de partisan, l'écrivain y voit (plus ou moins... [Lire la suite]
lundi 27 août 2012

~ Retour aux mots sauvages, Thierry Beinstingel

Electricien de formation, cet homme était technicien dans les télécommunications. Mais l'entreprise a évolué, il se retrouve sur la touche à cinquante ans comme tant d'autres de ses collègues, et se voit proposer un poste de téléopérateur. La reconversion n'est pas aisée : après un travail manuel, il s'agit désormais de recevoir une dizaine d'appels par heure, de répondre aux questions des abonnés de la manière la plus neutre et standardisée possible - d'ailleurs, il doit abandonner son prénom pour un pseudonyme, il sera... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 22 août 2012

~ Cette main qui a pris la mienne, Maggie O'Farrell

Deux destins de femmes en alternance, dont on ne percevra le lien qu'aux trois quarts du livre, et ceci progressivement sur les cent dernières pages : - une maman du XXIe siècle, Elina, qui se remet difficilement d'un accouchement traumatisant lors duquel elle a failli perdre la vie. Une menace semble planer au-dessus de cette mère et de son compagnon, lequel va de plus en plus mal à mesure que le bébé grandit. On craint un drame... - l'histoire plus légère - au premier abord - de Lexie, avant-gardiste et amoureuse,... [Lire la suite]