mardi 2 août 2011

~ Dernière nuit à Twisted River, John Irving

  Partiellement lu par Mr : Le récit débute en 1954 dans le New Hampshire, parmi une population dont l'activité s'organise autour de l'abattage et du convoyage du bois par flottaison. Cette première partie de l'ouvrage est plutôt agréable et de bon augure. Treize années plus tard, le lecteur retrouve deux des personnages principaux qui ont refait leur vie à Boston. L'un d'eux devient écrivain et Irving nous fait revisiter la première partie du récit sous la plume de ce nouvel auteur pendant les cent pages suivantes (et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

dimanche 31 juillet 2011

~ Peut-être une histoire d'amour, Martin Page

J'appréciais beaucoup Woody Allen et son côté pauvre type rongé par le doute, la culpabilité... à une époque (fort lointaine). J'aime toujours les losers angoissés dans les films, les romans, les BD (cf. Marco), ceux qui souffrent, qui morflent vraiment. Mais les poseurs qui pratiquent la m*sturbation intello-nombriliste-hypocondriaque effrénée m'agacent très vite, désormais. Virgile est de ceux-là. Jeune nanti bossant dans la pub, il reçoit sur son portable un message de rupture de Clara. Le choc est rude... Et pourtant il n'existe... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
mardi 19 juillet 2011

~ Un délicieux naufrage, Frank de Bondt

Lu par Mr : Philippe Langon, universitaire et essayiste, connaît un premier succès avec son ouvrage L'Etat inutile, dans lequel il fait l'apologie de l'ultra-libéralisme économique. A la même époque, à la veille de ses soixante ans, il s'éprend d'une femme ayant près de trente ans de moins que lui, et entretient une liaison cachée avec elle. Grisé par ces succès, il tente de concilier vies professionnelle, familiale et extra-conjugale, ce qui n'est pas simple mais semble à sa portée. Y parviendra-t-il !? Dans un style plaisant,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 15 juillet 2011

~ Quand souffle le vent du nord, Daniel Glattauer

Tout le monde connaît désormais ce livre, de près ou de loin, je pense. Il s'agit d'un roman épistolaire à la sauce internet - d'un échange de mails, donc. Tout commence par une méprise sur une adresse : des voeux groupés professionnels de fin d'année atterrissent dans la BAL d'un homme. Il répond à l'émettrice inconnue, elle ré-écrit à son tour, etc. Chacun étant rapidement séduit par l'humour, l'intelligence et l'à-propos de son correspondant, ils poursuivent les échanges avec plaisir, cherchent des infos en douce via google... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 12 juillet 2011

~ Les trois lumières, Claire Keegan

Lu à son tour par Mr, tanné par Canel pour découvrir cette pépite : Irlande, années 1980. Une enfant est emmenée chez un couple d'inconnus à la campagne, pour soulager ses parents le temps d'une nouvelle naissance. Elle y découvre ce qu'elle ne connaissait pas dans sa propre famille : de l'attention, de la considération, une grande tendresse. "Ici, point de secrets", lui annonce la femme qui l'accueille. Et pourtant... Un très beau récit à lire d'une traite, à la fois triste et émouvant.  - 12 juillet, 1h30 non-stop Les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:28 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
dimanche 10 juillet 2011

~ Les trois lumières, Claire Keegan

La tendresse et l'attention parentales ? Cette petite fille de sept-huit ans ne connaît visiblement pas. Aînée d'une famille nombreuse irlandaise, elle est expédiée à la campagne chez un couple qui lui est inconnu, sa mère s'apprêtant à accoucher du dernier bébé. La fillette craintive est vite rassurée par de l'affection, beaucoup de tact et de respect, un formidable amour sans grandes effusions mais doucement enveloppant, des petits riens qui lui étaient jusqu'alors étrangers (surnoms affectueux, remerciements et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 9 juillet 2011

~ La Clef : La confession impudique - Jun'ichirō Tanizaki

Résolution de début d'année : ce prof d'université consignera désormais son intimité conjugale dans son journal. L'idée n'est pas dénuée de perversité : il espère que son épouse Ikuko lira ces écrits et s'en inspirera. Il faut dire que leur sexualité n'est pas des plus épanouissantes : si Ikuko reste insatiable à quarante-cinq ans et après vingt années de mariage, elle est paradoxalement entravée par de solides inhibitions (se montrer nue, par exemple). Quant au mari, plus âgé qu'elle de dix ans, il se désole de ne pouvoir la... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 9 juillet 2011

~ Sobibor, Jean Molla

Lu à son tour par Mr : Ce roman porte sur deux thèmes tragiques développés sans fioritures et avec justesse : la Shoah et les troubles alimentaires d'une adolescente. Les allers-retours entre la période contemporaine et le milieu de la seconde guerre mondiale n'offrent aucun répit au lecteur, continuellement plongé dans un récit à la fois poignant et pesant. De ce fait, cet ouvrage me paraît inadapté à un public très jeune, même si la Shoah fait partie des sujets qu'il ne faut pas épargner aux ados, et qu'elle est traitée... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 5 juillet 2011

~ Amour, Hanne Ørstavik

Une mère célibataire, Vibeke, et son fils Jon. Leurs menus faits et gestes du quotidien, à la veille des neuf ans du garçon. Que d'ennui entre ces pages ! Mais vu la brièveté du récit et s'agissant d'un partenariat Babelio, j'ai persévéré. Le style m'a semblé fastidieux - pour ne pas dire insupportable - et le propos longtemps inintéressant. Les actions les plus banales des protagonistes sont minutieusement détaillées, et on alterne entre "il" (Jon) et "elle" (Vibeke) sans transition, parfois au sein d'un même paragraphe,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 4 juillet 2011

~ Sobibor, Jean Molla

Emma connaît de graves problèmes d'anorexie et de boulimie depuis le décès de sa grand-mère. Très proche de sa "Mamouchka", elle a entrevu peu de temps avant sa mort les bribes d'un lourd secret de famille. Le journal intime d'un collaborateur nazi retrouvé dans la maison des grands-parents va l'éclairer sur ce mystère, en la confrontant de plein fouet à l'horreur de la Shoah. Brutalement, violemment, le récit expose d'une part les troubles du comportement alimentaire, d'autre part l'élimination froide et systématique des Juifs dans... [Lire la suite]