mercredi 6 avril 2011

~ G229, Jean-Philippe Blondel

Les romans de Jean-Philippe Blondel se dévorent comme des gourmandises, a fortiori si l'on est de sa génération. Celui-ci ne déroge pas à la règle. Cette fois, on s'immerge dans la vie d'un prof d'anglais : lycée, adolescence - des élèves mais aussi la sienne en écho. Rien de très nouveau sur les thématiques lorsque l'on connaît le reste de l'oeuvre de l'auteur. N'attendez pas ici un roman avec une intrigue, il s'agit du témoignage - largement autobiographique, certainement - d'un enseignant. Pas de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:30 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

mardi 5 avril 2011

~ Mister Pip, Lloyd Jones

Une petite île du Pacifique dans les années 1990. Guerre civile et blocus : personne ne peut quitter l'île. Un seul Blanc dans la population, M. Watts. Il propose de devenir l'instituteur de la vingtaine d'enfants présents. Attention, son enseignement n'aura rien d'académique : le vieil homme lira un chapitre par jour de son livre culte, De grandes espérances de Dickens, qui sera prétexte à discussions. Pour transmettre les croyances locales et le savoir ancestral (marin, botanique, culinaire…), les parents viendront prendre... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 1 avril 2011

~ Maria, Pierre Pelot

Maria, 85 ans, est conteuse de récits historiques sur une radio locale. Ancienne institutrice, elle a vécu un drame pendant l'occupation allemande : elle et son mari ont été dénoncés comme responsables d'une rafle de résistants et l'ont chèrement payé. Un journaliste vient l'interroger sur cette période. Comme nous le souffle la voix de Maria dans les émissions radiophoniques, les Vosgiens ont changé plusieurs fois de nationalité au cours de l'Histoire, au gré des conflits. En temps de guerre, les notions de bien... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
vendredi 1 avril 2011

~ Bifteck, Martin Provost

Il était une fois un jeune boucher très doué pour découper la chair des animaux et "faire chanter" celle des femmes. Il ne se maria pas, mais eu quand même beaucoup d'enfants... Un conte pour adultes truculent et réjouissant qui emprunte au Petit poucet, à Blanche-Neige, au Valeureux petit tailleur et m'a fait penser au Vendredi de Tournier. Dans la première partie, sourires garantis à chaque page si, comme le dit Mr, vous adhérez au genre dès le début. Ensuite, charme et poésie, puis fantastique. La fin m'a déçue, mais... [Lire la suite]
Posté par Canel à 05:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 30 mars 2011

~ L'immeuble Yacoubian, Alaa El Aswany

Erigé dans les années 1930 au Caire, l'immeuble Yacoubian fut d'abord un édifice prestigieux. Avec la paupérisation du quartier, ses sous-sol et sa terrasse furent peu à peu occupés par des familles démunies. Alaa El Aswany nous présente des tranches de vies de quelques uns de ses habitants à la fin du XXème siècle. Pauvres et fortunés, jeunes et vieux, hommes et femmes s'y côtoient, leurs modes de vie sont très contrastés, mais les conditions décrites sont pénibles pour la plupart. Corruption politique, harcèlement... [Lire la suite]
Posté par Canel à 05:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 29 mars 2011

~ Bifteck, Martin Provost

Lu par Mr : Un boucher dont le commerce prospère grâce à ses multiples conquêtes féminines... Les premières pages de ce livre m'ont rapidement accroché, grâce à l'humour qui s'en dégage et à son ton inhabituel. L'histoire racontée prend ensuite la tournure d'une fable, d'un conte. J'aurais préféré qu'elle reste dans un registre moins loufoque, avec une chronologie cohérente et des événements plus réalistes, ce qui aurait été possible sans bouleverser son fil conducteur. La quatrième de couverture fait un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 27 mars 2011

~ Cent portes battantes aux quatre vents, Steinunn Sigurdardóttir

De passage à Paris, une Islandaise vieillissante succombe au charme d'un beau vendeur de paravents le temps d'une étreinte "magique". Quelle chance : elle avait envie d'un amant le matin-même. Les lieux lui rappellent l'amour qu'elle éprouva étudiante pour son professeur de grec à la Sorbonne. Sentiment non partagé ou incapacité réelle de l'homme à répondre à son désir ? on ne le saura pas... Mais Brynhildur est restée figée sur ce souvenir qui a semble-t-il parasité sa vie d'épouse. Que cette quadra/quinqua ait... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
samedi 26 mars 2011

~ L'année brouillard, Michelle Richmond

"(…) c'est l'histoire d'une petite fille, elle s'appelle Emma, elle marche sur la plage. Je détourne les yeux. Quelques secondes s'écoulent. Je regarde de nouvau et elle a disparu. Je ne cesse de penser à ces secondes, au cercle qui, irrémédiablement, s'agrandit. A la manière dont j'ai déclenché cette chaîne d'événements. Au fait qu'il faut que je trouve un moyen de racheter ma faute."   Abby, photographe de 32 ans, doit bientôt épouser Jake qui vit seul avec sa fille de six ans, Emma. Lors d'un week-end "entre filles" plein de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 23 mars 2011

~ La tête en arrière, Violaine Schwartz

La narratrice est une chanteuse lyrique encore jeune dont l'heure de gloire est passée. Elle continue néanmoins de s'entraîner chez elle, attendant des propositions qui ne viennent pas. Dépressive, elle tourne en rond dans leur demeure récemment acquise - "la maison du bonheur", leur a-t-on promis... Elle est mal, l'argent manque, ses rares paroles à son mari sont des reproches, elle se sent coupable d'être une mauvaise mère, une piètre ménagère, de faire crever les rosiers. Elle gamberge sur le locataire, sur les voisins, elle... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:50 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 23 mars 2011

~ La part de l'homme, Kari Hotakainen

Ancienne commerçante en mercerie, Salme n'aime pas les romans, elle se méfie de ces histoires inventées et leur préfère les documentaires, même si elle n'en lit pas. Accompagnant sa fille à un salon littéraire, elle se voit proposer 7 000 euros par un écrivain contre le récit  de sa vie. La somme lui paraît rondelette, et elle semble en avoir besoin pour un usage précis, elle se laisse tenter. Elle rencontrera l'auteur quelques fois dans une cafétéria pour se livrer. Ses confidences alternent avec les vies... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:42 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,