mardi 24 août 2010

~ La mort est mon métier, Robert Merle

Rudolf Lang apprend à treize ans que son destin est tout tracé : il entrera dans les ordres pour expier les fautes paternelles. A la mort de son père en 1914, le jeune garçon se libère de cette volonté et oeuvre pour partir au front. Il deviendra finalement soldat en 1916, dès seize ans. Dès lors, sa vie sera intimement liée au sentiment patriotique. Voici un roman-documentaire choc. Même si on estime avoir lu de nombreux ouvrages sur le nazisme, celui-ci offre un éclairage particulier. Robert Merle prend l'exemple de Rudolf... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:21 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 22 août 2010

~ L'amour est une île, Claudie Gallay

Le Festival d'Avignon est perturbé par la grève des intermittents du spectacle. Odon Schnadel met en scène "Nuit rouge", la pièce de Paul Selliès, un auteur inconnu, décédé à vingt-cinq ans. Marie, la jeune soeur de ce dernier, est venue de Paris pour assister aux représentations. La célèbre actrice surnommée "la Jogar" revient jouer à Avignon, sa ville natale, pour la première fois depuis cinq ans. Elle fut la maîtresse d'Odon cinq ans plus tôt, il l'aime encore... Comme dans Les déferlantes, toute une galerie... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:56 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 18 août 2010

~ Une enfance australienne, Sonya Hartnett

Partis acheter des glaces, les trois enfants Metford, âgés de cinq à dix ans, ne sont jamais revenus. L'événement, évidemment relayé par les médias, affecte Adrian. Ce jeune garçon a neuf ans, il est élevé par sa grand-mère et son oncle, et ignore pourquoi sa mère ne s'occupe plus de lui. Souvent seul, ou isolé parmi des adultes, Adrian laisse vagabonder son imagination fertile, surprend des paroles amères et destructrices de ses proches à son propos... Une atmosphère étrange imprègne ce roman. Tout y semble feutré, doux,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:45 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 16 août 2010

~ Le bonheur est assis sur un banc et il attend, Janik Tremblay

"L'immeuble des Larrivée était un phare, un refuge. Chacun y amenait ses deuils, ses manques, ses peines, ses douleurs, ses tristesses et ses secrets. C'était une maison compréhensive et tolérante. Pleine de bonté et de bienveillance. Est-ce que le rire était bienvenu dans cette maison où les fantômes rasaient les murs ? Cette maison, qui laissait entrer le malheur, avait-elle le pouvoir de s'en accomoder ?" (p. 89-90) Les habitants d'un immeuble de Montreal. Jeunes, quadras, ou retraités, ils vivent côte à côte pour le... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:44 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
dimanche 15 août 2010

~ La Scribe, Antonio Garrido

Biographie de l'auteur : Antonio Garrido est né en Espagne en 1963. Il enseigne à l'université de Valence. Passionné d'histoire, il a consacré sept ans de sa vie à l'écriture de La Scribe, son premier roman, best-seller en Espagne, pour lequel il a effectué de nombreuses recherches en Allemagne. Fin du IXème siècle, avant le sacre de Charlemagne. Le scribe Gorgias  s'emploie à copier un mystérieux document visiblement très convoité. Sa fille Theresa, parcheminière, est contrainte de fuir Wurtzbourg et les siens. Après un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 4 août 2010

~ Encore un jour sans massacre, Théo Diricq

Journal intime d'Artus, lycéen de seconde, de septembre à juin : ses états d'âme, son regard impitoyable sur ses camarades de classe, ses profs, ses parents, le monde. Bien senti (autobio ?), l'ado est tour à tour insupportable, plein d'humour, cynique, attendrissant, amoureux, haineux, éconduit, politically incorrect, de mauvaise foi, odieux avec sa petite soeur, prétentieux, déroutant... comme un vrai, quoi ! On passe donc de l'agacement à l'amusement, et on admire la justesse du propos et l'humour au détour de certaines phrases... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:28 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 4 août 2010

~ Les Fiancées du Pacifique, Jojo Moyes

Présentation de l'éditeur : Le 2 juillet 1946, quelque six cent cinquante-cinq épouses de guerre australiennes embarquèrent pour un voyage exceptionnel : elles allaient faire cette traversée sur un porte-avions, le Victorious, pour retrouver leurs époux britanniques. Elles furent accompagnées par plus de mille cent hommes, ainsi que par dix-neuf avions pour un voyage qui dura environ six semaines. (...) Grâce au témoignage de sa grand-mère, l'auteur relate cette traversée pour le moins insolite à bord du Victoria. Le lecteur... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:52 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
dimanche 1 août 2010

~ Comme la grenouille sur son nénuphar, Tom Robbins

Mr a abandonné : Le roman relate les mésaventures de Gwendolyn, jeune trader affolée lorsque survient une grave crise boursière. En général, quand je n'apprécie pas un livre, je l'abandonne après quelques dizaines de pages seulement, au profit d'un autre plus intéressant. Malgré une narration à la seconde personne du singulier que j'ai trouvée désagréable (par manque d'habitude ?), j'ai persévéré jusqu'à la page 243. J'ai en effet trouvé la plupart des dialogues et certaines situations plutôt amusants, avec quelques images ou... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:55 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 1 août 2010

~ Zizi the Kid, David Abiker

Immersion dans les années 1970. L'auteur égrène des souvenirs d'enfance liés à la découverte du s*xe. Pas de grande surprise pour le lecteur de la même génération : apprentissage de l'anatomie adulte via un catalogue de vente par correspondance, accouplements de B*rbie et K*n, films aux titres mystérieux, chansons aux paroles énigmatiques... (à cet égard, l'analyse de "Le premier pas" m'a bien amusée). Ce petit livre se lit comme on feuillette l'album photos d'un inconnu : on est amusé, attendri parfois, mais gêné d'être... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
mardi 27 juillet 2010

~ L'Origine de la violence, Fabrice Humbert

Professeur de lettres dans un lycée franco-allemand, le narrateur accompagne ses élèves à Buchenwald. Lors de cette visite, il est frappé par la photo d'un déporté qui ressemble étrangement à son père. Il enquête sur cet homme, David Wagner, et parallèlement sur l'histoire de sa propre famille. Ses recherches le confrontent à l'horreur de la Shoah, et à son propre rapport à la violence... J'ai découvert L'origine de la violence il y a un an, je l'ai relu dans le cadre du prix des lecteurs Livre de Poche. J'ai retrouvé le même... [Lire la suite]