jeudi 20 août 2020

~ Dans ma ZUP, François Beaune & Fabrice Turrier

Le Nouvel Attila, septembre 2019, 220 p. ♥♥♥♥♠ Cet été, je voyage dans le temps et l'espace avec la revue DADA. Et, dans un autre style, je m'évade grâce aux témoignages recueillis par François Beaune. Après des Vendéens, des Libanais et deux sympathisants du FN, je rencontre cette fois avec lui plusieurs générations d'une 'banlieue ordinaire' (sic), une ZUP de Chambéry. Souvenirs d'enfance, d'exil, bonheur et reconnaissance d'avoir pu s'installer en France pour certains, amertume au contraire pour d'autres à qui on avait tant... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 16 août 2020

~ Omar et Greg, François Beaune

Points, Points récits, 19 mars 2020, 144 p. ♥♥♥♥♠   (3.5/5) Plein de chemins mènent au FN - il est bien question de JM Lle Pen, et pas de ses descendantes ni des nouveaux partis issus des idées et conquêtes du 'patriarche'. On le voit à travers les parcours respectifs d'Omar et Greg, tous deux issus de milieux modestes, ayant grandi dans des quartiers mixtes, l'un plutôt blanc (malgré des origines tunisiennes, côté paternel), l'autre surtout beur. Guère motivés par l'école, ils se sont formés plus tard, en autodidactes, et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 11 août 2020

~ L'Esprit de famille, François Beaune

Editions Elyzad, 27 février 2018, 180 p. ♥♥♥♥♠ J'ai adoré redécouvrir 'ma' Vendée sous la plume du portraitiste François Beaune, alors je suis rapidement repartie avec lui, mais loin cette fois, et en terre inconnue : au Liban. Lors d'un séjour de six semaines en 2016, l'auteur a posé cette même question à des hommes et des femmes, libanais ou émigrés : « Quel serait, parmi le récit de votre vie, l'histoire vraie qui vous a marqué, vous est chère ? » Plus de sept fois sur dix, ses interlocuteurs lui ont parlé de leur famille.Famille... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 25 mai 2020

~ La cité perdue du dieu singe, Douglas Preston

The Lost City of the Monkey God, 2017traduit de l'anglais (USA) par Magali ManginAlbin Michel, 2018J'ai Lu, 11 mars 2020, 415 p.  lu par Mr   ♥♥♥♥♥ Hernán Cortés (1485-1547), conquistador à qui la chute de l'Empire Aztèque est attribuée, évoqua une cité 'voisine' restant à conquérir : la Cité blanche, ou Cité du dieu singe. Selon certains habitants du nord-est du Honduras, cette cité fut le siège d'une civilisation contemporaine de celle des Mayas, plus à l'ouest dans le pays. Les habitants de la Cité blanche l'auraient... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 19 mai 2020

~ Nirliit, Juliana Léveillé-Trudel

La Peuplade, 6 octobre 2015, 173 p.Folio, 6 février 2020, 185 p. ♥♥♥♠♠ Salluit, « un nid de misère parfait pour nourrir une criminalité florissante et rafler année après année le titre de communauté la plus violente du Nunavik. »La narratrice vit à Montréal. Chaque été, elle rejoint le grand Nord pour s'occuper d'enfants à Salluit, un village canadien inuit, pourri depuis plusieurs décennies par la colonisation économique occidentale, à l'instar des communautés indiennes aux Etats-Unis. Les populations locales ont été dépossédées... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 1 juillet 2019

~ Voyage illustré en Transsibérien et Transmongolien, Pierre Macaire

Moscou-Vladivostok et Moscou-BeijingLe Plein des sens, octobre 2013, 162 p. lu par Mr ♥♥♥♥♠ L'auteur nous convie d'abord à un voyage à travers l'Histoire, en nous faisant découvrir des aspects de la grande Russie à travers l'histoire de l'un de ses célèbres symboles : le Transsibérien, un train mythique qui relie Moscou à Vladivostok sur plus de 9 000 kilomètres. La construction de cette ligne fut décidée à la fin du XIXe siècle et ne s'acheva qu'en 1916 avec l'ouverture du pont sur le fleuve Amour à Khabarosk. Les difficultés... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 4 mai 2019

~ Les Routes de la vodka (A la recontre de l'ex-URSS), Nicolas Legendre

Arthaud Poche, 3 avril 2019, 416 p. lu par  Mr ♥♥♥♥♠ Le journaliste Nicolas Legendre (Le Monde, Géo) enquête sur les liens qu'entretiennent avec la vodka des populations de l'ex-URSS (Russes, Géorgiens, Arméniens, Azeris, Kazakhs, Ouzbeks, Khirghizs…). Pour cela, l'immersion est appropriée ! Et l'auteur n'hésite pas à trinquer abondamment avec ceux qu'il croise, à tel point que je me suis d'abord demandé s'il voyageait pour étudier sur la vodka, ou s'il prenait prétexte de son voyage pour picoler…Ce sont finalement bien... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 24 avril 2019

~ Mistral perdu (ou les événements) - Isabelle Monnin

Editions JC Lattès, 2017Le Livre de Poche, 2 janvier 2019, 185 p. ♥♥♥♥♠ Ce titre empreint de nostalgie est avant tout un hommage au chanteur Renaud. Sans être le personnage principal du texte, il en est le fil/bandana rouge, car ses chansons, sa carrière, ses engagements et l'homme qu'il a été et est devenu ont marqué la vie d'Isabelle Monnin. A la manière d'Annie Ernaux dans Les Années et de JP Dubois dans Une vie française, l'auteur relate ici son parcours d'enfant née au début des 70's dans une famille de 'classe moyenne'. ... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 20 avril 2019

~ Sauvage par nature, Sarah Marquis

Michel Lafon, 2014Pocket, 4 juin 2015, 264 p. lu par Mr ♥♥♥♥♠ Sarah Marquis raconte des épisodes marquants de trois années de randonnée à travers la Mongolie, la Chine, la Sibérie, et l'Australie. Elle transporte une partie de ses bagages sur son dos et une autre sur une sorte de remorque à deux roues. Aux difficultés de ravitaillement en eau (bien qu'elle soit équipée de réservoirs de 20 litres) et en nourriture, s'ajoutent les risques de mauvaises rencontres. Des créatures rampantes peuvent être mortelles, certains... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 24 mars 2019

~ Il a jamais tué personne, mon papa - Jean-Louis Fournier

Le Livre de poche, 1999, 150 p. lu par Mr ♥♥♥♥♥ « Il a jamais tué personne, mon papa. » Cette affirmation de Jean-Louis Fournier est largement démentie par son récit. Il y décrit en effet un papa qui se donne la mort à petit feu, tirant sur ses cigarettes et levant trop souvent le coude. Certains disaient même de lui qu'il "buvait plus que toute la Pologne" ! En tout cas, il est mort de ses excès dès 43 ans. Le portrait que dresse Jean-Louis Fournier de ce père alcoolique et peu attentionné à son fils, est à la fois sévère et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]