mercredi 1 avril 2020

Des nouvelles d'auteurs de polars

  Que ferons-nous quand le confinement sera levé ? Ils l'ont imaginé pour vous, et ça fait mal ! Quarante nouvelles pour quarante jours de confinement… pour l'instant. Bernard Werber, Bernard Minier, Ian Manook, Michel Bussi, Olivier Norek, Niko Tackian, Claire Favan ou encore Eric Giacometti et Jacques Ravenne, des auteurs qui, en septembre en bord de Garonne, aiment se retrouver au festival Lisle Noir en bord de Garonne, dédié à tous les amoureux du thriller. Quand la France a été mise sous cloche, Ida Mesplède,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 30 mars 2020

~ Les Ombres de la toile, Chris Brookmyre

Métailié, 2 avril 2020, 544 p. ♥♥♥♠♠ Une histoire de masques, c'est d'actualité. Dans un premier temps, il s'agit de vengeurs masqués héroïques. Leurs intentions sont louables et leurs actions aussi jubilatoires que celles de ma chère Fantômette des 70's. Mais ensuite ? Je ne le saurai qu'en demandant à ceux qui ont lu le livre jusqu'au bout. Depuis quelques jours, je répétais à qui voulait m'écouter que ce thriller était génial, avec ses histoires de hacking et ses airs de Millenium. Trop de visites chez Synergis, trop de détails... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 19 mars 2020

~ Poulets grillés, Sophie Hénaff

Albin Michel, 2015Le Livre de Poche, 30 mars 2016, 335 p. ♥♥♥♥♠ Coupables de bavures, victimes de pétages de plombs - fréquents dans ce métier exigeant - et de problèmes qui en découlent (addictions diverses), ils composent l'équipe de ces 'poulets grillés'. Mis sur la touche, ils ont droit à une nouvelle chance : on leur confie deux vieilles enquêtes classées sans suite, des 'cold case'. A leur tête : Anne Capestan, dynamique, réglo et déterminée. Leur QG : un vieil appartement qu'ils transforment en nid douillet. Ils ne sont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 4 mars 2020

~ Sous les décombres, Mechtild Borrmann

Trümmerkind, 2017traduit de l'allemand par Sylvie RousselLe Masque, 6 février 2019Le Livre de Poche, 12 février 2020, 350 p. ♥♥♥♥♠ Aussi moche qu'une guerre ? L'après. Inversion des rôles, vengeance aveugle & désordonnée, lutte pour la survie, deuil... Ici, dans l'Uckermark en 1945 : avec la débâcle nazie, l'Armée rouge chasse les populations allemandes vers l'ouest. Et c'est violent, cruel. « Les routes étaient bloquées par des colonnes de réfugiés. Depuis des jours, on entendait le rugissement des orgues de Staline enfler... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 16 février 2020

~ Ubac, Elisa Vix

Rouergue Noir, 6 janvier 2016, 200 p. ♥♥♥♠♠ C'est peut-être parce que la vie ne lui avait jusqu'alors rien donné qu'Estelle a tout pris, vite, très vite, trop vite lorsque l'occasion s'est présentée : Jérémy, le propriétaire du bowling de cette station alpine, est devenu son mari, et ils ont eu un bébé dans la foulée. Une affaire pliée en quelques mois ! Est-ce bien raisonnable ? Abandonnée par une mère alcoolique, enfant "de la DDASS", la jeune femme est enfin heureuse - comblée, même. Mais un jour surgit Nadia, la soeur jumelle de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 15 février 2020

~ De si bons amis, Joyce Maynard

Under the Influence, 2016traduit de l'anglais (US) par Françoise AdelstainEditions Philippe Rey, 201910/18, 16 janvier 2020, 360 p. ♥♥♥♠♠ Récemment divorcée et privée de la garde de son fils pour un problème d'alcoolisme, Helen est une femme seule et vulnérable. Elle a la chance de rencontrer Ava et Swift Havilland. Elle a 50 ans, lui 60, ils sont riches, influents, leur vie est une fête perpétuelle - bien qu'Ava soit immobilisée dans un fauteuil roulant depuis un accident. Eblouie par « ce lieu scintillant, ce couple magique »,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 8 février 2020

~ Du Poison dans la tête, Jacques Saussey

French Pulp éditions, 24 octobre 2019, 592 p. ♥♥♥♠♠ La petite check-list avant le démarrage : ✔️ un couple de flics et des problèmes conjugaux classiques de 'on se cache tout, on se dit rien' (après l'inverse, les premières années enchantées)✔️ une collègue 'salope' (canon et ambitieuse) qui tourne autour du mari✔️ le fils pré-ado du couple, adopté quatre ans plus tôt✔️ du harcèlement au collège✔️ un pervers narcissique qui isole ses proies et leur pompe tout, jusqu'à ce que mort s'ensuive✔️ des sites de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 5 février 2020

~ Carnets clandestins, Nicolás Giacobone

El Cuaderno Tachado, 2018traduit de l'espagnol (Argentine) par Vanessa CapieuSonatine, 9 mai 2019, 285 p. ♥♠♠♠♠ Pablo était doué pour l'écriture. Il a été repéré par un vrai/faux scénariste à succès, Santiago Salvatierra. Ça l'a perdu. Le people mégalo le retient captif dans une cave depuis deux ans, pour qu'il écrive LE chef d'oeuvre mondial du cinéma, que lui-même signera de son nom, bien sûr. Dans cet espace confiné, Pablo n'a pas de chaise, dort sur un matelas posé au sol. Il respire mal, s'ennuie, en veut à son ravisseur. On... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 3 février 2020

~ Le Crime, Árni Thórarinsson

Glapurinn - Ástarsaga, Árni Þórarinsson, 2013traduit de l'islandais par Eric BouryMétailié, 2016Points, 18 mai 2017, 176 p. ♥♥♥♠♠ Vingt-quatre heures de la vie - d'une femme - de l'homme qu'elle aime, qui l'aime, mais qui l'a quittée - de leur fille dont ils sont séparés depuis dix ans. Ils ont vécu très heureux ensemble pendant huit années, ces trois-là, jusqu'à ce que... Jusqu'à quoi ? Frida, leur fille, n'en a jamais rien su. Ils ont promis de lui révéler leur drame quand elle aurait dix-huit ans. On y est, c'est son... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 18 janvier 2020

~ Principes mortels, Jacques Saussey

Bragelonne, 16 mai 2018, 275 p. ♥♥♥♠♠ Juillet 1979. Franck a loupé son bac, il doit le repasser en septembre. Le couple parental est détruit : papa (alcoolique et violent) est en taule et maman n'a pas de logement fixe. Et si c'était une bonne idée d'aller réviser 'au fin fond de la Creuse' (selon l'expression consacrée par les Parisiens) chez l'oncle et la tante agriculteurs ? Ça semblait l'être, mais ça ne l'est pas. Parce que Paul, le cousin de Franck, y est décédé quatre ans plus tôt. Que personne ne s'en est remis, évidemment.... [Lire la suite]
Posté par Canel à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]