mardi 19 mars 2019

~ Fidèle au poste, Amélie Antoine

Internet, puis Michel Lafon, 2016Livre de Poche, février 2017, 320 p. ♥♥♥♥♠ Quand un mort parle, il n'y a pas 36 solutions : - un imitateur s'amuse, - un ventriloque n'est pas loin, - c'est du play-back ou du replay, - ou la langue de bois du ouija, - il s'agit de citations, sur Babelio ou ailleurs (cf. Coluche, Desproges…), - celui qui l'entend croit aux fantômes. Quand un mort parle dans un livre : 1/ l'auteur croit (ou veut nous faire croire) en une vie dans l'au-delà, comme Marc Levy dans Et si c'était vrai ; 2/ le mort, il... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

lundi 18 mars 2019

~ Né d'aucune femme, Franck Bouysse

La Manufacture de Livres, 10 janvier 2019, 334 p. ♥♥♥♥♠ Ma grand-mère maternelle est née en 1920 à la Baule, dans un château. Son père était valet et sa mère, bonne. Elle-même, à douze ans, malgré d'excellents résultats scolaires, a commencé à travailler comme domestique. Elle n'a pas été aussi mal traitée que Rose, ici, ou que Céleste dans Amours (L. de Recondo). En revanche, elle devait vouvoyer le fils des maîtres et l'appeler 'Monsieur', alors qu'il n'avait que quatre ans. 'L'eau et l'huile ne se mélangent pas', comme dit un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
vendredi 8 mars 2019

~ Sang famille, Michel Bussi

Presses de la Cité, 2018Pocket, 28 février 2019, 590 p. ♥♥♠♠♠ Colin Remy est orphelin depuis dix ans. Les circonstances de la disparition de ses parents ne sont pas claires, l'oncle et la tante qui l'élèvent semblent lui cacher beaucoup de choses. A la veille de son seizième anniversaire, Colin fait un stage de voile avec d'autres ados à Mornesey, une île normande (fictive) au large de Granville. Il n'a pas choisi ce lieu par hasard : c'est là qu'il a passé son enfance avec ses parents. Il espère éclaircir quelques mystères. En... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 24 février 2019

~ En son absence, Armel Job

Robert Laffont, février 2017Pocket, 1er février 2018, 300 p. ♥♥♥♥♥ En route pour le lycée, ce jeudi 5 mars 2005, Bénédicte s'est attardée près du pont de la Sûre. Il faisait beau.Elle n'a pas pris le bus habituel, n'est pas rentrée chez sa mère le soir. Il s'avère qu'elle n'est pas allée en cours. Que lui est-il arrivé ?On imagine le pire, le procès Dutroux a débuté quelques mois plus tôt. L'affaire hante les esprits, a fortiori dans les Ardennes belges.Roman noir, thriller psychologique d'une remarquable finesse.On découvre... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 2 février 2019

~ Sauvez-moi, Jacques Expert

Sonatine, 7 juin 2018, 400 p. ♥♥♥♠♠ La commissionnaire divisionnaire Sophie Ponchartrain a connu une carrière fulgurante. Sans scrupules, elle a su mener son monde à la baguette pour parvenir à ses fins.Deux temps forts pour elle : des meurtres en série en 1960, d'autres en 1990, au modus operandi similaire.Je ne sais pas pourquoi je persiste à lire cet auteur qui me hérisse - la perspective d'une lecture facile ? Sans doute.Zéro finesse, zéro humour.Des enquêtes menées froidement, de manière glaciale, même. Les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 28 janvier 2019

~ Est-ce ainsi que les hommes jugent ? - Mathieu Menegaux

Grasset, 2 mai 2018, 234 p. ♥♥♥♠♠ Un homme se fait tuer sous les yeux de sa fille. Claire est désormais orpheline, à treize ans. Sa maman avait succombé à un cancer quelques mois plus tôt.Il faut un coupable, ils en trouveront un, le commandant Defils l'a promis à Claire. Là, il a sans doute présumé de ses capacités, et outrepassé la neutralité de sa fonction.*** Trois ans après le drame, ils tiennent 'leur' homme ! Le suspect a beau clamer son innocence, peu importe. On en a vu d'autres, des bons pères de famille jurer sur ce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 26 janvier 2019

~ Dîner secret, Raphael Montes

Jantar Secreto, 2016traduit du portugais (Brésil) par François RossoLe Masque, 12 septembre 2018, 400 p. ♥♥♥♠♠ Brésil 2014, entre la Coupe du Monde de foot et l'arrivée de Bolsonaro au pouvoir.« Quelques années plus tôt, le Brésil avait connu un moment de béatitude : c'était le pays de l'avenir, tout semblait promettre progrès et prospérité ; mais ensuite la réalité nous avait présenté l'addition. le monde entier nageait dans un océan de purin et le pays s'y était enfoncé. »Quatre amis d'enfance, partis de leur petite ville de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 20 janvier 2019

~ La Veuve, Fiona Barton

The Widow, 2016traduit de l'anglais par Séverine QueletFleuve noir, 2017Pocket, 13 septembre 2018, 450 p. ♥♥♥♥♥ Veuve, Jane l'est depuis trois semaines, et cela semble la soulager.« Je restais éveillée la nuit, à espérer que Glen soit mort. Je ne voulais pas qu'il souffre ou quoi que ce soit, je voulais juste qu'il ne soit plus là. »Pourquoi ? Lui faisait-il du mal ? Etait-ce la pression des medias, celle de la police, l'hostilité de l'opinion publique qui devenaient intolérables depuis la disparition d'une toute petite... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 6 janvier 2019

~ Piège pour Cendrillon, Sébastien Japrisot

Denoël, 1962Folio, 2016, 226 p. ♥♥♥♠♠ Si vous parvenez à ne pas vous mélanger les pinceaux avec Mi, Do, La, et Midola, dans le prologue 'J'aurai assassiné', ça devrait aller pour la suite. Sauf qu'il y aura l'effet lassitude en plus. Et si vous avez la tête embrhumée, ça n'aidera pas à avoir envie de vous accrocher pour suivre les questionnements d'une Mi amnésique au sortir du coma.L'auteur a fini de rédiger cet ouvrage en 1962. On situe dans le contexte des thrillers de la littérature (Boileau-Narcejac, Irish) ou du... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 28 décembre 2018

~ Embruns, Louise Mey

Fleuve noir, 2017Pocket, 24 mai 2018, 368 p. ♥♥♠♠♠ La famille 'Moreau/Parfaite' en WE à la mer...Papa a une petite entreprise qui monte, qui monte, et maman est architecte.On habite une grande maison en banlieue parisienne, on est bobos, on mange bio, on fait gaffe à la qualité des vêtements qu'on achète, avant tout pour préserver la planète, mais on roule en SUV et on a des montres qui coûtent un bras...Quand on arrive en Bretagne, on s'extasie sur les maisons en granit et les hortensias. On dit 'ils' en parlant des gens du coin... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]