jeudi 12 octobre 2017

~ Partir, Tina Seskis

One Step too far, 2013traduit de l'anglais par Florianne VidalLe Cherche Midi, 2015Pocket, 3 mars 2016, 432 p. ♥♥♥♠♠ Sous-titre de la version française : « Avez-vous déjà rêvé de tout quitter ? »Bien sûr que oui. Mais peut-être pas complètement tout, finalement. Ou alors seulement à temps partiel pour les gens qu'on aime. Quant au matériel, difficile de faire un choix (livres, musique...) - « tout quitter, mais tout emporter » ♪♫ comme chantait Philippe Chatel en 1981...Emily troque son cottage à Manchester et sa superbe famille... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 4 octobre 2017

~ Serre-moi fort, Claire Favan

Robert Laffont, 2016Pocket, 9 février 2017, 408 p. ♥♥♥♥♠ Sa soeur aînée Lana lui a toujours pourri la vie, mais depuis qu'elle a disparu, c'est encore pire. La mère a sombré dans une dépression sévère, de celles qui vous clouent au lit et vous font oublier où se trouve la salle de bains. Le père est devenu alcoolique et a perdu son boulot. C'est donc Nick, à quinze ans, qui doit faire tourner la maison. ** Quand les parents sortent enfin de cette torpeur et rejoignent un groupe d'entraide de familles de disparus, pas mieux... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 septembre 2017

~ Le temps est assassin, Michel Bussi

Presses de la Cité, avril 2016Pocket, 4 mai 2017, 624 p. ♥♥♥♥♠ En août 1989, Clotilde avait quinze ans et passait ses vacances en Corse dans un camping avec papa-maman-frérot, pas loin de chez les grands-parents paternels. Clo était une ado un peu rebelle (vêtements noirs, têtes de mort, serviette de plage Metallica), volontairement en retrait des autres jeunes. Elle consignait ses rêves et son mal-être dans son journal intime, y notait ses observations acérées et cyniques sur les comportements des adultes et des ados un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 9 septembre 2017

~ Nature morte, Louise Penny

Still Life, 2005Flammarion Québec 2010 pour la traduction françaisetraduit de l'anglais (Canada) par Michel Saint-GermainActes Sud, Babel noir, 440 p. ♥♥♥♠♠ « Nature morte ».Nature : oui, on y est, dans un charmant village québecois au milieu des arbres et des cervidés. Une nature engourdie, parce que c'est l'automne, parce que les habitants sont plutôt paisibles, malgré quelques vieilles rancoeurs - comme partout quand on se connaît depuis des générations.Morte : oui, la voilà, Jane, allongée dans les feuilles, cette dame... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 7 septembre 2017

~ Mato Grosso, Ian Manook

Albin Michel, 4 octobre 2017, 315 p. ♥♥♠♠♠ Retour au Brésil après trente ans d'absence pour Jacques Haret, écrivain parisien. Il est convié à Petropolis pour présenter son dernier ouvrage, 'Roman brésilien' - croit-il. La véritable raison de l'invitation est un chouïa plus complexe, et surtout beaucoup moins agréable qu'une rencontre littéraire. Ayant eu de bons échos de la trilogie mongole de Ian Manook, ayant entendu/vu l'auteur la présenter, j'attendais de découvrir le Brésil sous sa plume, tout en redoutant les côtés... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 31 août 2017

~ Mala Vida, Marc Fernandez

Préludes Noir, 7 octobre 2015Le Livre de Poche, 8 mars 2017, 288 p. ♥♥♥♥♠ Après trente-six années de franquisme et quarante ans de répit relatif, ses nostalgiques reviennent au pouvoir, 'grâce' à la crise économique qui touche sévèrement  l'Espagne depuis 2012. On imagine les conséquences : une république en marche... arrière. Le vent de liberté qui a soufflé avec la Movida semble bien loin, les médias sont muselés, on garde quand même quelques soupapes pour faire illusion. Diego Martin est l'un de ces... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 28 août 2017

~ L'illusion délirante d'être aimé, Florence Noiville

Stock, août 2015Points, 16 février 2017, 196 p. ♥♥♥♠♠ « On peut devenir fou parce qu'on s'est retrouvé du jour au lendemain otage d'un cerveau détraqué qui n'est pas le sien. »La discrète Laura et la volubile C. sont devenues amies en intégrant une prépa littéraire parisienne, puis se sont perdues de vue. Elles se retrouvent quelques années plus tard (par hasard ?) au cours d'une séance de signature. Journaliste TV et romancière, Laura Wilmote vit ses heures de gloire, tandis que C. végète comme pigiste pour un magazine féminin.... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 13 août 2017

~ De force, Karine Giébel

Belfond, 3 mars 2016, 528 p. ♥♥♥♥♠  « (...) j'ai vu le jour un 15 mai.De mère indigne.Et de père inconnu. » Comme dans la plupart des romans de Karine Giébel, on quitte ce personnage du prologue, qui rappelle le petit Ludo des 'Noces barbares' (Yann Queffélec), et on rentre dans l'histoire. Une histoire sans séquestration, cette fois, mais toujours avec de la violence, du harcèlement, des menaces de vengeance, des rapports de force entre individus.Après Purgatoire des innocents, abandonné en cours de lecture parce... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 5 août 2017

~ Les Mensonges, Karen Perry

The Innocent Sleep, 2014traduit de l'anglais par Valérie Le PlouhinecLe Cherche Midi, 2014Pocket, 9 avril 2015, 383 p. ♥♥♥♠♠ Robin et Harry ont perdu leur petit garçon de trois ans dans un tremblement de terre à Tanger. Cinq années ont passé, le couple est revenu vivre en Irlande, Harry semble avoir été beaucoup plus perturbé que son épouse par le drame - dépression, alcoolisme. Aussi, quand il prétend avoir vu son fils lors d'une manifestation à Dublin, on a du mal à le croire. Le lecteur a beau cogiter dans tous les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 30 juillet 2017

~ Six femmes, Tina Seskis

When we were friends, 2013traduit de l'anglais par Florianne VidalLe Cherche Midi, 2016Pocket, 16 mars 2017, 440 p. ♥♥♥♥♠ Après 'Trois hommes et un couffin' : 'Six femmes' et des coups bas.Elles se sont connues vingt-cinq ans plus tôt, elles étaient copines à la fac, elles se retrouvent tous les ans autour d'un repas, même si la plupart y viennent à reculons. Il faut dire que beaucoup de choses ont changé, forcément, les unes tiennent d'autres pour responsables de certains foirages de leur vie. Les griefs et rancoeurs se sont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]