mercredi 6 décembre 2017

~ Je sais pas, Barbara Abel

Belfond, 2016Pocket, 9 novembre 2017, 432 p. ♥♥♥♥♠ Après quelques années de mariage, dans l'ennui de sa vie sclérosante de maman, Camille succombe à « l'attrait de la nouveauté et l'ivresse de l'interdit ». Elle a un amant. Ah, le délicieux frisson que voilà ! Autant pour le plaisir des sens des débuts que pour le côté clandestin de l'aventure. Quelques heures dérobées par-ci par-là au quotidien morne, des petits sms en douce - belle lurette que son mari ne l'émoustille plus comme ça !L'enthousiasme s'essouffle un peu après... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mercredi 29 novembre 2017

~ On la trouvait plutôt jolie, Michel Bussi

Presse de la Cité, 12 octobre 2017, 460 p. ♥♥♥♥♥  On peut trouver ce titre particulièrement cucul (d'autant que la couverture est plutôt kitsch aussi), et craindre que le reste soit à l'avenant.  Il n'en est rien. Ce titre, ce sont les premiers mots de la superbe chanson de Pierre Perret, 'Lili' (1977) - histoire d'une jeune femme « qui arrivait des Somalis, dans un bateau plein d'émigrés, qui venaient tous de leur plein gré, vider les poubelles à Paris ». ♪♫Et le parcours de Leyli, jolie Malienne imaginée par Bussi,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
dimanche 19 novembre 2017

~ Illusion tragique, Gilda Piersanti

Passage, Ligne noire, 5 octobre 2017, 235 p.   ♥ Un jeune garçon curieux et sa maman esseulée, un voisin bizarre, une auteur à succès amoureuse...Je n'en dirai pas plus sur ce thriller hors du commun, qui m'a surprise dès le deuxième chapitre. J'ai failli être agacée par ce retournement, je suis finalement entrée dans ce jeu vertigineux avec délice. Tout en nous baladant avec brio entre deux intrigues, Gilda Piersanti nous interpelle sur la création littéraire, le flou entre fiction et réel, les relations de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 7 novembre 2017

~ Là où elle repose, Kimberly McCreight

Where They Found Her, 2015traduit de l'anglais (USA) par Elodie LeplatLe Cherche Midi, 2016Le Livre de Poche, 6 septembre 2017, 505 p. ♥♥♥♠♠ Panique à Ridgedale, petite ville universitaire du New Jersey : un bébé est retrouvé mort sur le campus, des gamins de l'école maternelle pètent les plombs, des jeunes filles ne savent plus où elles en sont. Trois mères plus ou moins impliquées dans ces histoires se confient, se jalousent et se balancent des vacheries tour à tour. Ah, les rivalités féminines ! Maman au foyer parfaite vs... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 30 octobre 2017

~ La liste de nos interdits, Koethi Zan

The Never List, 2013traduit de l'américain par Séverine QueletFleuve Editions, 2015Pocket, 14 septembre 2017, 380 p. ♥♥♥♥♠ Etudiantes sérieuses et prudentes, Sarah et Jennifer respectaient scrupuleusement les conseils de base pour ne pas atterrir entre les pattes d'un sale pervers. Cela n'a pas suffi, elles sont tombées dans un piège et ont passé trois années séquestrées dans une cave avec deux autres filles, soumises aux caprices les plus monstrueux d'un dingue. Dix ans après leur évasion, alors qu'elles restent... [Lire la suite]
Posté par Canel à 07:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 12 octobre 2017

~ Partir, Tina Seskis

One Step too far, 2013traduit de l'anglais par Florianne VidalLe Cherche Midi, 2015Pocket, 3 mars 2016, 432 p. ♥♥♥♠♠ Sous-titre de la version française : « Avez-vous déjà rêvé de tout quitter ? »Bien sûr que oui. Mais peut-être pas complètement tout, finalement. Ou alors seulement à temps partiel pour les gens qu'on aime. Quant au matériel, difficile de faire un choix (livres, musique...) - « tout quitter, mais tout emporter » ♪♫ comme chantait Philippe Chatel en 1981...Emily troque son cottage à Manchester et sa superbe famille... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 4 octobre 2017

~ Serre-moi fort, Claire Favan

Robert Laffont, 2016Pocket, 9 février 2017, 408 p. ♥♥♥♥♠ Sa soeur aînée Lana lui a toujours pourri la vie, mais depuis qu'elle a disparu, c'est encore pire. La mère a sombré dans une dépression sévère, de celles qui vous clouent au lit et vous font oublier où se trouve la salle de bains. Le père est devenu alcoolique et a perdu son boulot. C'est donc Nick, à quinze ans, qui doit faire tourner la maison. ** Quand les parents sortent enfin de cette torpeur et rejoignent un groupe d'entraide de familles de disparus, pas mieux... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 17 septembre 2017

~ Le temps est assassin, Michel Bussi

Presses de la Cité, avril 2016Pocket, 4 mai 2017, 624 p. ♥♥♥♥♠ En août 1989, Clotilde avait quinze ans et passait ses vacances en Corse dans un camping avec papa-maman-frérot, pas loin de chez les grands-parents paternels. Clo était une ado un peu rebelle (vêtements noirs, têtes de mort, serviette de plage Metallica), volontairement en retrait des autres jeunes. Elle consignait ses rêves et son mal-être dans son journal intime, y notait ses observations acérées et cyniques sur les comportements des adultes et des ados un... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 9 septembre 2017

~ Nature morte, Louise Penny

Still Life, 2005Flammarion Québec 2010 pour la traduction françaisetraduit de l'anglais (Canada) par Michel Saint-GermainActes Sud, Babel noir, 440 p. ♥♥♥♠♠ « Nature morte ».Nature : oui, on y est, dans un charmant village québecois au milieu des arbres et des cervidés. Une nature engourdie, parce que c'est l'automne, parce que les habitants sont plutôt paisibles, malgré quelques vieilles rancoeurs - comme partout quand on se connaît depuis des générations.Morte : oui, la voilà, Jane, allongée dans les feuilles, cette dame... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 7 septembre 2017

~ Mato Grosso, Ian Manook

Albin Michel, 4 octobre 2017, 315 p. ♥♥♠♠♠ Retour au Brésil après trente ans d'absence pour Jacques Haret, écrivain parisien. Il est convié à Petropolis pour présenter son dernier ouvrage, 'Roman brésilien' - croit-il. La véritable raison de l'invitation est un chouïa plus complexe, et surtout beaucoup moins agréable qu'une rencontre littéraire. Ayant eu de bons échos de la trilogie mongole de Ian Manook, ayant entendu/vu l'auteur la présenter, j'attendais de découvrir le Brésil sous sa plume, tout en redoutant les côtés... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]