mercredi 19 avril 2017

~ Sombre Sentier, Dominique Manotti

Seuil, 1995 - Points, 1996 - 405 p. pour la présente édition poche ♥♥♥♥♠ Exploitation d'ouvriers clandestins dans des ateliers de confection, trafic de drogue et d'armes, proxénétisme, réseaux pédophiles, blanchiment d'argent - entre Français et Turcs essentiellement. Et les dommages collatéraux de toute cette économie souterraine aux enjeux financiers monstrueux : règlements de comptes sanglants et dérapages meurtriers... Dominique Manotti, historienne et économiste née en 1942, évoque tous ces sujets dans son premier roman, publié... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 15 avril 2017

~ Un sac, Solène Bakowski

Milady, Bragelonne, janvier 2017, 280 p. ♥♥♥♥♠ Ce n'est pas à la naissance d'Anna-Marie que les mauvaises fées sont arrivées en masse, c'est beaucoup plus tôt ! Le cafouillage a dû commencer dès Cupidon. Elise aimait son mari, ce n'était pas réciproque, et comme il n'était pas plus attaché à la vie qu'à sa jeune épouse, il a tiré sa révérence quelques mois avant la naissance de leur premier bébé. Un aller simple vers l'armoire à pharmacie trop bien garnie, et bim, Fred est devenu le bel au bois dormant, sans résurrection le 3e jour... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 21 mars 2017

~ Luz, Marin Ledun

Editions 84, août 2016J'ai Lu, 156 p. ♥♥♥♠♠ L'été commence bien pour Luz : sa mère lui a enfin acheté le maillot de bain de ses rêves, un truc d'ado un peu sexy, qu'elle étrenne ce dimanche. A quatorze ans, on ne doit plus être traitée comme une gamine ! Y a assez des deux grandes soeurs qui la prennent de haut. Vanier, le copain du père, toujours fourré à la maison, considère Luz comme une femme, par contre, et un peu trop, et mal. Regards appuyés, mains baladeuses, réflexions salaces, ceci sous l'oeil morne et indifférent du papa... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 9 mars 2017

~ Stabat Murder, Sylvie Allouche

Syros, 9 mars 2017, 304 p. ♥♥♥♠♠ Quatre étudiants. Une fille et trois garçons. « Ils sont presque tous majeurs. Terminent leurs études au sein du très réputé CNSM. S'apprêtent à passer un concours de la plus haute importance pour eux, pour leur carrière [de pianiste international]. Et ils disparaissent d'un coup. Alors quoi ? » Oui, alors quoi ? On sait d'emblée qu'ils n'ont pas fugué, qu'ils sont séquestrés ensemble, puisque l'auteur présente alternativement leur survie en captivité, leur vie d'avant avec les entraînements... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mercredi 1 mars 2017

~ De si parfaites épouses, Lori Roy

Until She Comes Home, 2013traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Valérie BourgeoisEditions du Masque, août 2015Points, 8 septembre 2016, 366 p. ♥♥♠♠♠ Cadre intéressant : la classe moyenne américaine des années 50 avec les hommes au travail et les 'parfaites épouses' au foyer, aux fourneaux, à la couture, oeuvrant pour les associations caritatives. Une promenade dans le temps et l'espace ? Un dépaysement ? Un peu, pour la condition féminine (quoique) : « Aucune femme n'a envie que les autres voient son allée rester déserte bien... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 22 février 2017

~ Le Hibou, Samuel Bjørk

Uglen, 2015traduit du norvégien par Jean-Baptiste CoursaudJC Lattès, 28 septembre 2016, 460 p. ♥♥♥♥♠ Six mois après avoir résolu l'affaire des petites filles assassinées et y avoir laissé quelques plumes, Hunger Munch et Mia Krüger s'attaquent à un 'Hibou' assassin qui a accompagné son meurtre d'un rituel pour le moins tordu. Plus tordus encore : les sévices subis par la victime les semaines précédant sa mort. Qui fait tout ça ? Combien sont-ils ? Pourquoi ? etc. Des questions qu'on se pose en lisant un roman policier, quoi ! Je me... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 11 février 2017

~ Les fauves, Ingrid Desjours

Robert Laffont, 2015Pocket, 13 octobre 2016, 448 p. ♥ Ancien soldat traumatisé par ce qu'il a vu, fait et subi en Afghanistan, Lars s'est reconverti dans la garde rapprochée en France. Sa nouvelle mission : protéger Haiko, cible d'une fatwa. Cette jeune femme célèbre empêche des jeunes de rejoindre l'Etat islamique. Avec la complicité des familles, elle les intercepte juste avant leur départ et les envoie dans un lieu mystérieux, où ils se font "déradicaliser". Enfin ça, c'est la mission affichée de son ONG, NerF (Nos enfants... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 27 janvier 2017

~ Sale temps pour le pays, Michaël Mention

Rivages/Noir, 2012, 270 p. ♥♥♥♥♠ Je ne vois pas très bien sans mes lunettes, ni avec (mais rien de grave). Les étoiles Babelio me faisaient mal aux yeux depuis ce matin, je les trouvais plus grandes, plus maigres et plus pâles qu'avant. Je viens de comprendre pourquoi : on peut colorier des moitiés ! Merci les Ours & les Abeilles du site ! Ce progrès tombe à pic : j'hésitais entre 4 et 3/5 pour ma première rencontre avec Michaël Mention - qui est marseillais, pas britannique, donc ne pas prononcer Maille-Keul Mène-Cheun, quoi... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 25 janvier 2017

~ La Mort des bois, Brigitte Aubert

Editions du Seuil, 1996Points Thriller, 270 p. ♥♥♠♠♠ Elle sait presque tout, Elise, mais elle dira rien. Non pas qu'elle fasse sa mauvaise tête, mais ses moyens d'expression sont limités depuis l'attentat qui l'a rendue tétraplégique quelques mois plus tôt. Muette, aveugle, elle peut juste lever un index pour signifier son approbation. Il n'y a que le lecteur pour « l'entendre », via ses pensées, et ça carbure dans sa caboche parce que son entourage a souvent tendance à oublier qu'elle n'est pas sourde. La petite Virginie lui... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 22 janvier 2017

~ L'affaire de la belle évaporée, JJ Murphy

Editions Baker Street, 3 novembre 2016, 336 p. lu par Mr ♥♥♥♥♠ Dans les années 1920, au prestigieux hôtel new-yorkais de l'Algonquin, les clients se préparent à fêter le passage à la nouvelle année. Des cas de varioles imposent une mise en quarantaine de l’établissement. Pour pimenter la soirée en huis clos, quelqu’un propose de jouer à l’Assassin : un « assassin » désigné par tirage au sort choisit son mode opératoire et sa victime à qui il doit simplement annoncer qu’il la tue, sans témoin. Un détective, lui aussi choisi au... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]