samedi 5 août 2017

~ Les Mensonges, Karen Perry

The Innocent Sleep, 2014traduit de l'anglais par Valérie Le PlouhinecLe Cherche Midi, 2014Pocket, 9 avril 2015, 383 p. ♥♥♥♠♠ Robin et Harry ont perdu leur petit garçon de trois ans dans un tremblement de terre à Tanger. Cinq années ont passé, le couple est revenu vivre en Irlande, Harry semble avoir été beaucoup plus perturbé que son épouse par le drame - dépression, alcoolisme. Aussi, quand il prétend avoir vu son fils lors d'une manifestation à Dublin, on a du mal à le croire. Le lecteur a beau cogiter dans tous les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 30 juillet 2017

~ Six femmes, Tina Seskis

When we were friends, 2013traduit de l'anglais par Florianne VidalLe Cherche Midi, 2016Pocket, 16 mars 2017, 440 p. ♥♥♥♥♠ Après 'Trois hommes et un couffin' : 'Six femmes' et des coups bas.Elles se sont connues vingt-cinq ans plus tôt, elles étaient copines à la fac, elles se retrouvent tous les ans autour d'un repas, même si la plupart y viennent à reculons. Il faut dire que beaucoup de choses ont changé, forcément, les unes tiennent d'autres pour responsables de certains foirages de leur vie. Les griefs et rancoeurs se sont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 20 juillet 2017

~ Sans pitié ni remords, Nicolas Lebel

Marabooks, 2015Le Livre de Poche, 10 mai 2017, 510 p. ♥♥♥♠♠ Mort et enterré, le vieux copain de Daniel Mehrlicht reste bien présent et lui donne même du boulot d'outre-tombe. Alors qu'il s'apprêtait à prendre quelques jours de vacances, l'homme à la tête de grenouille se retrouve impliqué dans une affaire de trafic de pièces de musée. Entendu comme témoin, ayant prouvé sa bonne foi, Mehrlicht participe finalement à l'enquête, aidé par un jeu de piste découvert post-mortem, patiemment concocté par Jacques, passionné d'énigmes à... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 17 juillet 2017

~ Le Doute, S.K. Tremayne

The Ice Twins, 2015traduit de l'anglais par Isabelle MailletPresses de la Cité, 2015Pocket, 9 mars 2017, 384 p. ♥♥♥♥♠ La vie de rêve des Moorcroft : monsieur architecte, madame journaliste à temps partiel, deux superbes jumelles, un bon gros toutou sympa, un grand appartement à Camden. Ça c'était ce qu'on voyait de l'extérieur, parce que quelques crises ont quand même agité la famille.Et surtout, c'était avant, quatorze mois plus tôt. Mais un seul être vous manque et tout est dépeuplé : une des deux petites filles est décédée... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 13 juillet 2017

~ Bénis soient les enfants et les bêtes, Glendon warthout

Bless the Beasts and Children, 1970traduit de l'américain par Gisèle BernierStock, 1971Gallmeister, 2017, 173 p. lu par Mr  ♥♥♥♥♠ Six adolescents, mal dans leur peau et dans leur environnement familial, se retrouvent dans un camp d'été. Ils y ont été envoyés par leurs parents, désireux d'endurcir leurs rejetons. Ici, on est loin des jolies colonies de vacances chantées par Pierre Perret : la compétition est la première règle de vie. L'épreuve est si difficile pour ces gamins qu'ils semblent péter les plombs, se préparant à... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 19 juin 2017

~ Les larmes noires sur la terre, Sandrine Collette

Denoël, Sueurs froides, 2 février 2017, 336 p. ♥♥♥♥♥ Quand le groupe Téléphone revisite l'histoire de Cendrillon dans les années 80, ce n'est pas pour nous donner une version sucrée et rose dragée à la Disney.Ce qui arrive à Moe, jolie Tahitienne de vingt ans, ressemble à cette vision sinistr(é)e du mariage et de la vie. Ce n'est pas un prince charmant qui la prend sur son cheval blanc, mais un quadra bourrin qui l'entraîne à quitter son île sans avenir, pour venir vivre avec lui en métropole. Et c'est bien avant ses... [Lire la suite]
Posté par Canel à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

samedi 17 juin 2017

~ Crocs, Patrick K. Dewdney

Manufacture de Livres, 5 juin 2015, 190 p. lu par Mr ♥♥♥♥♠ « Il flotte tout autour un parfum électrique. Sous mes pieds, la lande noire. Des millions d'années étalées là, arrachées à de lointaines entrailles, exhibées en une seule traînée obscène. Je m'accroupis en balancier sur les talons. Les doigts usés jouent dans les gravillons. Des ongles noircis s'agitent. De petits dieux crasseux, de perle et de corne, qui aligneraient des comètes de basalte. Dans mon dos, le vent palpite. Une bourrasque, puis une autres, et l'air se... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 6 juin 2017

~ Les petites filles, Julie Ewa

Albin Michel, 2016Le Livre de Poche, 8 février 2017, 480 p. ♥♥♥♥♥ « Son père voulait la pendre ou la noyer.Un seul enfant par foyer.Il voulait un garçon, mais sa connasse de femme a fait le taf qu'à moitié.A la campagne on a besoin d'homme fort pour travailler,Pas d'une bouche à nourrir,Pas d'une pisseuse bonne qu'à chialer.C'est presque impossible de vivre à trois.Une fille unique, c'est perdre son nom de famille,C'est la honte pour un villageois.Qu'est-ce qu'il pouvait faire d'un déchet humain ?Lui éclater le crâne entre deux... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 29 mai 2017

~ La prunelle de ses yeux, Ingrid Desjours

Robert Laffont, La Bête noire, 13 octobre 2016, 400 p. ♥♥♥♥♠ Troisième dans le classement des écoles européennes les plus prestigieuses, devançant même HEC et l'ENA : Mètis. Les meilleurs élèves y entrent pour occuper à la sortie « les postes clés de la société, dans le public comme dans le privé ». Ils seront l'élite du pays, grâce à « leur culture, leur vivacité d'esprit, leur leadership ou leurs aptitudes à anticiper le changement ». Jeunes gens, vous êtes tous les bienvenus, que vos parents soient européens blancs 'de souche'... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 19 mai 2017

~ Le jour des morts, Nicolas Lebel

Marabout, Marabooks, 10 juin 2015, 416 p. ♥♥♥♥♥ La Toussaint, le jour des morts, Halloween... Y a de quoi s'y perdre entre ceux qui font semblant de vouloir zigouiller pour le fun et ceux qui tuent pour de bon, entre qui est mort pour de vrai et qui ne l'est pas - ou pas tout à fait, on est quand même à l'hôpital, dans un service où les patients ne sont guère fringants. C'est d'autant plus le souk quand le capitaine Mehrlicht délire empêtré dans un drap dans les couloirs de l'hosto pour dérider son pote en fin de vie... Deuxième... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]