vendredi 13 juin 2014

~ Vengeances, Philippe Djian

Folio, novembre 2012, 208 p. ♥♥♥♥♥ Une fois le livre ouvert, vos yeux posés sur la première page, vous ne resterez pas installés dans votre fauteuil bien gentiment, mesdames et messieurs. Dans un instant, ça va exploser, dès la huitième ligne. De quoi vous glacer des pieds à la tête aller-retour, tout en vous brûlant les mains au passage. Mouvement de recul, puis relecture qui confirme que la scène d'ouverture est atroce, oui. Ce début peut sembler racoleur, j'ai préféré y voir la patte "choc" de l'auteur.J'ai découvert les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 10 juin 2014

~ Lundi noir, Dominique Dyens

Ed. Héloïse d'Ormesson, mai 2013, 205 p. Lu par Mr ♥♥♥♥♥ A 55 ans, Paul Deshoulières semble avoir réussi sa vie. Il fait partie de la direction d'une grande entreprise du secteur pharmaceutique. Son épouse Alice est encore belle et profite pleinement de l'aisance financière de son mari.La vie du couple n'est toutefois pas aussi harmonieuse que Paul le souhaiterait. Il sent sa femme sur le point de le quitter, notamment à cause de l'impuissance dont il souffre depuis quelques années.Pour Paul, l'argent est devenu le seul moyen de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 2 juin 2014

~ Tuez-les tous... - Serge Raffy

Albin Michel, avril 2014, 352 p. ♥♥♥♥♥ Recherches archéologiques en Ariège sur des sites cathares, découverte de victimes sacrifiées, et meurtre d'un imam à Toulouse. Quel(s) lien(s), à part la proximité géographique ? Fanatisme religieux, affaires de gros sous...La présentation et les premières pages sont appétissantes. On espère apprendre sur les Cathares et trouver des réflexions intéressantes sur la folie des intégrismes. L'idée d'un parallèle entre islamisme et Inquisition au XIVe siècle me semblait judicieuse. Mon... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 13 mai 2014

~ Cette nuit-là, Linwood Barclay

No Time for Goodbye, 2007traduit de l'américain par Marieke SurtelJ'ai Lu, février 2011, 474 p. ♥♥♥♥♥ Ce soir-là, Cynthia a bu et pris du bon temps dans une voiture avec un copain, au point d'en oublier le couvre-feu parental. Son père est venu la chercher sur le parking, furibard - quatorze ans seulement, la petiote, y a de quoi s'énerver un chouïa.Cette nuit-là, assommée par sa cuite, Cynthia a dormi comme une bûche.Quand elle s'est réveillée le matin pour partir au lycée, la maison familiale était vide. Elle n'a jamais revu ni... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
vendredi 9 mai 2014

~ Rédemption, Matt Lennox

The Carpenter, 2012traduit du canadien par France Camus-PichonAlbin Michel, Terres d'Amériquefévrier 2014, 432 p. ♥♥♥♥♥ Bien qu'il y ait passé dix-sept ans, Lee n'est pas de ceux que la prison a pervertis. Son diplôme de menuisier en poche, il en ressort plein de bonne volonté, déterminé à repartir à zéro. Un boulot, une petite amie (et pourquoi pas des enfants, un jour ?), il ne demande rien de plus.En liberté conditionnelle, il revient vivre près de ses proches dans l'Ontario. Il retrouve sa mère en fin de vie, sa soeur, son... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
jeudi 1 mai 2014

~ Les visages écrasés, Marin Ledun

Points Thriller, mai 2012, 408 p. ♥♥♥♥♥ La souffrance morale des autres est contagieuse certes, mais un médecin doit garder une "neutralité bienveillante" pour ne pas se laisser contaminer. Sa capacité à écouter, soutenir et soulager est à ce prix.Cette distance est probablement d'autant plus difficile à maintenir pour un médecin du travail, employé dans la même entreprise que ses patients, installé au même endroit, subissant la même hiérarchie, connaissant chacun à la fois comme individu et comme membre d'une structure.Carole... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 22 avril 2014

~ Un été à Pont-Aven, Jean-Luc Bannalec

Presses de la Cité, avril 2014, 372 p. ♥♥♥♥♥ Quelle est l'origine géographique d'un auteur qui s'appelle Bannalec, qui situe son intrigue dans le Finistère sud, qui met en scène des Nolwenn, Marie Morgane, Loïc, des Guillou, Salou, Guenneugues, des Le- , des -ec, voire des Le -ec... ? Allemande, pardi ! Jean-Luc Bannalec est "le pseudonyme d'un écrivain allemand qui a trouvé sa seconde patrie dans le Finistère sud". On espère que c'est à cause de cet oeil étranger que l'auteur aligne les stéréotypes sur la Bretagne et ses... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 10 avril 2014

~ Mauvaises Eaux, Inger Wolf

  Mirobole Editionsmars 2014, 352 p. ♥♥♥♥♥ Contrairement à ce que peut laisser présager la couverture, cet ouvrage n'est ni un catalogue de s3x-toys ni un manuel sur l'art de rafler tous les petits canards en plastique dans les fêtes foraines. Pas plus qu'un livre de bain "1er âge". Il s'agit d'un thriller danois, deuxième volet des aventures du commissaire Trokic et de ses collègues dans la petite ville de Aarhus. Après les guêpes sur les scènes de crime dans Nid de Guêpes, place à d'autres animaux dans le rôle de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 5 avril 2014

~ Retour à Whitechapel, Michel Moatti

Pocket Thrillerjanvier 2014, 413 p. ♥♥♥♥♥ Partons sur les traces de Jack l'Eventreur en compagnie d'Amelia, fille fictive de la dernière victime recensée, celle sur laquelle le tueur s’est le plus violemment acharné, Mary Jane Kelly.On prend connaissance des documents originaux de l’enquête - articles de presse, interrogatoires, photos, reconstitutions - cinquante ans après les faits, à travers la voix d’Amelia. De ce serial killer mythique, je ne connaissais que la sauvagerie des meurtres et le profil des victimes : des... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 26 mars 2014

~ Le Chirurgien, Tess Gerritsen

The Surgeon, 2001traduit de l'américain par Thierry PiélatPocket 2006, 470 p. ♥♥♥♥♥ A Boston, un serial killer égorge des jeunes femmes. Avant de les achever, il découpe soigneusement les ventres selon ses pointillés fétiches, en extirpe l'utérus. Ante mortem, c'est mieux, pour que leur martyre, leur terreur et leur agonie se prolongent : "J'ai vu un jour la photo d'un zèbre à l'instant où les crocs du lion s'enfonçaient dans sa gorge. En proie à une terreur mortelle, l'animal faisait les yeux blancs. Je n'oublierai jamais cette... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]