vendredi 29 août 2014

~ Rituels sanglants, Craig Russell

Blood Eagle, 2005traduit de l'anglais par Aurélie TronchetPoints, octobre 2006, 475 p. ♥♥♥♥♥ Rituels sanglants est le premier tome d'une « trilogie policière consacrée aux mythes et croyances scandinaves »... Vous plaisantez, Monsieur Russel ?Le second volet Contes barbares tient effectivement cette promesse, son intrigue est habilement tissée de références aux frères Grimm et aux contes et légendes qu'ils ont recueillis au XIXe.Je m'attendais à une construction semblable ici, et je me régalais à l'idée d'apprendre plein de choses... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

jeudi 28 août 2014

~ Les fauves d'Odessa, Charles Haquet

Le Masquejuin 2014, 283 p. Lu par Mr  ♥♥♥♥♥ Camille et Marco sont associés dans un cabinet d’audit spécialisé en sécurité alimentaire. Alors qu’il tente d’entrer discrètement dans un entrepôt douteux en Ukraine pour y prélever des denrées, Camille se laisse surprendre par des vigiles brutaux. Il risque d’y laisser sa vie, d’autant plus qu’il n’a pas informé Marco de l’endroit où il se rendait. Marco ne veut pas laisser tomber son associé mais ne risque-t-il pas à son tour de se mettre en danger ?Son enquête nous fera suivre... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 25 août 2014

~ L’assassinat d’Hicabi Bey, Alper Caniguz

Alper Kamu - Cehennem Cicegi, 2013traduit du turc par Célin VuralerMirobole, mai 2014, 224 p. lu par Mr ♥♥♥♥♥ Alper Kamu est étrangement mûr pour ses cinq ans, même s’il participe aux jeux des enfants de son âge. Son intelligence précoce lui permet de raisonner plus intelligemment que la plupart des adultes de son entourage. Cette qualité s'avère utile lorsqu’il se met en quête du meurtrier d’un de ses voisins. Un personnage tel qu’Alper ne peut probablement exister que dans un roman. Mais c'est cette originalité qui rend Alper... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 17 août 2014

~ Le vingt et unième cas, Håkan Nesser

Det grovmaskiga nätet, 1993traduit du suédois par Åsa Roussel Points Policier, 2012, 312 p. ♥♥♥♥♥  Oui ou non, Janek Mitter a-t-il noyé sa femme dans la baignoire ? Il ne garde aucun souvenir de cette soirée en amoureux - soirée bien arrosée de partout - mais il aurait tendance à penser qu'il est incapable de faire une chose pareille. Le commissaire Van Veeteren aurait tendance à penser que c'est bien lui l'assassin, par contre. Mais ce flic est plutôt bourrin, du genre à n'aimer ni son prochain ni son boulot. Le lecteur... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 11 août 2014

~ Le chasseur de regards, Sebastian Fitzek

L'Archipel, mars 2014, 330 p. ♥♥♥♥♥ Lu par Mr Le journaliste et ancien flic Alexander Zorbach est sur la piste d'un tueur en série également traqué par la police. Un célèbre ophtalmologiste est en garde à vue, suspecté de plusieurs meurtres précédés de tortures, mais aucune preuve ne permet de le priver plus longtemps de sa liberté. Des indices laissent pourtant supposer qu’il est lié au serial killer recherché.Le narrateur, juste avant de présenter le véritable dénouement de son histoire, imagine un happy-end qu’il évacue... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 10 août 2014

~ Maisie Dobbs, Jacqueline Winspear

Maisie Dobbs, 2003traduit de l'anglais par JC NapiasLGF, le Livre de Pochenovembre 2007, 381 p. ♥♥♥♥♥ Maisie a perdu sa mère tôt. Son père, modeste marchand de fruits et légumes, l’a placée au service d’une famille d’aristocrates. Maisie s’y fait remarquer par son intelligence et son appétit d’apprendre. Ses maîtres l’encouragent à suivre des études universitaires qu’elle interrompt pour devenir infirmière pendant la première guerre mondiale... Dix années plus tard, Maisie s’installe à son compte comme psychologue et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

jeudi 7 août 2014

~ L'Apprenti, Tess Gerritsen

The Apprentice, 2002traduit de l'américain par Jacques MartinachePresses de la Cité, 2005Pocket, 2007, 409 p. ♥♥♥♥♥ "Une enquête de Rizzoli & Isles", annonce la couverture. Ah le vilain spoil : si Jane Rizzoli enquête, c'est qu'elle a survécu au long duel avec le Chirurgien (cf. 1e opus). Les séquelles sont lourdes, mais cette inspectrice est coriace, et surtout beaucoup trop fière pour montrer ses faiblesses. Voilà des années qu'elle se bagarre pour que ses collègues masculins la considèrent comme l'UN des leurs,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 2 août 2014

~ L'homme à l'oreille croquée, Jean-Bernard Pouy

Folio, octobre 1998, 157 p.première parution en 1987 ♥♥♥♥♥ Quelle aubaine pour un garçon de seize ans de se retrouver allongé sous une femme de vingt-six ans ! Il est des étreintes plus agréables que d'autres, cela dit : ces deux-là sont coincés sous les débris d'un train crashé. Les mouvements sont donc limités et la jeune dame n'a pas l'air sereine. N'empêche qu'une telle promiscuité invite à être encore plus près que près... L'humour de Pouy me régale toujours autant : losers drôles et touchants en scène, dialogues savoureux... [Lire la suite]
Posté par Canel à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 1 août 2014

~ Schroder, Amity Gaige

Schroder, 2013traduit de l'américain par Isabelle D. PhilippeBelfond, mars 2014, 342 p. ♥♥♥♥♥ Laure et Eric se séparent. Jusqu'ici tout va bien. Enfin disons que c'est leur problème.Mais tout va mal autour de Meadow, leur fille de six ans, au coeur de la tourmente.L'éducation de l'enfant est depuis longtemps leur principal sujet de discorde.Laure a obtenu la garde de Meadow, et les droits de visite d'Eric se réduisent : seulement le week-end, puis un week-end sur deux, puis encore moins. Parce que la mère désapprouve certaines... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 29 juillet 2014

~ Terminale Terminus, Thierry Robberecht

Syros, 2010, 109 p. ♥♥♥♥♥ Louis était le souffre-douleur de sa classe depuis son entrée au lycée. "Il n'était pas sûr de lui, les autres feignaient de l'être et profitaient à fond de la situation."  (p. 8)Vacheries sournoises, suffisamment cruelles pour que Louis vive l'enfer, suffisamment discrètes pour que les enseignants prétendent ne rien voir. Pourquoi lui ? Pourquoi en faut-il un, parfois ? Un vieil héritage animal de mâle dominant ?Louis rassurait ses parents quand ils s'inquiétaient. C'est dur quand vous êtes... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]