mercredi 26 mars 2014

~ Le Chirurgien, Tess Gerritsen

The Surgeon, 2001traduit de l'américain par Thierry PiélatPocket 2006, 470 p. ♥♥♥♥♥ A Boston, un serial killer égorge des jeunes femmes. Avant de les achever, il découpe soigneusement les ventres selon ses pointillés fétiches, en extirpe l'utérus. Ante mortem, c'est mieux, pour que leur martyre, leur terreur et leur agonie se prolongent : "J'ai vu un jour la photo d'un zèbre à l'instant où les crocs du lion s'enfonçaient dans sa gorge. En proie à une terreur mortelle, l'animal faisait les yeux blancs. Je n'oublierai jamais cette... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

mardi 18 mars 2014

~ Des yeux dans la nuit, Chevy Stevens

  Always Watchingtraduit de l'anglais (Canada) par Sebastian DanchinArchipel, février 2014, 404 p. ♥♥♥♥♥ Dans Il coule aussi dans tes veines, Nadine Lavoie incarnait une paire d'oreilles. Elle était la thérapeute qui recueillait, séance après séance, les confidences de la victime. On ne l'entendait guère, au point d'en oublier sa présence. Cette fois la psychiatre se retrouve au centre de l’intrigue. L'arrivée d'une jeune femme suicidaire dans son service éveille des échos de son passé. Des événements... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:50 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 12 mars 2014

~ Tapis Rouge, James Patterson & Marshall Karp

NYPD Red,  2012traduit de l'américain par Philippine VoltarinoL'Archipel, Suspense, 2014, 332 p. Lu par Mr ♥♥♥♥♥ La ville de New York a organisé un festival autour du cinéma pour promouvoir une production locale. Mais la mort brutale de quelques huiles du milieu risque de mettre à mal ce projet publicitaire du maire, ceci d’autant plus que le meurtrier semble bien décidé à poursuivre son œuvre. C’est en effet bien d’une œuvre qu'il s’agit pour ce serial killer : mettre en scène un film d’action réel, en se vengeant des... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 11 mars 2014

~ Le féminin du temps, Daniel Cordonier

Favre Editionsjanvier 2012, 325 p. ► Avis de Mr ♥♥♥♥♥ Richard Damier, quadragénaire, est chercheur au CERN, l'équivalent suisse du CNRS. Son épouse est traductrice. Ensemble, ils élèvent leur fils, Charles, âgé de neuf ans au début du roman. Richard a décidé de tenir un journal intime. Ce journal constitue les cent dix premières pages du roman. Il y fait part de ses angoisses, notamment face au passage du temps. Il y restitue ses échanges avec Otto, son ami et confident, psychologue jungien. Il y raconte aussi les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 2 mars 2014

~ N'éteins pas la lumière, Bernard Minier

  XO éditions, février 2014, 616 p. ♥♥♥♥♥ Vu l'état de Martin Servaz à la fin du Cercle, on se doute qu'il n’est pas en grande forme. De fait, il séjourne dans une maison de repos pour policiers. Alors, cure de sommeil, pantoufles et pyjama ? Heum, un brave anonyme vient chatouiller notre gaillard au fond de sa chambre, lui envoyant petits colis et mots. De quoi secouer les neurones engourdis par les médocs. Bingo, Servaz repart mine de rien enquêter sur une affaire classée depuis un an.Parallèlement, Christine,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 24 février 2014

~ Ce qui meurt en été, Tom Wright

What dies in Summer, 2012traduit de l'américain par Isabelle ChapmanPresses de la Cité, 9 janvier 2014, 294 p. ♥♥♥♥♥ Eros et Thanatos. James connaît ses premiers émois amoureux et sensuels, mais est parallèlement obsédé par la mort qui moissonne en effet pas mal dans son entourage depuis quelque temps.Sa douce et solide grand-mère l'a sorti des griffes (et des poings) d'un beau-père alcoolique et violent et d'une mère passive. Sa cousine du même âge, également maltraitée par ses parents, a aussi trouvé refuge chez cette... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

mercredi 19 février 2014

~ Un vent de cendres, Sandrine Collette

Denoël, 13 février 2114, 262 p. ♥♥♥♥♥ /!\  Evitez la quatrième de couv, trop bavarde dès la 1e ligne. Vendanges en Champagne pour Camille, son frère et quelques autres. Les propriétaires du domaine, Octave et Andreas, sont étranges et inquiétants. Victimes d'un accident de voiture dix ans plus tôt qui a coûté la vie à la petite amie d'Andreas, ils en gardent de lourdes séquelles, physiques pour l'un, mentales pour l'autre. Seul Octave, l'homme au visage monstrueux, se montre parfois aux vendangeurs, de plus en plus... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
mercredi 12 février 2014

~ La délégation norvégienne, Hugo Boris

Pocket, Nouvelles Voixjuillet 2009, 267 p. ♥♥♥♥♥ Stress, paranoïa et vertige garantis pour le lecteur. Forêt, neige, froid polaire, chalet, huis clos entre sept inconnus réunis là pour la chasse au gros gibier. Personne pour accueillir ce groupe, quid du propriétaire des lieux, des organisateurs du séjour ? Les intempéries les isolent complètement du monde extérieur, l'électricité est coupée, les canalisations gelées. Les réserves alimentaires sont limitées, et seule la cheminée permet de se réchauffer. On pense rapidement à... [Lire la suite]
Posté par Canel à 12:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
jeudi 23 janvier 2014

~ La Femme d'un homme, A.S.A. Harrison

  The silent wife, Penguin Books, 2013traduit de l'anglais (US) par Audrey CoussyLe Livre de Poche, janvier 2014, 336 p. ♥♥♥♥♥ La quarantaine pimpante, la psy Jodi semble en tout point parfaite et avoir une vie de rêve. Un bel appart', un homme riche et beau, trois-quatre patients triés sur le volet en thérapie le matin, tout le loisir de faire du sport et de se bichonner l'après-midi, du temps et du talent pour mijoter de succulents petits plats à son cher Todd le soir. Et, comme le répète Ginette Mathiot depuis cinquante... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
mardi 7 janvier 2014

~ Des clous dans le coeur, Danielle Thiéry

Fayard Policier, novembre 2012, 400 p. ♥♥♥♥♥ Le commandant Revel ne s'est pas remis de la disparition de sa femme dix ans plus tôt. Alors, en parfait prototype du flic déglingué, il déprime, boit, laisse un cancer lui bouffer les poumons et assiste aussi douloureusement que passivement à la dégringolade vers l'anorexie de sa fille de dix-sept ans.Ses collègues ne sont guère mieux lotis. Une jeune et jolie fliquette un brin teigneuse, tyrannisée par ses TOC, marquée par une enfance difficile et des rapports familiaux conflictuels.... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]