mercredi 5 août 2015

~ La maison en pain d'épices, Carin Gerhardsen

Pepparkakshuset, 2008traduit du suédois par Charlotte Drake et Céline BelliniFleuve Noir, 201110/18, 16 février 2012, 335 p. ♥♥♥♠♠ A six ans, Thomas était le souffre-douleur de sa classe : brimades, jeux cruels, sévices corporels. Un tel traitement peut aguerrir ou au contraire saper toute confiance en soi, à tout jamais. Thomas ne s'en est pas remis. Il a aujourd'hui quarante-quatre ans, il reste une quantité négligeable aux yeux des autres, celui qu'on ne remarque pas, qui est toujours seul, qu'on méprise vaguement ou dont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 4 août 2015

~ Yeruldelgger, Ian Manook

Albin Michel, 2013Le Livre de Poche, 2 janvier 2015, 647 p. Lu par Mr ♥♥♥♠♠ En Mongolie, les corps mutilés de trois Chinois et de deux prostituées mongoles sont retrouvés séparément. Le lien entre ces meurtres est cependant trivial (dans tous les sens du terme). A des centaines de kilomètres de là, c’est le cadavre d’une fillette qui est retrouvé, déterré par l’érosion. Le commissaire Yeruldelgger et quelques collaborateurs fidèles tentent de mener les deux enquêtes de front. Cela s’avère d’autant plus difficile que leur... [Lire la suite]
Posté par Canel à 06:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 23 juillet 2015

~ Les Réponses, Elizabeth Little

Dear Daughter, Viking, 2014traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Julie SibonySonatine, 12 mars 2015, 437 p. ♥♠♠♠♠ Il paraît que la jeune et jolie Jane (seize ans) a tué sa mère, « richissime blonde hitchcockienne ». Ne comptez pas sur elle pour vous dire si c'est vrai, elle n'en sait fichtre rien, elle était bourrée ce soir-là. Elle a vu le cadavre, oui, elle sait aussi qu'elle ne l'aimait pas, cette mère, et c'est tout - alors comment se défendre ? Tout désigne Jane comme coupable, l'opinion publique aussi, elle est condamnée... [Lire la suite]
Posté par Canel à 08:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
jeudi 16 juillet 2015

~ Derrière la porte, Sarah Waters

The Paying Guests, Virago Press, 2014traduit de l'anglais par Alain DefosséDenoël, 17 avril 2015, 700 p. ♥♥♥♠♠ 1922, Frances Wray a vingt-six ans. Depuis le décès de ses deux frères au combat et celui de son père, elle vit seule avec sa mère dans leur grande maison d'une banlieue calme de Londres. Les excès paternels ont ruiné la famille, il devient difficile d'entretenir cette demeure qui commence à se délabrer. Frances et sa mère sont contraintes de louer une partie de leur logement à un jeune couple de classe moyenne, Lilian... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
dimanche 12 juillet 2015

~ Hématome, Maud Mayeras

Le Livre de Poche, 28 novembre 2007, 313 p. ♥♥♥♠♠ Emma se réveille à l'hôpital après quatre jours de coma, le bas-ventre en bouillie. Amnésique, elle ne reconnaît pas le jeune homme qui est à son chevet. Quelques flashes d'un viol "métallique", de scènes de son enfance, et ces mots de son agresseur qui lui reviennent, lancinants : "On t'a retrouvée, ma belle". De retour dans son appartement de luxe, elle tente de recomposer sa vie. Karter, son compagnon, l'aide à reprendre pied mais freine aussi ses recherches sur son passé pour... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 11 juillet 2015

~ Les derniers jours d'un homme, Pascal Dessaint

Payot & Rivages, 2010Rivages Noirs, 3 avril 2013, 278 p. ♥♥♥♥♠ Dans cette petite ville du nord, si on a la chance d'avoir un boulot, c'est à l'usine sidérurgique Europa. Le travail y est éreintant et dangereux, vous risquez d'y perdre des morceaux ou la vie au cours d'un accident, d'une explosion, ou de tomber malade prématurément. Quand on a la chance d'être encore en vie, dans cette petite ville du nord, on est exposé à la pollution : « [...] cette année, l'usine a encore rejeté dans l'atmosphère 100 000 tonnes de gaz... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

jeudi 2 juillet 2015

~ Les nuits de la Saint-Jean, Viveca Sten

I grunden utan skuld, 2010traduit du suédois par Rémi CassaigneAlbin Michel, 29 avril 2015, 368 p. ♥♥♠♠♠ Une petite île touristique suédoise, en 2006. Lina disparaît après avoir passé la soirée chez une copine. Les parents se font un sang d'encre, la police est sur l'affaire : fugue, suicide, accident, enlèvement, meurtre ?A partir de ce point de départ rebattu en littérature policière, Viveca Sten nous sert une intrigue très banale, reprenant des ingrédients abondamment utilisés par d'autres auteurs du nord (Kallentoft,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 30 juin 2015

~ Alper Kamu, cinq ans, détective, t.2 : Une fleur en enfer - Alper Kaniguz

Alper Kamu Cehennem Çiçeği, 2013traduit du turc par Alessandro PannutiMirobole, 18 juin 2015, 252 p. Lu par Mr ♥♥♥♠♠ Après avoir découvert Alper Kamu dans L'Assassinat d'Hicabi Bey, je le retrouve dans une nouvelle enquête avec "Une fleur en enfer". Même si ces deux intrigues sont indépendantes, il est préférable d’avoir fait connaissance avec le jeune enquêteur dans le premier tome pour pouvoir pleinement apprécier l’originalité du personnage. L’enfant est toujours aussi attachant, étonnamment mûr pour ses cinq ans, et le... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
lundi 22 juin 2015

~ Mr Mercedes, Stephen King

Albin Michel, janvier 2015, 460 p. ♥♥♥♥♥ Pour atteindre l'orgasme en solo, certains se tripotent gentiment chez eux devant du porno. D'autres préfèrent foncer dans un tas de chômeurs et en écraser quelques uns avec une Mercedes volée. Brady Hartsfield est de ceux-là, même si cette méthode présente quelques inconvénients - devoir enfiler un préservatif pour ne pas laisser traîner son ADN, notamment.Plusieurs mois après les faits, Brady court toujours, conduisant les petits véhicules de ses employeurs en respectant les vitesses... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 15 juin 2015

~ REFL∃X, Maud Mayeras

Editions Anne Carrière, 2013Pocket, mars 2015, 480 p. Lu par Mr ♥♥♥♥♥ Iris est photographe. La police est son unique clientèle : elle doit fixer sur le papier les images de scènes de crimes. La disparition de son fils des années plus tôt, alors qu'il n'avait que six ans, n'est pas étrangère à sa vocation. Heureusement, Iris "sait" le coupable en prison.Pourtant, un journaliste veut la convaincre de l'innocence du débile mental condamné pour le meurtre de son fils. En outre, Iris est vite écartée d'une scène de crime présentant... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]