mercredi 24 mars 2021

~ La chair de sa chair, Claire Favan

Harper Collins Noir, 3 mars 2021, 368 p. ♥♥♥♠♠ Comme il est de mise dans les thrillers/romans noirs, on commence par un prologue qui laisse imaginer un triste sort pour 'lui'. Qui ? on ne sait pas, pas de prénom. Changement de lieu : scène de violences conjugales. Ça finit mal. Nouveau saut, dans le temps, huit ans plus tard. Une jeune veuve, mère de trois enfants, dont le fardeau ne cesse de s'alourdir : problèmes financiers, fille atteinte d'une grave maladie. Heureusement, son fils aîné, ado de quatorze ans, l'aide beaucoup -... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

vendredi 12 mars 2021

~ Les enfants sont rois, Delphine de Vigan

Gallimard, 4 mars 2021, 352 p. ♥♥♥♥♥ Pour vivre heureux, vivons cachés. C'est mon avis, qui ne fait pas l'unanimité à en juger par la multiplication des exhibitions télévisuelles ou sur internet, et du nombre d'aspirants à la célébrité - avec le fric et les paillettes associés. Certains rêvent de gloire, pour eux ou leur progéniture. Quand un adulte se lance dans l'aventure, c'est à ses risques et périls. Qu'importe d'avoir l'air c**, pourvu qu'on ait l'ivresse - encore faut-il posséder la maturité et la stabilité nécessaires... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 26 février 2021

~ Tuer le fils, Benoît Séverac

La Manufacture de Livres, 6 février 2020, 288 p. ♥♥♥♥♥ Le père a 'tué' le fils, l'esprit sain du fils. Ainsi fut-il. Je ne spoile pas. On l'apprend d'emblée : « Le scénario de son existence avait été monté à l'envers dès le départ. C'est le père qu'on aurait dû mettre derrière les barreaux quand Matthieu n'était encore qu'un enfant, avant qu'il soit trop tard pour tout le monde. Ça aurait évité à Matthieu de souffrir. » Deuxième livre lu pour le prix Cezam inter-CE 2021, et encore un très bon choix pour cette sélection ! Apik'... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
lundi 22 février 2021

~ Impact, Olivier Norek

Michel Lafon, 22 octobre 2020, 348 p. ♥♥♥♥♥ En surproduisant pour surconsommer, on épuise les sols et les ressources (fossiles, notamment), on déforeste, on sacrifie des populations, on émet du CO2 et autres gaz à effet de serre. Résultats : dérèglement climatique (canicules, inondations, incendies de forêts, fonte de glaciers et de la banquise, montée des eaux), catastrophes nucléaires, explosions chimiques, pollution, pénurie d'eau potable, cancers, extinction d'espèces animales & végétales... - ça vous a plu, ça vous plaît,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 7 janvier 2021

~ Je sens grandir ma peur, Iain Reid

I'm Thinking of Ending Things, 2016traduit de l'anglais (Canada) par Valérie MalfoyPresses de la Cité, 12 avril 2018 Pocket, 18 juin 2020, 230 p. ♥♥♥♠♠ Elle « songe à en finir », on le sait d'emblée. En finir avec quoi ? Avec eux deux, là. Ça ne rime à rien, leur truc. Elle n'est pas mal, avec lui, mais elle aime bien la solitude, aussi. Ou elle se dit que c'est peut-être préférable. Elle y pense, tandis qu'ils roulent vers la ferme de ses parents, à lui. C'est la première fois qu'elle va là-bas, elle ne les connaît pas, ils sont... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 6 janvier 2021

~ Et les vivants autour, Barbara Abel

Belfond, 5 mars 2020, 445 p. ♥♥♥♥♠ « Pour qui veux-tu la maintenir en vie ? Pour elle ou pour toi ? » demande la soeur de la 'belle endormie' à leur mère. Message aux mamans : comme disait presque Blaise Cendrars, quand tu aimes il faut laisser partir. Facile à dire, quand votre enfant est dans le coma, et que le départ, c'est le grand - sans retour, la mort... Jeanne est en 'éveil non répondant' (sic), statique et yeux fermés, depuis quatre ans. Peut-on encore espérer un réveil ? Sa mère y croit, les autres de moins en moins. Les... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 5 janvier 2021

~ Un ami parfait, Martin Suter

Ein perfekter Freund, 2002traduit de l'allemand par Olivier MannoniChristian Bourgois Editeur, 2002 ♥♥♠♠♠ Lorsque Fabio se réveille à l'hôpital, il est surpris d'apprendre qu'il n'était pas dans le coma. Les cinquante derniers jours se sont 'seulement' effacés de sa mémoire et chaque matin, il repart à zéro. Quand il peut enfin rentrer chez lui, Fabio enquête pour savoir dans quelles circonstances il a reçu le coup responsable de cette amnésie, et comment il a vécu ces dernières semaines avant que sa mémoire se mette en pause. Plus... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 26 décembre 2020

~ Rien que pour moi, J.L. Butler

Mine, 2018traduit de l'anglais par Caroline Nicolas Sonatine, 7 novembre 2019, 496 p.Pocket, 12 novembre 2020, 600 p. ♥♥♥♥♠ Malgré de sérieux problèmes de santé, Francine Day est une avocate londonienne brillante, spécialisée dans les divorces de couples richissimes. A 37 ans, elle vise une promotion so british : le titre de Conseiller de la Reine*. Ce n'est donc pas très malin de sa part de tomber raide dingue in love d'un de ses clients banquiers & de coucher avec lui, et encore moins de mener l'enquête lorsque la femme de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
jeudi 5 novembre 2020

~ Raisons obscures, Amélie Antoine

XO, 219Pocket, août 2020, 430 p. ♥♥♥♥♠ « Combien faut-il de temps pour qu'une famille s'écroule comme un château de cartes ? Quelques secondes, à peine. Juste ce qu'il faut pour prononcer une petite phrase toute simple, celle qu'on n'entend qu'au cinéma. Qu'on aimerait n'entendre qu'au cinéma. »Après un prologue qui laisse attendre un drame, l'histoire commence plutôt gentiment, avec des problèmes domestiques - couple & adultère, famille & ados, burn-out et bore-out, voisinage conflictuel. Ceci pendant 200 pages, qui... [Lire la suite]
Posté par Canel à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 3 novembre 2020

~ De soleil et de sang, Jérôme Loubry

Calmann Levy Noir, 2 septembre 2020, 395 p. ♥♥♥♥♥ Du soleil, oui, mais pas dirladada ♪♫. Il ne fait pas rêver, celui-là : chaleur, moiteur, poussière, misère. Du sang, aussi. Vengeance, rituel vaudou ? Quoi qu'il en soit, les victimes sont salement mutilées. L'histoire se passe en Haïti, entre les années 1980 et le tremblement de terre du 12 janvier 2010, qui a tué des milliers d'enfants. Le fil rouge : des enfants, justement - enfants des rues, d'orphelinats... Ceci sur fond de trafics divers, de violence et de régime corrompu,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]