lundi 17 octobre 2016

~ Message sans réponse, Patricia MacDonald

Don't believe a word, 2016traduit de l'américain par Nicole HibertAlbin Michel, 28 septembre 2016, 320 p. ♥♥♥♠♠ Eden avait rendez-vous avec un homme rencontré sur le net, il n'est pas venu. Qu'à cela ne tienne, elle va rentrer chez elle regarder le foot à la TV, seule, en tenue douillette ; elle adore ça. Quand sa mère lui laisse un message sur son téléphone, Eden ne la rappelle pas, la bourrique : le match n'est pas fini. Ça peut attendre, une maman, surtout si elle vous a plantés là, vous et votre père, dix ans plus tôt,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 19:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 15 octobre 2016

~ Demain les chats, Bernard Werber

Albin Michel, 28 septembre 2016, 310 p. ♥♥♥♠♠ Après la Chatte de Colette, celle de Bernard Werber. Elle s'appelle Bastet, elle ne connaît du monde humain que ce qu'elle observe et interprète tant bien que mal au contact de sa maîtresse, qu'elle appelle « sa servante ».Un chat du voisinage, qui connaît « la signification du comportement des hommes », l'instruit. Voilà quinze ans que je n'ai pas lu de roman de cet auteur. J'avais aimé la trilogie des Fourmis, et plus encore, Le père de nos pères. J'espérais que Bernard Werber,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
lundi 10 octobre 2016

~ Les Jumelles, Claire Douglas

Harper Collins Noir, 19 octobre 2016, 343 p. ♥♥♠♠♠ Lucy est décédée à vingt-huit ans. Dix-huit mois plus tard, la douleur reste d'autant plus vive pour sa soeur jumelle Abi qu'elle se sent responsable de sa mort... Un grand classique chez les personnes en deuil : Abi croit voir Lucy partout, et elle est particulièrement réceptive lorsque des personnes qui ressemblent à sa défunte soeur s'intéressent à elle. Voilà pourquoi elle devient si rapidement amie avec Bea et son frère, les jeunes, riches et jolis 'initiales BB'. Gémellité,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 4 octobre 2016

~ Chanson douce, Leïla Slimani

Gallimard, 18 août 2016, 227 p. ♥♥♥♥♠ Chanson douce... ou plutôt oraison funèbre. Première page : un carnage. Un bébé mort et une fillette grièvement blessée. Leur assassin s'est acharné sur la petite, et semble être resté sur place. Le développement du roman nous indiquera comment le coupable a pu en arriver là. On rembobine. Myriam est avocate, Paul travaille dans la production musicale. Après la félicité des premiers mois à pouponner, la jeune maman tourne en rond dans un minuscule appartement parisien, déprime, s'aigrit, elle... [Lire la suite]
Posté par Canel à 13:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 3 octobre 2016

~ Amelia, Kimberly McCreight

Reconstructing Amelia, 2013traduit de l'américain par Elodie LeplatLe Cherche Midi, 2015Le Livre de Poche, septembre 2016, 570 p. ♥♥♥♥♥ Superwoman new-yorkaise, Kate mène de front une carrière d'avocate et l'éducation en solo de sa fille Amelia. Malgré des inquiétudes et des éclairs de culpabilité de loin en loin, elle semble confiante : elle parvient à consacrer du temps à sa fille, de rares soirs en semaine, mais des sorties tous les week end. Elles ont toujours été complices, et la gamine est du genre tranquille - calme,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 14:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 2 octobre 2016

~ La Bête et la Belle, Thierry Jonquet

Gallimard, 1985, 182 p. ♥♥♥♥♠ En ce temps-là, les collèges s'appelaient CES, les SEGPA, CPPN, et les dames du CDI n'étaient pas profs mais documentalistes. En ce temps-là, on disait 'clochard', pas 'SDF'. En ce temps-là, la CAMIF faisait le bonheur des fonctionnaires et autres personnes à revenus modestes ; on nous donnait des sacs en plastique à la caisse dans les grandes surfaces pour ranger les courses, et on les réutilisait comme sacs poubelles... C'était hier : le milieu des années 80.En ce temps-là, Thierry Jonquet était... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

samedi 17 septembre 2016

~ Les Noces macabres, Jean-François Coatmeur

Albin Michel, 25 mai 2016, 224 p. lu par Mr ♥♥♥♠♠ En 1987, à Brest, une fiesta entre amis tourne au viol collectif. Le pot aux roses est découvert plus de vingt ans plus tard. Puisque la vengeance est un plat qui se mange froid, les quatre coupables devraient finir par avoir les foies, puis, si tout se passe comme prévu pour le redresseur de torts, par bouffer des pissenlits par la racine. L'histoire est plutôt banale et l'auteur semble ignorer les règles de prescription de notre code pénal. L'écriture est en revanche agréable, et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 10:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 14 septembre 2016

~ Hortense, Jacques Expert

Sonatine, 9 juin 2016, 320 p. ♥♥♥♥♠ Depuis que sa fille Hortense a disparu à trois ans, Sophie n'a jamais cessé de croire qu'elle la retrouverait. Elle l'a vue plusieurs fois, dans la rue, l'a interpellée, les parents de ces mignonnes blondinettes se sont souvent montrés compréhensifs quand elle allait trop loin. Il est arrivé à Sophie de se rendre compte très vite de sa méprise, aussi, mais cette fois, c'est sûr : la jeune femme de vingt-cinq ans qui travaille dans ce restau branché à deux pas de chez elle, c'est Hortense. Mère... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
jeudi 8 septembre 2016

~ L'Auberge de la Jamaïque, Daphné du Maurier

Jamaica Inn, 1936traduit de l'anglais par Léo LackAlbin Michel, 1941Le Livre de Poche, novembre 1975, 318 p. lu par Mr ♥♥♥♥♠ La mère de Mary Yellan vient de mourir. Ensemble, elles tenaient une exploitation agricole qui a perdu sa prospérité. La jeune orpheline quitte son village natal et se réfugie chez la soeur de sa mère, rencontrée lors de visites épisodiques. Hélas, c'est dans la sinistre et mystérieuse « Auberge de la Jamaïque » que Mary met les pieds. La tante de Mary n'est plus qu'une pauvre femme terrorisée par son mari,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 24 août 2016

~ Jours parfaits, Raphael Montes

Días perfeitos, 2014traduit du portugais (brésilien) par François Rossoéditions des Deux Terres, février 201510/18, 4 février 2016, 336 p. ♥♥♥♥♥ Il est un peu fêlé, ce Téo. Complètement, même. Etudiant en médecine, ancré dans sa routine « appartement-faculté-laboratoire », il a pour seule amie un cadavre de la salle de dissection. N'allez pas imaginer des cochonneries, la défunte a plus de soixante ans, et il n'est ni gérontophile ni nécrophile. Seulement, il l'aime bien, cette femme.Avec les vivants, il ne sait pas faire, alors... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]