dimanche 6 octobre 2019

~ La Coupure, Fiona Barton

The Child, 2017traduit de l'anglais par Séverine QueletFleuve Noir, 2018Pocket, 12 septembre 2019, 500 p. ♥♥♥♠♠ Trois femmes et un bébé. Pas dans un couffin, pauvre petit : à l'état de squelette, sur un chantier, et 'vieux', apparemment... Cela ravive des plaies chez Angelina, dont le bébé s'est volatilisé à la maternité, et chez Emma, une quadra encore torturée par des souvenirs de sa jeunesse. Kate enquête, en quête du scoop, et parfois au mépris des convenances - elle est journaliste, on a fait sa connaissance dans La Veuve,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 2 octobre 2019

~ Le gamin des ordures, Julie Ewa

Albin Michel, janvier 2019, 405 p. ♥♥♥♠♠ Tout (ou presque) sur la condition des Roms en ce début de XXIe siècle, entre Roumanie, Hongrie, et France : la loi (libre circulation en Europe et façon dont les autorités la contournent à l'égard des Roms), des faits, des chiffres… Mais aussi des histoires d'humains à travers les parcours chaotiques du jeune Darius et de ses proches. Cette histoire tragique ressemble fortement à celle des migrants qui fuient la guerre et/ou la pauvreté (pas celle des exilés fiscaux, évidemment), avec... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 25 septembre 2019

~ Le douzième chapitre, Jérôme Loubry

Le Livre de Poche, 4 septembre 2019, 360 p. ♥♥♠♠♠ Eté, plage, maison hantée, pleine lune, enfants de douze ans et expéditions nocturnes à la lampe de poche pour faire le plein de sensations... Le Club des Cinq ? Pas loin. Je pose 5 et je retiens 2, j'arrive à 3 petits héros, dont 2 que l'on retrouve 30 ans plus tard dans l'histoire, en tant que destinataires d'une drôle de missive. Dans l'équation, il y a également 12 chapitres - ceux de cette drôle de missive, justement. Et puis 3, comme le nombre de versions différentes du 12e... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 23 septembre 2019

~ Mon Territoire, Tess Sharpe

Barbed Wire Heart, 2018Sonatine, 29 août 2019traduit par Héloïse Esquié ♥♠♠♠♠ -- abandon --      Voilà pour le personnage principal, la jeune Harley, annoncée en quatrième de couverture comme une « héroïne fascinante, émouvante, inoubliable. » Adieu jeune fille. Après 150 pages pénibles, je suis convaincue que je n'apprécie pas plus les westerns avec une femme en justicière vedette que ceux avec des cow-boys 100 % mecs.* J'ai pourtant su apprécier des teigneuses-winneuses dans mes lectures : Fantômette, Alice,... [Lire la suite]
Posté par Canel à 20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 21 septembre 2019

~ Les derniers mots, Tom Piccirilli

The Last Kind Words, 2012traduit de l'anglais par Étienne MenanteauGallimard, Série noire, 2018Folio, 13 juin 2019, 465 p. ♥♥♥♥♠ Chez les Rand, les hommes portent des prénoms de races de chiens. Autre caractéristique : ils sont voleurs depuis quatre générations. Mais en version soft, sans armes. Du gentleman cambrioleur, en quelque sorte. Monte-en-l'air et joueur de carte tricheur. L'un d'eux, Collie, est pourtant dans les couloirs de la mort. Son frère Terry, qui a fui et rompu avec toute la famille juste après les faits, cinq... [Lire la suite]
Posté par Canel à 15:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
samedi 14 septembre 2019

~ La terre des morts, Jean-Christophe Grangé

Albin Michel, 2018Le Livre de Poche, 29 mai 2019, 670 p. ♥♥♥♥♠ Une strip-teaseuse assassinée, salement mutilée, et saucissonnée selon les règles du shibari - art japonais du bondage. Ses collègues du Squonk sont unanimes : cette Nina était une chic fille, sympa, sans histoires. Ni une ni deux, voilà Corso, notre flic un brin facho-macho qui enquête tous azimuts dans le milieu du sexe tarifé et/ou extrême (BDSM). On est chez Grangé, on ne peut s'attendre à de la douceur et du politiquement correct. Mais il faudrait être de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 23 août 2019

~ Mon gamin, Pascal Voisine

Calmann Levy, 16 août 2017, 248 p. ♥♥♥♠♠ Vous souvenez-vous de ce que vous faisiez le 16 août 1977, en apprenant la mort d'Elvis ? Il paraît que tout le monde s'en souvient. Réponse de Thierry (alias Marc Alder) : « Bizarrement, non. J'ai complètement oublié cette journée. Alors que je me souviens très bien de celle de Claude François. » Tout pareil ! Sauf que je dis la vérité, contrairement à Thierry/Marc. Il avait quatorze ans cet été-là, et cette journée en particulier l'a marqué à jamais, pas seulement parce qu'elle est... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
jeudi 15 août 2019

~ Cadavre exquis, Agustina Bazterrica

Cadáver exquisito, 2017traduit de l'espagnol (Argentine) par Margot Nguyen BéraudFlammarion, 21 août 2019, 295 p.      ⚪  lu par Mr         ♥♥♥♥♥ Il y avait le monde d'avant, tel que nous le connaissons. Puis survint le Virus, qui rendit les animaux mortels pour l'Homme, notamment par la consommation de leur chair. La 'Transition' occasionna l'avènement d'une nouvelle civilisation : la viande animale y est remplacée par de la chair humaine, prélevée sur des individus spécifiquement... [Lire la suite]
Posté par Canel à 11:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 10 août 2019

~ Commis d'office, Hannelore Cayre

Editions Métailié, 2004Points, 2018 ♥♥♠♠♠ Christophe Leibowitz-Berthier est derrière les barreaux. Cela semble étonnant pour un avocat pénaliste. Soit il est réglo, droit comme la justice (on sait depuis belle lurette que ce n'est qu'une expression), soit il connaît les ficelles pour ne pas se faire choper. Que s'est-il passé ? On le découvre lentement, trop lentement, alors que le roman est très court, à grand renfort d'allers-retours qui sèment la confusion plus qu'ils n'éclairent. En tant qu'avocate pénaliste, Hannelore Cayre a... [Lire la suite]
Posté par Canel à 22:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 7 août 2019

~ Le salon de beauté, Melba Escobar

La Casa de la Belleza, 2015traduit de l'espagnol (Colombie) par Margot Nguyen BéraudEditions Denoël, 2018Folio Policier, 6 juin 2019, 288 p. ♥♥♥♠♠ Femme du monde (ou bien putain, qui bien souvent êtes les mêmes ♪♫ - Renaud), tu t'épileras dans la douleur, tant qu'il y aura des hommes pour préférer les te-cha, SL et jambes glabres... Et aussi, tu lisseras tes cheveux, siliconeras ta bouche et ta poitrine, porteras des vêtements et accessoires de luxe pour étinceler au bras de ton mari/compagnon/amant. Voilà le genre de clientèle de... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]