mercredi 12 septembre 2012

~ L'Embellie, Auður Ava Ólafsdóttir

MERVEILLEUX ROMAN PLEIN DE CHARME ET D'HUMOUR ! Trentenaire insouciante, immature, égoïste par négligence, la narratrice est écrivain public. Elle corrige et/ou traduit tous types de manuscrits et sillonne l'Islande pour livrer ses clients... et plus si affinités. Son mari souffre de cette vie conjugale en pointillés, d'autant qu'il veut un bébé, tandis qu'elle se défend farouchement d'aimer les enfants, prétendant 'ne pas avoir la fibre maternelle'... Vraiment ? Un excellent moment de lecture ! Comme dans Rosa Candida, on assiste... [Lire la suite]

samedi 24 mars 2012

~ Lambeaux, Charles Juliet

Ce récit court et intense a vu le jour après douze années de gestation parsemées de doutes, de souffrances. L'auteur rend ici un magnifique hommage aux deux femmes auxquelles il doit la vie : sa mère biologique et celle qui l'a adopté. La première lui a légué son hyper-sensibilité, sa fragilité, sa propension à la mélancolie, à l'introspection, mais aussi l'amour des mots. La seconde, plus terre à terre, l'a restructuré, ancré dans la réalité, l'aidant de sa force paisible à surmonter ses démons, contre vents et marées. Voilà, je... [Lire la suite]
lundi 24 octobre 2011

~ MA MERE est un GORILLE (et alors ?) - Frida Nilsson

Une couverture totalement irrésistible ! Pourquoi ? Parce que certains animaux (abeilles, girafes, tigres, vaches, gorilles) m'évoquent désormais illico des blogo-cops, parce que j'adore le graphisme (dessin et couleur) et le titre (le 'et alors ?' est particulièrement savoureux), parce que je me suis dit qu'il était peut-être question d'une maman poilue... et enfin parce que le gorille en question est tout mignon, sans quoi je lui aurais mis une fougère ou autre sur la tête pour ménager ma copine phobique  ... Cinquante et... [Lire la suite]
Posté par Canel à 18:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 19 février 2010

Whisky et Paraboles, Roxanne Bouchard

ATTENTION PEPITE ! D'abord Manu, un Amérindien pianiste qui n'est à sa place nulle part : ni dans sa "réserve", ni dans le monde occidental. Et puis Richard, le "gros, grand, gras, pas propre et mal rasé" voisin musicien qui conserve soigneusement les lettres d'amour de ses admiratrices sans les ouvrir : "Quand on ouvre une lettre d'amour, quand on la lit, on est interpellé pis c'est difficile, après, de pas se sentir concerné, de faire comme si ça existait pas, de porter le poids de cet amour-là sans y... [Lire la suite]
Posté par Canel à 21:48 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,