mercredi 7 décembre 2011

~ Sans la télé, Guillaume Guéraud

Pauvre Guillaume ! En plein coeur des années 70, alors que la cour de récré bruisse du récit des aventures de Starsky et Hutch, de Tom Sawyer, puis de Dallas, il n'y a pas de télé chez lui. Sa mère s'y oppose, et l'oncle communiste renchérit. Ersatz proposé : la lecture... ça ne prend pas. Mais le cinéma, si. La maman cinéphile emmène Guillaume voir les mêmes films qu'elle, sans restriction. Il les décrypte avec ses yeux d'enfants, apprend à s'en satisfaire, puis, mieux : à aimer. Nostalgique, ce témoignage ? Oui, mais... [Lire la suite]