peau d'hommeGlénat BD, collection 1000 Feuilles, 3 juin 2020, 160 p.

hubert   •  lu par Canel

Il était une fois, dans la Renaissance italienne et dans un conte philosophique, une marraine encore plus intéressante que celles de Peau d'Ane, Cendrillon et la mienne. Deux semaines avant que sa jeune nièce Bianca épouse un homme d'affaires choisi par la famille (évidemment par intérêt), elle lui propose de se mettre dans la peau d'un homme, à volonté et incognito. le costume est plus qu'une simple enveloppe. *** Il est doté d'un pénis opérationnel - miam, voilà qui ouvre des perspectives intéressantes ! *** 😋

Bianca l'utilise, d'abord pour observer son futur mari qu'elle n'avait jusqu'alors qu'entrevu. Elle s'aventure ensuite dans la faune nocturne masculine, participe aux 'jeux', malgré les prêches vindicatifs de son prêtre de frère qui entend brûler tous les "débauchés" de la ville.

Conte philosophique & initiatique aussi captivant que troublant sur le désir et les attirances amoureuses/sexuelles, sur l'ingérence des religions sur ce sujet, ainsi que sur les rôles assignés aux hommes et aux femmes dans une société.

J'ai savouré, me suis beaucoup interrogée sur les comportements de Bianca, mais je reste frustrée par la fin. J'aurais aimé une 'reconnaissance', une explication d'homme à homme, comme dirait l'autre. Je suppose que les auteurs avaient prévu une suite ? (mais je viens de voir qu'Hubert est décédé).

___ 

agenda2

6 & 7 août

 
*     *     *

  •  et Mr

Bianca, âgée de 18 ans, découvre son fiancé Giovanni, choisi pour elle par ses parents, fiers de leur négociation. Dommage pour elle, c'est pour le jeune Tomaso qu'elle a le béguin. Bianca est vierge, et sa mère n'envisage pas de lui donner un quelconque conseil sur la sexualité. Heureusement sa marraine est là pour l'éduquer. A cet effet, elle lui prête un accessoire qu'elle saura apprécier mais dont l'usage pourrait s'avérer dangereux pour la jeune femme. Il faut dire que le clergé local est intolérant sur les moeurs de la population, comme tant de religions, en d'autres temps, d'autres lieux.

Bien qu'il se déroule à la Renaissance, ce récit en forme de conte pose des questions et comporte des réflexions très modernes sur les stéréotypes masculins et féminins, ainsi que sur les attirances sexuelles, et cela sans vulgarité.
J'ai vite été porté par l'histoire et par les questionnements qu'elle suscite, oubliant un graphisme qui ne m'attirait pas a priori.