c'est pas du van

Gallimard, Bayou
octobre 2011, 128 p.

♥♥♥♥

Tiens, tata Nine rédige un journal depuis des années ! L'occasion pour Jean-Paul de connaître le passé familial, mais la vieille dame a des "points de suspension" dans sa vie. Qu'à cela ne tienne, le petit gars part à Arles sur les traces de ses ancêtres dont les pas ont croisé ceux de Van Gogh.

Une énième enquête autour d'un peintre qui, peut-être bien, aurait laissé un tableau qui vaudrait une fortune aujourd'hui (information à prendre au conditionnel). Bussi, Bannalec et bien d'autres ont également développé ce genre de fantasme dans des polars - une variante des coffres enfouis par des pirates qu'on aimerait retrouver par hasard en érigeant un modeste château de sable sur une plage vendéenne.

L'ensemble est très classique, dans le style des BD 'jeunesse' des années 50 et suivantes. L'intrigue se situe d'ailleurs dans les années soixante, ce qui aide à légitimer ce côté désuet. Un style de dessin déjà vu également : la tante semble descendue d'un pot de yaourt Mamie Nova et le jeune homme a un petit air de Tintin.
Cela devrait donc plaire aux nostalgiques de ce genre d'album d'aventure.

- En fait Jean-Paul est un grand aventurier. Il a failli tuer de Gaulle (cf. le précédent opus de la série). Ce qui explique pourquoi ce grand garçon de trente ans s'est réfugié chez sa tante en Lorraine.

Horloge 6/05 - mdtk

Jérôme, plus connaisseur que moi, a su y voir de l'humour.

Challenge thrillers et polars de Liliba (2013/2014) 

logo_thrillers_Lili_2013_14_2