un petit gout

Dargaud, janvier 2014, 208 p.

♥♥♥♥♥

Destins croisés de lycéens et étudiants. Amitié, rendez-vous d'amour loupés, le fameux "et plus si affinités" empêché, impossible.
Une quinzaine de récits en dessin et presque autant d'histoires distinctes, certaines s'entremêlent. On se doute qu'au terme d'un énième opus de la série tout va s'imbriquer de manière limpide, quitte à ce que cela devienne de plus en plus confus au fil des épisodes, le nombre de protagonistes se multipliant.

De cette auteur, j'ai lu L'immeuble d'en face et le premier tome de la série Valentine (Celle que je ne suis pas). 
A chaque fois je m'émerveille des dessins sublimes de l'auteur : le trait fin, la minutie des détails, les couleurs magnifiques, l'harmonie et la douceur des visages. 
Et à chaque fois, mon enthousiasme s'arrête là. Je trouve les dialogues vides, les faits anecdotiques. Ces scénarios gentillets à mi-chemin entre préoccupations adolescentes et nombrilisme de trentenaire en crise m'ennuient. Seule l'histoire de l'enfant hospitalisée m'a touchée.
Et, revers de la médaille pour le graphisme si joli et si doux : le maniérisme qui en émane m'agace et me rebute - dès la couverture ici, le titre et sa typo.

Cet album et cette auteur en général suscitent l'enthousiasme de la majorité des lecteurs. Je ne suis pas le bon public, peut-être parce que je ne sais pas apprécier les mangas et ce qui s'en approche.

Coup de coeur pour Noukette, Jérôme, LaSardine, Stephie, ...

Horloge 1er mai - emprunt mdtk

logo rentrée janv2014
Lecture d'un ouvrage de la rentrée d'hiver 2014
Rejoignez-nous chez Valérie