un petit livre

Bamboo Editions, mars 2014, 55 p.

♥♥♥♥

Une histoire de banc en BD ? Comme Un peu de bois et d'acier et Un îlot de bonheur de Chabouté ? Prometteur ! Une histoire de livre voyageur - 'bookcrossing' pour les initiés ? Tiens, ça me rappelle une expérience un peu loupée de dépôt de bouquins dont personne ne voulait. M'intéresse !
Un jeu de piste amoureux entre inconnus ? Je me méfie un peu, là, mais pourquoi pas, faut voir.
Déconvenue rapide avec un graphisme aguicheur qui rappelle des séries formatées pour ados ou tous publics genre 'Les blondes'. Femmes aussi bombasses de corps que d'esprit. Des dialogues pauvres, un langage parsemé d'un peu de vulgarité : "Hep les filles on parle comme ça entre nous, pas vrai ?". Un copain bourrin à souhait qui vous sort le plus sérieusement du monde : « De toute façon, c'est toujours chiant les bouquins, c'est pour ça qu'on a inventé les séries TV... Pour convaincre le monde entier d'arrêter de lire ! » Lequel copain passe la soirée à tripoter d'autres boutons que les vôtres, ceux de son téléphone.
Et puis des ficelles usées jusqu'au chanvre, mais qui font encore recette, visiblement : tout à coup, un inconnu vous fait palpiter le coeur, ça c'est l'effet magique du virtuel... Est-il jeune, vieux, moche, beau, petit, grand, brun, blond, roux, gris, blanc ? Est-ce ce vendeur de frites, là ? ou cet homme qui attend le bus ? ou l'un de ces éboueurs ? ou ce type marié et père de famille ? 
Pour couronner le tout, je me suis aperçu en fin d'ouvrage qu'il s'agissait du premier tome d'une série. Autant dire qu'on ne sait rien en le refermant. Et qu'il faudra peut-être même attendre plusieurs opus et donc quelques années pour connaître le fin mot de l'histoire. Pas grave, la suite ne m'intéresse pas.
Pour boucler la boucle, revenons à Chabouté : cet album n'arrive pas à la moitié des chevilles des occupants de ses bancs à lui.

< emprunt mdtk >