petite maman

Dargaud, 29 septembre 2017, 192 p.

aa3

♥♥♥♠♠

Esprit de Noël, es-tu là ? Pas trop, non. 
Et encore moins après avoir lu cet album triste à hurler.

Une histoire de maltraitance qui m'a bouleversée, plus encore que La maladroite de Alexandre Seurat.
A cause des dessins éloquents ? Dont le trait si joli, si doux, contraste tellement avec le calvaire raconté par cette jeune femme...

Un livre que j'avais acheté pour ma fille de seize ans, que j'ai envie de rapporter en librairie, que je ne conseillerais à personne, là, à chaud.

Le scénario est confus, au moins au début, et comme les faits sont d'une violence inouïe, on préfère ne pas tout piger, sans doute.
J'en ai lu, pourtant, des histoires de parent immature, de mère bipolaire, de spirale infernale, de 'Je t'aime moi non plus', de 'Pardon chéri(e), je t'aime, je ne recommencerai jamais', de cas de maltraitance morale/physique avérée sur plus petit que soi et d'inertie administrative.
Je ne sais pas ce qui bloque ici, ce qui me met si mal à l'aise au point de regretter cette lecture.

Comme chaque mercredi soir, je file me changer les idées avec mon 'Canard', qui met le doigt là où ça fait mal (politique, social, environnement...) avec pertinence et insolence - donc aussi drôle que plombant.

agenda2

20 déc.