femmes en colereGrasset, 3 mars 2021, 198 p.

♥♥♥♥♥

Le titre se réfère à la pièce de Reginald Rose, Douze hommes en colère, adaptée au cinéma par Sidney Lumet, avec Henry Fonda dans le rôle principal (1957).
Ici aussi, un procès, et les délibérations à huis clos entre trois magistrats et six jurés populaires.

Mathilde, gynécologue mère de famille, a déjà été détenue trois ans.
C'est une femme 'outragée' (il appartient au lecteur de se faire une idée de sa part de responsabilité ; pour moi, c'est tout vu) qui s'est vengée.

L'affaire est très suivie : dans le contexte #MeToo et avec les réseaux sociaux, on imagine bien la fébrilité des médias et de l'opinion publique. Impossible ici de plaider la légitime défense : il manque la simultanéité.
Wiki : « [elle] doit être proportionné à l'agression subie et la riposte doit être immédiate ».

D'un côté, le droit, ses règles implacables et les magistrats rompus à l'exercice de la rhétorique, doués pour impressionner et influencer leur auditoire.
De l'autre côté, des hommes, des femmes et leurs sentiments viscéraux.
La confrontation entre ces neuf personnes est captivante, les circonstances du 'crime barbare' (sic) s'éclaircissent peu à peu, provoquant 1/indignation ou 2/jubilation chez le lecteur (je tape '2'), mettant en évidence certaines failles de la Justice.

Excellent roman qui exige un peu de concentration lorsque certaines règles de droit pénal sont détaillées.
Mais l'effort est amplement récompensé.

___-

agenda2

17 > 21 juin