enfances

mechGrenzgänger, 2018
traduit de l'allemand par Céline Maurice
Editions JC Lattès, Le Masque, 2020
Le Livre de Poche, 25 août 2021, 320 p.

♥♥♥♥♥

« C'était une autre époque. On avait d'autres idées sur l'éducation. »
Oui, mais quand même... A ce point !? Quelle horreur !
Cela dit, d'autres lectures, des films (1), et des témoignages de 'vieux' proches me convainquent que les faits ne sont pas exagérés.

Ici : 1947, un village allemand proche de la frontière belge.
Pas besoin de savants calculs pour comprendre que les temps sont durs. Immédiat après-guerre, donc pénuries, d'autant que certains hommes - marqués, brisés - ne sont plus en mesure de travailler.
Même si tu es brillant(e) à l'école, petit(e), tu commenceras à travailler tôt. On a besoin de tes bras à temps complet pour la maison, la ferme, le commerce, voire d'un salaire d'appoint. Beaucoup de potentiel gâché, comme ça, dans ma famille, mais c'est une autre histoire...

La construction de l'intrigue est identique à celle des autres romans de l'auteur : deux périodes, un drame entre les deux, beaucoup de difficultés en amont, et plusieurs voix pour relier les événements.
On progresse doucement, on peut s'y perdre un peu (les noms allemands et la chronologie de 1970), mais je l'ai lu trop lentement, faute de temps, et l'ai un peu gâché.

L'auteur est douée pour nous faire aimer ses personnages et partager leur douleur. J'ai admiré Elsa, j'ai été bouleversée et révoltée pour Thomas, en particulier - petit garçon piétiné...
« Petite poupée brisée entre les mains salaces
De l'ordure ordinaire putride & dégueulasse
Kill the kid (...) ♪♫
Pendant qu'un Abraham ivre de sacrifices
Offre à son dieu vengeur les sanglots de son fils
Kill the kid ... » ♪♫
Quant à Henni, je vous laisse découvrir son courage ♥ et son triste parcours.

Si l'enfer existe, braves gens d'église sadiques qui ne savez qu'humilier, châtier, briser, castrer pour remettre les gens dans votre 'droit chemin', il est pour vous ; vous n'aviez rien compris !
Diable merci, vous n'êtes pas tou(te)s ainsi.


   (1) The Magdalene Sisters, Peter Mullan, 2002.
   (2) Demain les Kids, HF Thiéfaine, in 'Chroniques bluesymentales', 1990

___-

agenda2

11 > 17 sept.