miss_charity

Présentation de l'éditeur : Charity est une fille. Une petite fille. Elle est comme tous les enfants : débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d'échanges, impatiente de créer et de participer à la vie du monde. Mais voilà, une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880, ça doit se taire et ne pas trop se montrer, sauf à l'église, à la rigueur. Les adultes qui l'entourent ne font pas attention à elle, ses petites sœurs sont mortes. Alors Charity se réfugie au troisième étage de sa maison en compagnie de Tabitha, sa bonne. Pour ne pas devenir folle d'ennui, ou folle tout court, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par cœur et dessine inlassablement des corbeaux par temps de neige, avec l'espoir qu'un jour quelque chose va lui arriver...

Je ne comprends pas : ce livre fait l'unanimité sur les blogs, sur amazon... et moi, j'abandonne ! Je l'ai commencé voilà plus d'un mois, je l'avais attendu avec impatience, ai été déçue en début de lecture, je l'ai laissé de côté, repris, re-laissé, re-repris, et ça ne prenait toujours pas, donc j'arrête au milieu du livre, je capitule... Marie-Aude Murail est pourtant une auteur que j'aime beaucoup : Oh, boy !, Voici Lou, Continue la lecture on n'aime pas la récré, Le passage, Bravo tristan !, etc. m'ont séduite.

Mais là, non vraiment : l'ambiance "so british", les préoccupations de la jeune fille, les bestioles partout, les sciences naturelles façon XIXe siècle... tout cela n'est pas ma tasse de thé, désolée.

Alors plutôt que de peiner et m'ennuyer avec ce roman, je le quitte sans regrets et vais bientôt me consacrer à la place à Papa et maman sont dans un bateau, espérant retrouver la Marie-Aude Murail qui me plaît tant !

Ma note : abandon

Miss Charity, Marie-Aude Murail, L'Ecole des Loisirs, Collection Medium, novembre 2008, 562 p.