cette fille est

Albin Michel, novembre 2004, 230 p.

♥♥♥♥

Oui, cette fille est dangereuse, et plutôt deux fois qu'une. Et les autres femmes qui apparaissent dans les autres nouvelles sont redoutables, elles aussi.
La plupart des dix récits "noirs" de ce recueil sont construits sur un même schéma : la présentation des faits, d'une logique sans faille, et puis, au-delà des apparences premières, en grattant un peu, une autre vision.

J'ai retrouvé avec plaisir le ton vif et parfois gouailleur de Sylvie Granotier découvert avec son roman Personne n'en saura rien, son humour grinçant, la pertinence de ses observations. Ici, peut-être parce qu'il s'agit de nouvelles, la plume m'a rappelé le talent de Boileau-Narcejac, celui de Maupassant et celui de Ferdinand Von Schirach, notamment pour le côté sombre, l'acuité des portraits et le réalisme des situations.

Décidément, cette auteur me plaît, j'y reviendrai, mais plutôt dans le registre "roman".

Horloge 29 & 30/11 - emprunt mdtk

- challenge thrillers et polars -

logo TP canel2