le captivé

Futuropolis, mai 2014, 120 p.

♥♥♥♥

Un cas étrange et fascinant, cet Albert Dadas, fugueur et marcheur compulsif. Depuis l'âge de douze ans, il a plusieurs fois pris la poudre d'escampette de manière involontaire. Ses longues marches l'ont conduit jusqu'en Algérie et en Russie. Philippe Tissié, l'un des premiers neuropsychiatres français, s'est proposé de le soigner à partir de 1886, notamment par l'hypnose, et lui a consacré sa thèse.

Bel album en noir et blanc agréable à lire. Les interrogations du Docteur Tissié, ses échanges avec ses collègues et les étudiants, les soins qu'il apporte à ce "voyageur malgré lui" évoquent les travaux de ses contemporains Charcot et Freud. Cela m'a également rappelé 'La maison du Docteur Edwardes' (film d'Hitchcock), où la psychanalyse semble à la fois simple et magique.
La réflexion proposée autour de cette pathologie dans la BD et en postface est intéressante. Les troubles mentaux, dans les formes qu'ils revêtent, seraient liés à un contexte socio-historique précis, comme le défend le professeur Ian Hacking dans l'ouvrage qu'il a consacré au cas Albert Dadas en 2002 (Les Fous voyageurs).

Horloge 02/01 - emprunt mdtk