che guevaraEditions du Jasmin, 2 mai 2008, 61 p.

solet

Ras-le-bol de la terreur que font régner le Rusé, Grosse Brute et le Fada dans la Cité. A court d'idées, un grand leur balance : « A votre place, je ferais attention : Che Guevara est mon ami, et il habite ici au septième étage. » Les trois lascars incultes se calment direct, d'autant que celui qui dit ça porte un T-shirt avec la tête du Che, justement, et le bonhomme n'a pas l'air de rigoler.
Impressionnés par l'efficacité de la menace, Grenouille, Paulo et Vincent décident, du haut de leurs dix ans, d'aller voir de plus près ce monsieur du 7e étage et discuter avec lui. Ils découvrent un vieil homme sage qui n'est évidemment pas Ernesto, mais connaît bien sa vie, la leur raconte, leur parlant, à travers l'exemple de la révolution cubaine, d'oppression, de révolte, de solidarité, et donc d'espoir.

Bonne idée de faire découvrir un personnage historique aux enfants à travers un roman simple dont les protagonistes leur ressemblent. L'auteur montre également par ces échanges inter-générationnels que les 'aînés' sont des passeurs de relais sur un passé dont on a beaucoup à apprendre...
Dans une postface de deux pages, Bertrand Solet explique qui fut le Che. Il 'oublie' juste de mentionner qu'une révolution, aussi nécessaire et bénéfique soit-elle pour un peuple opprimé, provoque aussi des dommages collatéraux...

agenda 1e février - emprunt mdtk

cuba
- source image : wikipedia -