illusion

Passage, Ligne noire, 5 octobre 2017, 235 p.

 

gild

Un jeune garçon curieux et sa maman esseulée, un voisin bizarre, une auteur à succès amoureuse...

Je n'en dirai pas plus sur ce thriller hors du commun, qui m'a surprise dès le deuxième chapitre. J'ai failli être agacée par ce retournement, je suis finalement entrée dans ce jeu vertigineux avec délice. 
Tout en nous baladant avec brio entre deux intrigues, Gilda Piersanti nous interpelle sur la création littéraire, le flou entre fiction et réel, les relations de pouvoir, les traumatismes d'enfance, les apparences et le mensonge...

Je ne connaissais pas cette auteur d'origine italienne qui écrit en français. Je crie au génie, et je me réjouis déjà de découvrir ses autres romans policiers, en espérant qu'ils sont aussi alambiqués et ingénieux que cette Illusion tragique.

Merci à Babelio et aux éditions Le Passage pour cette excellente découverte !

____

agenda2

15 > 17 nov.

rl2017