quand vient

Rageot Editeur, 17 janvier 2018, 288 p.

  lu par Canel

far  tix

♥♥♥♥

« Disparaître. [...]
La définition annonce quatre sens : ne plus être visible, s'absenter, mourir, ne plus exister. »

Nina a disparu depuis près d'un an. Par choix, semble-t-il. 
Qu'est-elle devenue ? Ses parents et Clément, son jeune frère de quinze ans, sont inconsolables. Deux mois avant le dix-huitième anniversaire de Nina, il devient urgent pour Clément de comprendre, de savoir, car les recherches seront bientôt mises en veille : « N'importe quel adulte, du jour au lendemain, a le droit de tout plaquer et de refaire sa vie ailleurs. Les proches de sa première vie ? La seule information que leur donneront les policiers si l'enquête aboutit, c'est que le disparu est vivant, mais ne souhaite pas rester en lien. » 
Clément enquête, relit soigneusement la lettre que sa soeur lui a laissée - à lui, rien qu'à lui -, retrace ses dernières semaines avant sa fugue, part à sa recherche. Il entre ainsi de plein fouet dans le monde des adultes - ses hypocrisies, ses mensonges, ses petits arrangements dans le dos des enfants/ados.

J'ai sans doute lu trop d'histoires de ce style à destination d'adultes pour être pleinement conquise par cet ouvrage, d'autant qu'il m'a semblé assez répétitif, puisqu'on suit alternativement les recherches de Nina et de son frère, à un an d'intervalle, qui aboutissent aux mêmes découvertes. 
Je trouve néanmoins ce roman 'initiatique' très intéressant pour le public visé (à partir de 14 ans). Les adolescents pourront s'identifier aux protagonistes de leur âge, s'interroger avec eux sur le sens du couple et de la famille, s'indigner des indélicatesses des adultes et des injustices de notre société...
Comme l'excellent Dans le désordre de Marion Brunet, cette lecture peut être un bon tremplin avant de découvrir Vernon Subutex (V. Despentes), par exemple !

agenda2

9 > 11 janvier - Merci à Babelio et aux éditions Rageot.

_____

•  et Mr

♥♥♥♥

Nina quitte le domicile familial à dix-sept ans, sans en avoir parlé à ses proches ni montré de signe annonciateur. S'agit-il d'une fugue, d'un enlèvement, d'un suicide ? Pour la famille et les amis, ces hypothèses sont envisagées. 
A travers le récit de Nina, le lecteur, lui, sait immédiatement qu'elle a choisi de s'éloigner de sa famille. Il devra en revanche attendre pour connaître ses motivations et savoir où elle est allée.
Tandis que ses parents semblent s'être résignés malgré leur douleur, Clément, le jeune frère de Nina, se lance à sa recherche.

Plus que le mal-être adolescent (même s'il est traité à travers les personnages de Clément et de Jules), ce roman a pour thème central la vérité et les mensonges dans la famille. Les « secrets de famille » font souvent plus de dégâts s'ils sont conservés trop longtemps que s'ils sont divulgués avec les explications idoines. Ceux qui dissimulent une vérité en prétendant épargner leurs proches ne dissimulent-t-il pas en réalité le souhait de protéger leur propre image ou leur confort ? C'est à ce type de question que ce roman invite habilement à réfléchir. 

Agréable à lire, il m'a paru surtout adapté à un public adolescent qui pourra y trouver des échos avec son quotidien.

-

gironde