le management

À contre-courant, 27 octobre 2017, 80 p.

♥♥♥♥

« Vous voilà unis par les liens sacrés du management, pour le meilleur et pour le pire » peut-on lire sur un des dessins de Fix qui illustrent cet ouvrage. 
Bien dit ! Prendre un poste (ou changer de chef), c'est en effet démarrer une aventure avec un responsable hiérarchique. Pour le meilleur et pour le pire.
D'ailleurs lorsqu'on a la chance de pouvoir choisir, lors d'une mobilité professionnelle, on se renseigne aussi sur le responsable du service où on risque d'atterrir, et sa réputation constitue un critère de sélection.

Bertrand Favier, l'auteur de la partie 'texte', est « spécialiste en management, organisation et systèmes d'information ». 
ll a aussi un solide sens des affaires : 12 euros le fascicule, pour 27 idées énoncées en quelques lignes chacune - on pourrait tout faire tenir en 30 pages, sans serrer. Je salue l'exploit.
Mais peu importe. Dans ce livre, il parle peu mais bien, les idées sont très claires, et les rappels aussi simples qu'utiles. Le genre de principes qui semblent aller de soi, mais ça va mieux en le disant, en l'ayant bien en tête. 

A tel point qu'on aurait envie de glisser le bouquin sous les yeux de responsables avec lesquels on a pu s'accrocher sur certains points :
- donner du sens (à la tâche demandée), faire comprendre
- être franc
- respecter/écouter
- savoir changer d'avis

On peut aussi surligner au fluo ce qu'ils réussissent dans leur façon d'encadrer, et ce pour quoi on a envie de les remercier :
- être exemplaire
- féliciter ses subordonnés (sincèrement, et à escient, évidemment - la flagornerie, ça se repère)
- valoriser les différences (et ne pas donner bêtement les mêmes fonctions à chacun, au nom d'un pseudo souci d'équité, répartir au contraire le travail selon les compétences individuelles)
- faire faire, faire devenir, et déléguer (intelligemment, pas pour se décharger des travaux pénibles), développer le sens de l'initiative de chacun.

Une bonne mise au point, courte et efficace, à faire lire aux managers de son entourage.
L'ouvrage peut aussi vous conforter dans le choix ferme et définitif de ne pas occuper de fonction d'encadrement - ça demande trop de diplomatie, de patience, un savant dosage de fermeté et de souplesse, et vous savez pertinemment que vous ne réunissez pas ces qualités ! 😉

___

agenda2

31 mars - emprunt mdtk