toutes les

L'Ecole des Loisirs, Médium, 24 octobre 2018, 88 p.

A douze ans, Selim est un enfant modèle : premier de sa classe, fils unique docile avec ses parents. Tellement docile que ceux-ci le négligent au profit de leurs brillantes carrières. Pas par manque d'amour, mais par excès de confiance. Mais Selim, pré-ado, a besoin d'être remarqué, et sa conscience politique s'éveille au gré d'un cours de géo sur l'Algérie. L'occasion est trop belle, voilà deux bonnes raisons de mettre un coup de pied dans la fourmilière, de reprocher à son père et à sa mère leur silence. Il veut tout savoir, puisque ses grands-parents, alors jeunes adultes, étaient en Algérie pendant la guerre d'indépendance.

L'auteur livre un aperçu intéressant et nuancé de ce conflit grâce à des témoignages contrastés - mais pas contradictoires : les populations civiles sont les premières victimes des guerres, quel que soit leur 'bord', et la malédiction peut se poursuivre sur plusieurs générations.
Les questions de la colonisation et de l'arrivée en France des Algériens sont également abordées. On y voit que 'notre beau pays' est plus enthousiaste pour s'installer ailleurs que pour accueillir dignement ceux qu'il a chassés (plus ou moins directement) de chez eux.

Dommage que ces échanges entre trois générations arrivent si tardivement dans l'intrigue, après un préambule poussif et artificiel.

___

agenda2

30 & 31 mai